background preloader

Utiliser pour Synthèse

Facebook Twitter

Le télétravail divise par 2 l'absentéisme, c'est confirmé. L’absentéisme a légèrement baissé en 2013 dans les entreprises en France mais « reste élevé », les salariés s’absentant en moyenne 15,6 jours par an pour cause de maladie ou accident, selon une étude publiée mardi.

Le télétravail divise par 2 l'absentéisme, c'est confirmé

Dans les entreprises qui télétravaillent, l’absentéisme est deux fois inférieur. Le taux d’absentéisme, qui peut être considéré comme un indicateur du climat social dans l’entreprise, était de 4,26% en 2013, contre 4,53% l’année précédente, selon le sixième baromètre de l’institut Alma Consulting Group. Cela représente un jour de moins d’absence par an et par salarié. La part des salariés n’ayant eu aucune absence s’est également amélioré (55%, +4 points). En revanche, le coût direct de l’absentéisme pour les entreprises a augmenté en 2013 car les entreprises ont « plus souvent remplacé les absents » qu’en 2012, souligne l’étude. Chez Renault - teletravail.fr. Le 22 juin 2010, la direction de Renault et trois organisations syndicales (CFDT, CFTC, CFECGC) ont signé un avenant à l’accord relatif au télétravail à domicile du 22 janvier 2007, qui assouplit les conditions d’accès à ce dispositif.

Chez Renault - teletravail.fr

Il permettra aux salariés de Renault s.a.s. (périmètre France) de télétravailler un jour par semaine, au lieu de deux minimum auparavant. Pour populariser le télétravail à domicile, l’avenant comprend deux évolutions majeures, qui ont été relayées, pour les salariés, par certaines organisations syndicales : – le télétravail, qui auparavant pouvait être pratiqué deux à quatre jours par semaine, est désormais possible un jour par semaine seulement, – il peut également être exercé depuis une résidence secondaire en France, et plus seulement depuis la résidence principale du salarié.

Les études menées auprès des télétravailleurs et de leurs managers témoignent d’un véritable plébiscite. Renault : le télétravail pour fidéliser ses salariés. Publié le 26/04/2012 Attention, cet article a été publié le 26/04/2012.

Renault : le télétravail pour fidéliser ses salariés

Ce dispositif d'archives vous donne accès à l'ensemble des publications du site FocusRH. Assurez-vous de lire les dernières dépèches et dossiers publiés en utilisant notre moteur de recherche. Renault passe le cap des 1000 télétravailleurs. Renault rejoint aujourd’hui Alcatel-Lucent, France Telecom ou encore IBM dans le cercle encore restreint des entreprises françaises comptant plus de 1000 télétravailleurs.

Renault passe le cap des 1000 télétravailleurs

Pionnier en France suite à l’accord d’entreprise passé sur le télétravail en janvier 2007, Renault comptait pourtant à peine 300 télétravailleurs en 2010. Toutefois, suite à l’assouplissement de l’accord de télétravail en 2010, le nombre de télétravailleurs a explosé chez Renault : ils sont 650 à avoir opté pour le télétravail en mars 2011, soit une hausse de 123 % en un an, et dépassent aujourd’hui le cap des 1000 télétravailleurs. En pratique, plus de 80 % des télétravailleurs chez Renault travaillent à leur domicile un à deux jours par semaine et sont aussi bien des hommes que des femmes, des cadres que des employés ou des techniciens. . [2] Selon le Programme des Nations Unies pour l’Environnement, un hectare d’arbre peut absorber jusqu’à 6 tonnes de CO2 par an. Renault innove en proposant le télétravail à ses salariés. LE MONDE | • Mis à jour le | Par Stéphane Lauer La direction de Renault a signé, mardi 23 janvier, un accord avec quatre syndicats (CFDT, CFE-CGC, CFTC et FO) visant à proposer à ses salariés de travailler à domicile.

Renault innove en proposant le télétravail à ses salariés

Sur la base du volontariat, sous condition de l'accord de la hiérarchie, les employés, techniciens, ingénieurs et cadres de Renault pourront travailler de chez eux entre deux et quatre jours par semaine. "Les évolutions technologiques récentes permettent d'envisager de nouveaux modes d'organisation du travail renforçant la compétitivité de l'entreprise, et répondant aux aspirations de salariés souhaitant mieux concilier vie personnelle et vie professionnelle", affirme-t-on chez Renault. La proposition avait été soumise par Carlos Ghosn à la réflexion des organisations syndicales en juillet 2005. Le PDG de Renault et de Nissan s'appuyait sur l'expérience menée chez le constructeur japonais aux Etats-Unis. Sur les 44 000 salariés de Renault SAS, seuls 28 000 sont concernés. Chez Renault, des ateliers pour concilier les temps de vie. LE MONDE | • Mis à jour le | Elodie Chermann Il est 8 h 30, ce mercredi matin.

Chez Renault, des ateliers pour concilier les temps de vie

Installée devant son écran d'ordinateur, Stéphanie Allon coiffe son casque téléphonique et se connecte à ses dossiers… directement depuis la maison. Chef de projet réseau social interne chez Renault, cette mère de famille de 37 ans s'offre une journée de télétravail par semaine. « Pour aller et revenir du bureau, je passe entre une heure et demie et deux heures dans les bouchons », explique-t-elle.

Après la naissance de son deuxième enfant, il y a trois ans, elle a donc demandé à bénéficier de ce dispositif. « Ça m'a vraiment changé la vie ! , se félicite-t-elle. Avec plus de 1 000 télétravailleurs, Renault poursuit sa politique d’engagement en faveur du travail à domicile. Article publié le 21/05/2012 Le 29 février 2012, le gouvernement français faisait entrer le télétravail à domicile dans le Code du travail avec la loi Warsmann.

Avec plus de 1 000 télétravailleurs, Renault poursuit sa politique d’engagement en faveur du travail à domicile

N’attendant pas cette première reconnaissance juridique, Renault signait dès 2007 un accord sur le télétravail avec ses partenaires sociaux et devenait l’un des pionniers de son secteur d’activité sur cette question. Cinq ans plus tard, le nombre de 1 000 télétravailleurs est dépassé et le dispositif n’en finit pas de progresser. Télétravail chez Renault.