background preloader

Les comportements addictifs liés à l’usage du numérique

Facebook Twitter

Bienvenue !

Vous avez invité Karine_grouped_psy à faire équipe. SANTE MENTALE EN LIGNE. Présentation. Addiction aux réseaux sociaux. "définitions autour de la cyberdépendance" Addiction au numérique. Les conduites addictives liées à l'usage du numérique. Présentation. Base SantéPsy. Besoin d'aide ? Visualisation de la notice complète L'enfant, l'adolescent et les univers numériques, les conditions de l'indépendance Hier, l'expérience de l'enfant de la virtualité se faisait à travers l'univers du possible que contient l'objet en puissance, comme dans les manipualtions par le jeu par exemple.

Aujourd'hui, la postmodernité décline surtout pour lui ce qui apparaît fonctionnellement à l'usage des machines numériques, ce qui lui procure de nouvelles formes d'expériences, celles des technologies de l'information et de la communication (TIC). A travers plusieurs observations cliniques, la consultation pédopsychiatrique amène à relever quatre possibilités en fonction des âges de l'enfant : celui de la découverte et de l'appropriation ; celui de la passion partagée et de la socialisation ; celui de la dépendance ; celui de l'addiction. Dépendance ? — Enseigner avec le numérique.

Dépendance aux jeux vidéo : les signes à surveiller « Les nouvelles addictions : tel était le thème de la séance hebdomadaire de l'Académie de médecine qui s'est tenue mardi avec, notamment, la question de l'addiction des jeunes aux jeux vidéo. Or sur ce thème, Marie-France le Heuzey, pédopsychiatre à l'hôpital Robert-Debré à Paris, se veut à la fois vigilante et rassurante.

Vigilante, car il existe effectivement des cas de jeunes qui se font happer par le jeu [...] «Il faut bien sûr regarder le nombre d'heures que l'enfant passe à jouer, mais il est difficile de déterminer un seuil exact», poursuit le médecin. Ce sont plutôt les conséquences qu'il faut regarder: «Lorsque l'enfant décroche de la vie familiale ou scolaire, qu'il ne veut plus se lever le matin, qu'il abandonne ses activités sportives… Ce sont autant de signes d'alerte», explique le médecin. » Figaro.fr, 22/01/

Jeux et mondes virtuels du plaisir à l'addiction. Entretien avec Marc Valleur : «Il y a cyberdépendance quand le besoin de jouer l'emporte sur le plaisir» Comment définir la cyberdépendance ? La plupart des spécialistes préfèrent aujourd'hui éviter ce mot-valise et parler d'« usages problématiques d'Internet ». Ceux-ci comprennent des usages addictifs déjà connus par ailleurs (comme dans les jeux d'argent ou la pornographie), auxquels le Net ne fournit qu'un nouveau support, encourageant puisque propice à l'anonymat et au confort du domicile. Les comportements d'addiction vraiment nouveaux liés à l'émergence d'Internet portent en réalité sur les jeux en ligne dans les univers persistants, les fameux MMORPG (massively multiplayer online role-playing games, jeux de rôle en ligne massivement multijoueurs).

Peut-on dresser un portrait type du joueur « accro » de ces MMORPG ? Il s'agit généralement d'un jeune homme, entre 17 et 25 ans, plutôt introverti, abordant avec réticence la perspective de la vie active. Accro au jeu vidéo ? Le jeu vidéo est aujourd’hui un loisir qui concerne toutes les tranches de la population. Une enquête montre que 53 % des Français1 jouent régulièrement et 68 % occasionnellement. Qui joue le plus ?

A quel type de jeu ? Pourquoi certaines personnes deviennent-elles addictes ? Quels sont les signes d’alerte d’un usage excessif ? Qui joue ? Les derniers chiffres1 (octobre 2017) montrent que les plus gros joueurs se situent dans les tranches d’âge : 10-14 (95 %), 15-18 (92 %) et 19-24 (91 %). A quel type de jeu jouent les joueurs ? Dans le classement 2017 des 10 premiers jeux vendus en France toutes plateformes confondues1, on trouve : Les jeux de rôle en ligne massivement multi-joueurs (Massively multiplayer online role-playing game- MMORPG) dont « World of Warcraft » (WOW) et les arènes de bataille en ligne multijoueur (Multiplayer online battle arena-MOBA) dont « League of legends » (LOL) sont des jeux présentant potentiellement un caractère addictif.

Combien de joueurs « addicts » Rapport : La cyberdépendance : état des lieux et propositions. I - Qu'est-ce que la cyberdépendance ? L'arrivée de l'Internet dans les foyers français a ouvert, il y a une dizaine d'années, une nouvelle dimension de l'outil informatique et, avec l'accélération progressive du débit des échanges, un espace de liberté sans limites. Aujourd'hui, la pratique du jeu électronique via l'informatique s'est considérablement accrue et a fait naître, avec elle, de nouvelles interrogations. Parmi celles-ci, celle des conséquences éventuelles sur la santé des joueurs apparaît, aux yeux de la représentation nationale, comme primordiale. L'objectif que se sont fixés les députés GROSSKOST et JEANNETEAU est donc d'étudier les mécanismes qui peuvent engendrer une dépendance, à certains types de jeux, affectant la santé des joueurs.

En réalité, ces jeux MMORPG proposent au joueur d'évoluer dans un univers virtuel persistant. II - L’addiction sans substance : un phénomène naissant mais déjà très préoccupant Ages et Nature du jeu Voir la description de la signalétique PEGI. Présentation. Addiction | Psy et Geek ;-) Tweet J’ai eu quelques échanges de mail avec des personnes qui se sont occupées du MOOC @ddict?. Il a été un moment question de m’inviter à un débat en juin et puis finalement, le projet a été abandonné. Il apparait Tweet L’enquête PELLEAS a bénéficié d’une large couverture médiatique. Les résultats ont été cités par de nombreux médias, jusqu’à l’AFP qui annonçait “Jeux vidéos : un ado sur dix a un usage problématique, les garçons plus touchés”.

Pourtant, cette enquête pose un certain Tweet Les joueurs “dépendants” aux jeux vidéo sont généralement présentés avec des traits de personnalité particuliers. Ils sont à la recherche de stimulations permanentes et constamment, préoccupés par ce qui se passe dans le monde du jeu. Tweet Voici donc qu’une nouvelle panique morale commence à se développer.

Tweet L’addiction aux jeux vidéo a été construite en lien avec l’enfance et le début de l’âge adulte. les jeux vidéo violents. Serge Tisseron. Posté par Serge TISSERON le 7 avril 2014. La revue Canard PC a consacré récemment un numéro à la question de l’addiction aux jeux vidéo, bien évidemment titré « Tous addicts ? ». Mais qu’est-ce qui a bien pu justifier le lancement d’un tel sujet à un moment où pratiquement l’ensemble de la communauté internationale est en train de renoncer à définir les pathologies liées à l’usage excessif des jeux vidéo en termes d’addiction, notamment chez l’enfant et l’adolescent ? Est-ce parce que l’utilisation du mot est devenu un argument marketing pour des campagnes qui prétendent vendre des jeux en mettant en avant leur caractère « addictogène » ?

En tous cas, à ce jour, aucune classification internationale ne retient l’existence d’une « addiction » aux jeux vidéo : ni le DSM de l’American Psychiatric Association (APA), ni la classification internationale des maladies mentales de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS). Les addictions sans substances Addiction ou toxicité ? Présentation. NetPublic - Accompagner l'accès de tous à l'Internet.

Institut Fédératif des Addictions Comportementales.