background preloader

Guerre des balkans

Facebook Twitter

Procès du Serbe de Bosnie Radovan Karadžić : Lumière sur ce conflit pluriethnique en Ex-Yougoslavie. Sommaire Avant-propos 1 – Du premier discours nationaliste à la Présidence unique de la Yougoslavie 2 – Perte d’influence de la Ligue des communistes et désirs indépendantistes 3 – Slobodan Milošević, les Serbes et les autres 4 – Le jour où Milošević est né 5 – Campagne présidentielle serbe 1989 : Vers un durcissement du discours nationaliste 6 – 28 juin : le discours du Gazimestan 7 – 1990 : La fin de la Yougoslavie 8 – Le cas serbe Avant-propos Radovan Karadžić, ce nom ne vous dit peut-être rien, et pourtant ce docteur en psychiatrie, spécialiste du traitement des névroses et de la dépression, était la personne la plus recherchée après Oussama Ben Ladden.

Procès du Serbe de Bosnie Radovan Karadžić : Lumière sur ce conflit pluriethnique en Ex-Yougoslavie

Lundi 29 septembre s’est ouvert la phase finale de son procès pour crime contre l’Humanité. Jugé par le Tribunal pénal international pour l’ex-Yougoslavie (TPIY), le serbe de Bosnie est accusé de génocide en Yougoslavie et du massacre de Srebrenica. Le dessous des cartes - Procès du Serbe de Bosnie Radovan Karadžić : Lumière sur ce conflit pluriethnique en Ex-Yougoslavie.

L’éclatement de la Yougoslavie. Les nations en Yougoslavie au début des années 1990 Source : Géographie Première L-ES-S, Belin, 2007.© BELIN.

L’éclatement de la Yougoslavie

L’effondrement du bloc communiste provoque une explosion des nationalismes à l’Est, aux conséquences parfois dramatiques – comme c’est le cas dans les Balkans marqués par l’éclatement de la Yougoslavie. La Yougoslavie est créée au lendemain de la Première Guerre mondiale, issue de la décomposition des empires ottomans et austro-hongrois. Entre les deux guerres mondiales, des tensions entre Serbes et Croates provoquent de nombreux conflits internes. La Yougoslavie est démantelée en 1941 par l’Allemagne nazie. Ex-Yougoslavie : De la guerre ... à la justice internationale. Document 5 : Les limites des pouvoirs du Tribunal Contrairement aux autorités judiciaires nationales, le Tribunal n’a pas de force de police ni le pouvoir de procéder à des arrestations.

Ex-Yougoslavie : De la guerre ... à la justice internationale

Il ne peut se passer de la coopération des gouvernements nationaux et des forces internationales pour arrêter les accusés encore en fuite. Les États membres de l’ONU ont l’obligation de coopérer sans réserve avec le Tribunal […]. Pendant ses premières années, le Tribunal a rencontré de grandes difficultés pour obtenir l’arrestation et le transfert des fugitifs. La république fédérale de Yougoslavie a refusé de rechercher les accusés pour qu’ils soient jugés à La Haye. […] De 2004 à 2005, en raison […] des pressions exercées par la communauté internationale pour obtenir la coopération pleine et entière des autorités des pays de l’ex-Yougoslavie avec le Tribunal (condition sine qua non à toute demande d’adhésion à l’Union européenne), de nombreuses redditions volontaires et arrestations ont eu lieu. Résultats Google Recherche d'images correspondant à.

Images Site Web pour cette image Document 6 : Neuf ans de guerre, plus de 200 000 morts. lewebpedagogique.com Recherche par imageImages similaires Les images peuvent être soumises à des droits d'auteur.

Résultats Google Recherche d'images correspondant à

⚡Présentation "Guerre de Yougoslavie Brendan Chan Adam Mills. Ou est le Yougoslavie?" Vingt ans après la guerre : comment peut-on être bosniaque ? Supporters de l’équipe nationale de Bosnie-Herzégovine en 2013 - ELVIS BARUKCIC / AFP Si vous demandiez dans les années 1990 à mes grands parents de quel pays ils étaient, ils répondaient qu’ils étaient Yougoslaves et Bosniaques.

Vingt ans après la guerre : comment peut-on être bosniaque ?

Mon grand-père se serait probablement mis à évoquer, nostalgique, le passé, et se rappellerait comment, policier en 1984, il était allé travailler à Sarajevo pendant les Jeux Olympiques d’hiver, ou comment c’était au Kosovo dans les années 70. Ma grand-mère aurait immanquablement expliqué à quel point « Borac », une fabrique d’habillement dans le village de Banovići, en Bosnie, était le meilleur collectif où elle ait travaillé et quelles excellentes sorties éducatives on y faisait. Oui, ils étaient Yougoslaves, et en même temps, Bosniaques. Ce pays n’est aujourd’hui que survie Posez-leur la même question aujourd’hui, et ils ne sauront que répondre, et même éviteront généralement de parler de ce temps. Cette identité existe-t-elle ? Guerre de yougoslavie.