background preloader

Emblématique

Facebook Twitter

Sans titre. L’écharpe n’a pas toujours été un signe distinctif militaire utile et nécessaire.

sans titre

Son utilisation et son port correspondaient auparavant à une utilité spécifique ou un choix bien plus personnel. Les recherches à propos de son histoire, les prémisses de son apparition sont particulièrement instructives. Elles nous dévoilent de nombreuses facettes sur les origines de l’écharpe que l’on n’aurait sans doute pas imaginé sans se lancer à leurs découvertes dans les livres d’Histoire. On a toujours attribué l’utilisation de l’écharpe blanche au Moyen Âge à un rôle militaire, un signe distinctif pour se différencier de l’ennemi, un élément de ralliement à une armée ou un port de couleur martiale mais il semble que cela ne fût pas toujours le cas. Le chevalier avait un usage simple et personnel de cette étoffe L’armure que portait le chevalier était embarrassante, peu pratique et surtout ne lui permettait pas de porter et d’emporter avec lui des objets ou accessoires utiles.

Sans titre. Sans titre. Nouveaux Horizons Graphiques. Une photo insolite prise à Bombay (aujourd’hui Mumbai) capitale économique de l’Inde mais encore bien traditionnelle par certains aspects.

Nouveaux Horizons Graphiques

Ces chèvres ont été photographiées sur la digue qui mène à la Mosquée Haji Ali sise sur une petite île toute proche de la ville en février 2014. Read More Cela vaut ce que cela vaut, mais cette iconographie propose les 10 règles suivantes: 1. Connaissez vos familles de caractères (GHOTMS: Geometrique, Humaniste, Old Style, Transitionnel, Moderne, Slab Serif) 2.

Identités. SIGILLA, la base numérique des sceaux conservés en France. Devise (parahéraldique) Publicites routieres. London Taverns : the history of signboards,  from the Earliest Times to the Present Day. Comptoirs Modernes – Histoire du Commerce. Comptoirs Modernes Histoire :En 1928 Léopold Gouloumès, qui dirige l’entreprise de gros Alimentation Rémoise à Reims, crée l’entreprise succursaliste alimentaire « Comptoirs Modernes » et est rejoint très vite par Guillaume Plassart, directeur des entrepôts du succursaliste brestois « Docks de l’Ouest ».La 1re succursale est ouverte au Mans en 1929.

Comptoirs Modernes – Histoire du Commerce

En 1933, 177 succursales sont implantées, essentiellement dans l’Ouest de la France.En 1943, les Comptoirs Modernes adhèrent à PARIDOC. En pleine reconstruction d’après guerre, l’expansion est de mise : deux libre-service de petite taille (50 et 80 m²) sont ouverts au Mans en 1948. Les autres succursales, assez grandes (>40 m²) suivront. En 1958, une superette. Les entrepreneurs de départ sont rejoints par leurs fils Jean Plassart et Raymond Gouloumès.

Jean Plassart , toujours en 1958, suit les stages MMM aux USA, organisés par Bernardo Trujillo pour le compte de la NCR. Emblèmes. 1911: L'entreprise Kaishinsha (voiture du futur) est créée à Tokyo par Masujiro Hashimoto, un Japonais ayant fait des études et travaillé aux États-Unis, soutenu par trois investisseurs, Kenjiro Den, Rokuro Aoyama et Meitaro Takeuchi.

Emblèmes

Elle se lance dans la fabrication d'automobiles. 1912: Le premier prototype est créé. Il prends le nom de DAT un acronyme formé avec les initiales des noms des sponsors. En japonais, DAT (prononcer 'datto') signifie 'bondissant en avant à la vitesse de la lumière'. 1914: La première automobile commercialisée sort des ateliers, la DAT1 qui possède un moteur V-2 d'une puissance de dix chevaux et qui peux atteindre la vitesse maximale de 32 km/h. La société est renommée Kawaishinsha Motor Car Co 1919: Kubota , un fabricant de tracteurs, forme une filiale pour construire des automobiles qu'il nomme Jitsuyo Jidosha Seizo, basée à Osaka. 1921: Jitsuyo lance la Lila, une petite voiture traditionnelle de 1,2 litre de cylindrée.

La Base DEVISE - Devise - CESCM - Université de Poitiers. La base DEVISE est issue des recherches de thèse de Doctorat de Laurent Hablot, La devise, mise en signe du prince, mise en scène du pouvoir.

La Base DEVISE - Devise - CESCM - Université de Poitiers

Les devises et l’emblématique des princes en Europe à la fin du Moyen Age, soutenue en 2001 à l’Université de Poitiers sous la direction des professeurs Michel Pastoureau et Martin Aurell. Elle recense l’ensemble des devises répertoriées et étudiées à l’occasion de ce travail de recherche ainsi que les nombreuses informations ajoutées depuis plus de dix ans a ce corpus initial grâce à de nouvelles recherches et a de nombreuses et très fructueuses collaborations. La matière fournie par le corpus initial et les recherches de thèse ont donné lieu à une publication (en cours) aux éditions Brepols dans la collection Culture et société médiévale Cette base à pour ambition de rassembler l’ensemble des données relatives aux devises européennes de la fin du Moyen Age et de la première Renaissance (1350-1550). Enluminures : base de données.

Attributs des saints. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Attributs des saints

Les attributs des saints sont des caractéristiques figuratives des saints utilisées dans les représentations artistiques qui permettent de les identifier. Traité d'iconographie chrétienne (tome 1) - Traite_T1.pdf. LA LÉGENDE DORÉE. ANIMAUX ET SAINTS 1ère PARTIE. Les jésuites et l'emblématique. Emblem Project Utrecht - Home Page. Order of Emblems. Alciato's Book of EmblemsThe Order of the Emblems This page gives you the subject divisions and titles used in the 16th and 17th centuries.

Order of Emblems

We've added short descriptions of the images. Use your browser's search device to find a word or phrase. For more detailed searches, you may look at the complete Latin text or English translation. Or you can use our primitive search form to search all the files in the project for references. French Emblems at Glasgow: Home. Welcome to French Emblems at Glasgow.

French Emblems at Glasgow: Home

This website gives you access to all the French Emblem Books of the 16th century, along with their Latin versions when appropriate. While the seed of the emblem as a genre was sown in Germany in 1531, it flowered and developed in France during the 16th century, and it was from there that it spread throughout Europe. The site has been developed, with generous funding from the Arts and Humanities Research Council under the Resource Enhancement Scheme, by a team led by Post-Doctoral Research Assistant Jonathan Spangler, and Project Director Alison Adams. Le blanc de France. Tapisserie apocalypse. Lorsque les initiales deviennent un signe: le monogramme. Emblemática.