background preloader

Procès d'animaux

Facebook Twitter

Exemples célèbres d'animaux condamnés. - Vivre au Moyen âge. 4 janvier 2008 5 04 /01 /janvier /2008 08:26 Exemples célèbres d'animaux condamnés.

Exemples célèbres d'animaux condamnés. - Vivre au Moyen âge

Le premier cas est cité chez tous les auteurs étudiés ainsi que dans La bête singulière. La raison pour laquelle on l’invoque souvent en exemple est simple : c’est l’affaire la mieux documentée sur les procès des animaux. Il s’agit de la pendaison d’une truie à falaise en 1386 que l’on a peint dans l’église de la Trinité, située dans une ville de Normandie. D’ailleurs, il est important de souligner que la représentation que l’on en voit aujourd’hui n’est pas la reproduction fidèle de la fresque originale. L’ouvrage de Fabre-Vassas, démontre que plusieurs juifs ont été condamné de la même façon. Nous avons pu remarquer de nombreux procès qui impliquaient les porcs.

Nous avons abordé plus tôt la question de la superstition par rapport à la sorcellerie. Partager cet article Jehanne - dans La Justice. La truie de Falaise, condamnée pour avoir dévoré un bébé. Petite, j’en avais peur.

La truie de Falaise, condamnée pour avoir dévoré un bébé

Pour me dissuader d’approcher de l’enclos de la truie, dans la ferme de ma tante, les adultes m’avaient raconté que les cochons aimaient s’attaquer aux enfants et les dévorer. Plus grande, toujours méfiante face aux pourceaux, je rangeai néanmoins tout cela au rayon des fadaises. Mais un jour, je découvris l’histoire de la truie de Falaise. Au début de l’an 1386, dans cette cité de Normandie, une truie revêtue d’une veste, de hauts-de-chausse et de gants blancs, est traînée en place publique.

On la hisse jusqu’à un échafaud. Ce n’est pas un rite satanique mais une exécution publique qui vient sanctionner un procès en bonne et due forme. Au Moyen Age, en effet, porcs et truies divaguent en liberté dans les rues des villages, où ils font office d’éboueurs, et il arrive qu’au gré de leurs déambulations, ils engloutissent des enfants. La Tradition. Symbolique médiévale et moderne. 1Le thème des conférences était prévu pour se dérouler sur deux ans.

Symbolique médiévale et moderne

Les animaux au Moyen-Age (troisième partie). Les procès d’animaux. – La Biblogotheque. Quand on parle de symboles, d’allégories, de parodies on estime qu’il s’agit d’une spécialité des linguistes, que cela relève de la compétence des littéraires : c’est probablement vrai.

Les animaux au Moyen-Age (troisième partie). Les procès d’animaux. – La Biblogotheque

Mais quand on évoque l’histoire du symbole, là mes yeux se tournent vers un saint patron : Michel Pastoureau, ce médiéviste à qui l’on doit Une [passionnante] histoire symbolique du Moyen Age occidental, parue aux éditions du Seuil en 2004. La première partie de l’ouvrage est consacrée à « L’animal » et s’ouvre sur les procès d’animaux. L’historien explique que cette histoire de ces procès inconnus avant le XIIIème siècle est encore à construire. Il a repéré une soixantaine de cas entre 1266 et 1586. Les animaux au Moyen-Age (troisième partie). Les procès d’animaux (suite et fin). – La Biblogotheque. A force de balancer des articles dans tous les sens et en ayant la prétention de faire style, je me dois de vous rappeler brièvement qu’au début de l’année 1386, dans un charmant bailli normand nommé Falaise, le vicomte a fait arrêter, juger et condamner une pauvre truie, le porcin a subi tous les délicieux sévices réservés aux criminels de tous poils (ami friand de détails : reporte toi à l’article précédent sur les procès d’animaux).

Les animaux au Moyen-Age (troisième partie). Les procès d’animaux (suite et fin). – La Biblogotheque

La victime est un bébé de 3 mois, les archives nous livrent son nom Jean le Maux et la profession de son père, maçon. La truie a dévoré son bras et une partie du visage, l’animal n’a pas fini de bouffer la tête du poupon, mais les blessures furent « tel qu’il mourust ». Oh ! Le vilain cochon ! Le Moyen Age, cette époque un peu cheloue où à nos yeux de XXIèmiste (les habitants du XXIème siècle, c’est un mot que j’ai inventé) la justice l’est encore plus.

Oh ! Le vilain cochon !

Par exemple, les animaux étaient jugés, ils avaient des procès et un avocat, comme un humain. La jurisprudence nous a laissé de nombreuses histoires de vaches, cochons ou autre chèvre qui vont finir devant un tribunal criminel ordinaire. "Le crime des vers, procès d'animaux au Moyen-Age" par Chantal Knecht. De tout temps, des hommes ont jugé d'autres hommes.

"Le crime des vers, procès d'animaux au Moyen-Age" par Chantal Knecht

Mais un fait très curieux s'est produit pendant la période du Moyen Age et jusqu'au XIXème siècle, dans l'Europe chrétienne et rurale : les hommes ont jugé des animaux en leur intentant de véritables procès. Aussi incroyable que cela puisse paraître, ces procès ont réellement existé : de véritables mises en scène judiciaires étaient calquées sur celles du monde humain avec président de cour, avocat de la défense, gardiens de prisons, bourreaux, plaignants. Procès faits jadis aux animaux. Par Émile Agnel (Curiosités judiciaires et historiques du Moyen-âge, Paris 1858) Parlons d’abord des procès poursuivis contre les animaux devant la justice criminelle ordinaire.

Procès faits jadis aux animaux

Comme on le voit encore de nos jours dans certaines localités, les porcs et les truies, au moyen âge, couraient en liberté dans les rues des villages, et il arrivait souvent qu’ils dévorassent des enfants; alors on procédait directement contre ces animaux par voie criminelle. Voici quelle était la marche que suivait la procédure. Procès faits jadis aux animaux.