background preloader

Sciences sociales - Sciences économiques et sociales SES

Facebook Twitter

Bourdieu Le champ journalistique et la télévision (extrait) Le champ journalistique et la télévision (extrait) Pierre Bourdieu, sociologue, professeur-titulaire de la chaire de sociologie au Collège de France présente les acquis des recherches qu'il mène sur la télévision.

Bourdieu Le champ journalistique et la télévision (extrait)

Dans cet extrait, il montre comment la télévision, en pénétrant l'univers du journalisme, lui a imposé ses façons de fonctionner : règne de l'audimat, qui s'est propagé dans le système entier du journalisme, travail hâtif, fausse concurrence. Réalisation : Gilles L’Hote – Production : Collège de France, CNRS, Arts et éducation › Plus d'informations sur cette vidéo Chimie Economie et finances Informatique Mathématiques Physique Planète et univers Science non linéaire Sciences cognitives Environnement Sciences de l'Homme et de la Société Sciences de l'ingénieur Sciences du Vivant Statistiques Communication.

Les mariages mixtes en progression. La peur de perdre son emploi progresse – Centre d'observation de la société. Un quart des actifs occupés ont peur de perdre leur emploi dans l’année.

La peur de perdre son emploi progresse – Centre d'observation de la société

La proportion était de 18 % en 2005, indique le ministère du Travail . Une évolution logique compte tenu de la très forte progression du chômage entre 2005 et 2013. La peur de perdre son emploi, déjà très élevée en 2005, n’a quasiment pas bougé parmi les contrats précaires, qu’il s’agisse du secteur public (de 40 % à 41 %), comme du secteur privé (47 % à 45 %). Inégalités : une hypocrisie française. 30 mai 2017 - L’hypocrisie doit cesser.

Inégalités : une hypocrisie française

Les inégalités de revenus progressent parce que les plus favorisés en veulent toujours plus. Soit on assume le phénomène, soit on se donne les moyens d’une plus grande solidarité. La famille change, le couple reste – Centre d'observation de la société. Les deux tiers des plus de 20 ans vivent en couple, avec ou sans enfants.

La famille change, le couple reste – Centre d'observation de la société

Entre 25 et 65 ans, cette proportion est de 70 %. Le fait de partager son quotidien avec un partenaire et élever des enfants ensemble reste un modèle de vie très solidement implanté dans une société moins individualiste qu’on ne le dit. Ce couple est moins souvent déclaré en tant que tel. De plus en plus de familles recomposées – Centre d'observation de la société. 720 000 familles, soit 9,3 % de l’ensemble, sont recomposées, selon les données 2011 de l’Insee.

De plus en plus de familles recomposées – Centre d'observation de la société

Ces familles rassemblent 1,5 millions d’enfants, soit un peu plus d’un enfant sur dix, alors que 18 % vivent dans une famille monoparentale et 71 % dans une famille que l’Insee appelle « traditionnelle », c’est-à-dire composée des deux parents et sans demi-frères et sœurs. Les familles recomposées sont à géométrie variable. Dans les deux tiers des cas, les enfants vivent avec l’un de leur parent et un beau-parent : le couple s’est séparé puis recomposé. La moitié des enfants des familles recomposées vivent avec leur mère et son nouveau conjoint, 14 % avec leur père et sa conjointe. Un déséquilibre qui résulte du fait que les pères demandent beaucoup plus rarement la garde des enfants que les mères suite à une séparation. Quelle place pour les beaux-parents ? Imaginer l’avenir du travail - Quatre types d’organisation du travail à l’horizon 2030.

Serge Paugam : les 4 liens sociaux qui assurent l'intégration. Serge Paugam : les fragilités des liens sociaux. Serge Paugam : les degrés d'integration selon les milieux sociaux. Serge Paugam : l'intégration chez Durkheim. La situation financière se transmet partiellement de génération en génération Insee. Comment mesurer l’évolution des inégalités sociales à l’école : l’exemple de l’accès au bac. 4 octobre 2016 - Il y a un demi-siècle, 45 % des enfants de cadres obtenaient le baccalauréat, contre seulement 5 % des enfants d’ouvriers.

Comment mesurer l’évolution des inégalités sociales à l’école : l’exemple de l’accès au bac

Mobilité sociale – Centre d'observation de la société. Le concept de mobilité sociale désigne habituellement la mesure de l’évolution dans le temps de la situation socioprofessionnelle, entre parents et enfants .

Mobilité sociale – Centre d'observation de la société

Elle peut être ascendante (promotion sociale) ou descendante (déclassement). Pour la mesurer, il faut construire des catégories socioprofessionnelles et établir des hiérarchies entre elles, à partir de leur niveau de rémunération ou de diplôme par exemple, qui forment leur statut socioprofessionnel. Les statisticiens comparent en général la situation des hommes d’un âge donné à celle de leurs pères au même âge. La mobilité sociale en France. 11 avril 2013 - La moitié des fils de cadres supérieurs deviennent cadres supérieurs, contre un dixième des fils d’ouvriers.

La mobilité sociale en France

Qui sont les ouvriers d’aujourd’hui ? De moins en moins nombreux et particulièrement exposés à la précarité, les ouvriers occupent encore deux emplois sur dix en France.

Qui sont les ouvriers d’aujourd’hui ?

Ils souffrent d’un manque de représentation. LE MONDE | • Mis à jour le | Par Perrine Mouterde Lorsque Martin Thibault, sociologue du travail à l’université de Limoges, a entamé son enquête, Ouvriers malgré tout (Raison d’agir éditions, 2013), auprès des agents de maintenance de la RATP, l’entreprise lui a répondu qu’il n’y avait pas d’ouvrier chez elle. Souvent, les agents eux-mêmes ne se disaient pas ouvriers, jusqu’à ce qu’ils soient rattrapés par la réalité de leur métier – physique, répétitif, très encadré et exercé dans des hangars où il fait trop chaud ou trop froid.