background preloader

Etude

Facebook Twitter

L'impact du turnover sur les entreprises by Pillot Chloé on Prezi. Salaires et turn-over restent des points faibles. Bien que les groupes de distribution créent des emplois et modernisent leurs méthodes de management, les salaires relativement faibles et les conditions de travail exigeantes provoquent un turn-over élevé.

Salaires et turn-over restent des points faibles

Les bilans sociaux que les salariés découvrent à leur retour de vacances confirment la persistance d'un mal endémique de la grande distribution : la trop forte rotation du personnel. Elle atteint 47 % chez Décathlon, 42 % chez Conforama, 22 % chez Castorama. En un an, 2 089 salariés des hypermarchés Cora ont démissionné. « Un fort turn-over ne signifie pas nécessairement une dégradation du climat social, relativise Hughes Marceau, spécialiste des bilans sociaux au cabinet d'expertise comptable Ema, notamment conseiller du comité d'entreprise de Carrefour.

Cela peut résulter d'un recours trop régulier à l'intérim ou d'une politique de recrutement qui favorise les contrats à durée déterminée. » Stagnation des salaires Les 35 heures, un argument de recrutement. Décathlon vise le trophée du "Great Place to work" C'est un sport d'un genre nouveau que pratique Décathlon : le « business game », jeu de simulation qui consiste à ouvrir les portes de l'entreprise aux étudiants en leur confiant une mission fictive à réaliser en conditions réelles.

Décathlon vise le trophée du "Great Place to work"

Mêlant clip vidéo, réseaux sociaux, parcours chronométré, et montage d'un projet sportif à vocation sociale, le jeu « Les coéquipiers » promet à la clé deux chèques de 15 000 ? Et 7 000 ? , reversés aux associations soutenues par les étudiants. Et surtout une immersion inédite au c? Ur de la machine Décathlon. Un turn-over interne plus élevé que la moyenne L'exercice commence à être bien connu des recruteurs français : Danone, L'Oréal, PPR, la Société Générale ou encore Carrefour ont désormais leur propre « business game ». Lâcher prise sur la communication Autre nouveauté pour Décathlon : exception faite sur ses produits, la marque est rétive à l'idée de communiquer sur elle-même. Dans les couloirs de... Décathlon - L'Express L'Expansion. Décathlon a changé de visage.

Dans les couloirs de... Décathlon - L'Express L'Expansion

Trente-trois ans après sa création dans la région de Lille par Michel Leclercq, un cousin de la famille Mulliez (Auchan, Leroy Merlin, etc.), le petit distributeur chti est devenu l'un des leaders mondiaux de l'équipement sportif : 41 000 salariés et 4,9 milliards d'euros de chiffre d'affaires. Près des deux tiers des produits vendus sont des articles conçus en interne et commercialisés sous des marques propres - des "marques passion", dans le jargon maison. Le groupe en compte une vingtaine : Quechua pour la randonnée, Kipsta pour les sports collectifs, B'twin pour les vélos, etc. Pour souligner cette mutation, le groupe a pris le nom d'Oxylane en 2008. Mais, malgré ces changements, la culture interne reste fondée sur des piliers immuables. Décathlon - Ressources humaines Effectifs : 41 000 dans le monde, 15 000 en France. Turnover : environ 12 %. Moyenne d'âge : 29 ans. Recrutements annuels : 6 000 dans le monde (3 000 en France, dont 1 000 cadres).

Dégradation des conditions de travail chez Décathlon. Devant la dégradation rapide des conditions de travail chez Décathlon, le comité central d’entreprise a alerté vendredi 24 septembre la direction du travail du Nord.

Dégradation des conditions de travail chez Décathlon

L’Unsa, qui assure le secrétariat du CCE, est totalement solidaire de cette démarche. Fin 2009, Décathlon employait près de 19 000 salariés, dont plus de 6 000 à temps partiel et plus de 3 000 en CDD. Les salariés en CDI restent en moyenne 4 ans chez Décathlon. Le turn-over y est donc très rapide. Entre janvier et août 2010, 900 emplois CDI ont été supprimés, représentant 550 000 heures de travail. Tout ceci s’est fait sans plan social, puisque 4 000 salariés quittent « naturellement » Décathlon tous les ans. Cette « restructuration silencieuse » rend le travail dans les établissements très difficile, avec tous les facteurs psychosociaux qui y sont liés (stress, pénibilité, absentéisme, accidents de travail). Les rythmes de travail s’accélèrent, les tâches deviennent de plus en plus pauvres et répétitives. L’obsession des Decathloniens.

Villeneuve-d’Ascq : la CFDT de Décathlon dénonce «un dialogue social difficile»