background preloader

CHAP 1 ANALYSE DE LA PERFORMANCE DE L'ORGANISATION

Facebook Twitter

Les ratios financiers : définition, calculs et explications. Les ratios financiers sont des indicateurs utilisés pour conduire des analyses financières d’entreprises.

Les ratios financiers : définition, calculs et explications

Ils sont, le plus souvent, utilisés par le dirigeant pour suivre son entreprise ou par des repreneurs d’entreprises et investisseurs, notamment dans le cadre d’une évaluation. Compta-facile vous propose une fiche répondant aux questions : qu’est-ce qu’un ratio financier ? A quoi servent les ratios financiers ? Comment calculer les principaux d’entre eux ? Que signifient-il ? Qu’est-ce qu’un ratio financier ?

Par définition, un ratio financier représente un coefficient ou un pourcentage calculé par un rapport entre deux masses. Il fournit une indication sur la rentabilité d’une entreprise, la structure de ses coûts, sa productivité, sa solvabilité, ses liquidités, son équilibre financier, etc. A quoi servent les ratios financiers ? Ratios financiers : calcul et analyse. Les ratios d’analyse financière sont utilisés pour évaluer la rentabilité, la structure financière, la trésorerie et l’activité d’une entreprise.

Ratios financiers : calcul et analyse

Ces outils sont notamment utilisés dans la phase d’évaluation menée avant de racheter une entreprise ou pour comparer ses performances avec les autres entreprises du même secteur. Une fois calculés, les ratios d’analyse financière permettent d’obtenir des informations simples à analyser qui permettront de détecter facilement les points forts et les points faibles de l’entreprise. Il existe une multitude de ratios d’analyse financière et il convient donc de sélectionner les plus pertinents en fonction de votre entreprise et de votre activité. Le premier travail consiste donc à déterminer quels sont les ratios clés à retenir. Les 9 ratios financiers pour évaluer son projet – Business Plan Gratuit. La capacité d'autofinancement (CAF) : définition, calcul et intérêt. La capacité d’autofinancement désigne l’ensemble des ressources internes générées par l’entreprise dans le cadre de son activité qui permettent d’assurer son financement.

La capacité d'autofinancement (CAF) : définition, calcul et intérêt

La capacité d'autofinancement. La capacité d’autofinancement (CAF) représente l’ensemble des ressources dégagées par une entreprise au cours d’un exercice du fait de ses opérations de gestion.

La capacité d'autofinancement

Il ne faut pas confondre la CAF avec les flux de trésorerie (Cash Flow), car elle ne tient pas compte des encaissements et des décaissements effectivement réalisés au cours de la période. La capacité d'autofinancement ou CAF. La capacité d’autofinancement désigne l’ensemble des ressources générées par une entreprise dans le cadre de son activité et qui permettent de faire face aux besoins de financement.

La capacité d'autofinancement ou CAF

Cet indicateur est calculé à partie des produits encaissables et des charges décaissables et présente une importance particulière en analyse financière. Capacité d'autofinancement (CAF) : Calcul et analyse. Calculer la Capacité d’Autofinancement ou CAF est nécessaire quand on présente un dossier à sa banque ou à un investisseur.

Capacité d'autofinancement (CAF) : Calcul et analyse

Quelle est la définition de la Capacité d’Autofinancement ? Comment la calculer ? A quoi sert-elle ? Comment l'analyser. 1. La Capacité d’Autofinancement est un ratio clef pour tout entrepreneur, investisseur ou financeur : il se calcule à partir du compte de résultat passé ou prévisionnel en fonction de vos objectifs. Elle représente l'argent généré par l'activité que l'on peut ensuite utiliser pour : Investir dans le développement Utiliser pour rembourser un prêt utiliser pour verser des dividendes aux actionnaires sans ponctionner les résultats passés Comptablement, il s'agit de la somme du bénéfice net comptable avec les charges non décaissées.

Capacité d’autofinancement = produits encaissables – charges décaissables. 2. Attention, il ne faut surtout pas confondre la Capacité d’Autofinancement avec le « Cash Flow ». Soldes intermédiaires de gestion. Le compte de résultat d'une entreprise est un document bavard.

Soldes intermédiaires de gestion

Il permet de détailler la formation du résultat (bénéfice ou perte) qui est un solde entre des flux (réels ou calculés) entrants et sortants. Mais l’EXPLICATION de cette formation est malaisée en l’état. En effet, l'analyse nécessite un judicieux découpage du compte de résultat de façon à faire apparaître des SOLDES entre différents sous-totaux de produits et de charges. L'étude de ces soldes et de leur évolution, ainsi que leur comparaison avec d'autres entreprises du même secteur, fait partie du BA-BA de l'analyse des comptes annuels.

Ces soldes sont nommés soldes intermédiaires de gestion (SIG). Une présentation en compte prend la forme suivante : On remarque un système de cascades. Le solde de marchandises achetées et revendues en l’état est la marge commerciale. Parallèlement, l’entreprise produit (sauf si son objet est uniquement commercial). La VA sert à payer le personnel et les taxes. Comprendre les SIG (soldes intermédiaires de gestion) Les soldes intermédiaires de gestion sont une annexe des comptes annuels de l'entreprise.

Comprendre les SIG (soldes intermédiaires de gestion)

Bien qu'ils ne soient pas obligatoires, ils permettent d'obtenir une vision complémentaire des résultats d'une entreprise. C'est pourquoi, nous proposons dans ce cours de les examiner.Ce mini-cours s'adresse à tous ceux qui cherchent à effectuer un diagnostic sur une entreprise. Il est fortement recommandé d'être familiarisé à la lecture d'un compte de résultat.