background preloader

Enfance/éducation

Facebook Twitter

L'adolescent explorateur. Conférence donnée pour l'Association Montessori de France le samedi 5 juin 2010 à la Sorbonne Je vous remercie de m’accueillir.

L'adolescent explorateur

Je suis très sensible à votre invitation car je suis convaincu que l’apport de Maria Montessori dans le domaine pédagogique est essentiel, même si je crois qu’il faut relire ses travaux en utilisant des grilles de lecture moins naïves que celles qui prévalent aujourd’hui, des mises en perspective plus critiques que celles qu’on a pu voir pendant toute la période dite de « l’Éducation nouvelle ».

Comment s'adapter au cerveau de nos enfants ? Catherine Gueguen répond. Catherine Gueguen nous explique, dans cette intervention dans l’émission « Les Maternelles », de quelle manière nous pouvons nous adapter au cerveau de nos enfants via une approche bienveillante et empathique.

Comment s'adapter au cerveau de nos enfants ? Catherine Gueguen répond.

On y apprend notamment que les colères sont totalement involontaires chez les tout-petits car leur cerveau n’est pas assez mature pour les gérer. Catherine Gueguen revient également sur l’impact du stress répété, un « poison » pour les neurones et le développement de zones essentielles du cerveau. Des chercheurs ont même démontré que le type d’éducation prodigué influait directement sur l’expression génétique. Bref, c’est passionnant. Bonne écoute. « Vivre heureux avec son enfant » est disponible sur amazon, fnac, chez votre libraire ou dans la médiathèque de votre ville. About The Author Jeff Papa, entrepreneur. Se salir dans la nature est bon pour la santé des enfants. Podcast: Lire dans une autre fenêtre | Télécharger Subscribe: iTunes | Android | Certains pensent encore que protéger la santé des enfants passe par aseptiser leur lieu de vie.

Se salir dans la nature est bon pour la santé des enfants

Nous sommes pourtant de plus en plus nombreux à laisser s’exprimer l’attirance naturelle de nos enfants pour les patouilles forestières et autres gratouilles champêtres… Et les dernières recherches scientifiques sont de notre côté! Pour aborder cette question délicate, je fais appel à un expert, Guillaume, ingénieur spécialiste de l’évaluation des risques sanitaires. Fort comme un gorille : exercice pour développer la confiance en soi des enfants. Voici un exercice pour développer la confiance en soi des enfants.

Fort comme un gorille : exercice pour développer la confiance en soi des enfants

Il est extrait du livre de Gilles Diederichs « Développer la confiance en soi : 35 activités pour les 3-10 ans ». Le principe est simple : l’enfant doit mimer un puissant gorille respecté de tous ! Comment le présenter à votre enfant : 1) Imagine que tu es un gorille mâle à dos argenté. Tu es très puissant et, en quelques mouvements, tu peux impressionner n’importe qui ! 2) Recommence en tapotant avec tes poings sur le centre de ta poitrine et en rythme avec les jambes. 3) Continue tous ces mouvements en rajoutant celui du pencher lentement la tête vers l’arrière et , en alternance, le menton vers la gorge. 4) Amuse-toi enfin à faire des sons, des grognements, à chanter, laisse ta voix s’exprimer, puis stoppe d’un coup tous tes mouvements et recommence encore ! En effet, les scientifiques ont découvert que si nous adoptions une certaine gestuelle, nous nous sentions en confiance.

L'amour est le carburant de l'enfant : voici comment remplir son réservoir. Isabelle Filliozat nous livre de précieux conseils pour lever le doute et poser un cadre aimant propice à l’épanouissement de nos enfants.

L'amour est le carburant de l'enfant : voici comment remplir son réservoir

Le besoin d’amour et les preuves d’amour On peut aimer profondément une personne et ne jamais lui dire ou lui montrer, tellement nous avons été habitués à cacher nos sentiments au fil des années. Nous pensons que c’est évident…et nous nous trompons ! Les enfants (comme les adultes d’ailleurs) ont besoin de preuves d’amour pour se sentir en sécurité et s’épanouir. Isabelle Filliozat évoque ce réservoir d’amour, concept que tout le monde comprendra. Le développement du cerveau. Les 5 premières années sont déterminantes pour le développement du cerveau d’un enfant.

Le développement du cerveau

C’est pourquoi il est important de le soutenir dans la gestion de ses émotions et dans son apprentissage. Cela stimule ainsi son développement intellectuel. Le développement du cerveau de 0 à 12 mois Le développement du cerveau de 1 à 3 ans. Le besoin d'attention. Votre enfant cherche à capter votre regard et apprécie votre présence pour partager ses découvertes et vous montrer ses exploits.

Le besoin d'attention

Votre attention nourrit son estime de soi. L’attention, qu’elle soit positive (encouragements, marques de reconnaissance, etc.) ou négative (punition, menace, chantage affectif), agit donc sur le comportement de votre enfant. Apprendre à persévérer. Persévérer c’est savoir prendre son temps en ayant confiance d’obtenir un résultat satisfaisant.

Apprendre à persévérer

Parfois, lorsqu’un enfant hésite à s’engager dans une activité, c’est qu’il craint l’échec ou le jugement des personnes qu’il aime. Ces craintes nuisent au développement d’une bonne estime de soi. Il est donc important d’avoir des attentes réalistes envers l’enfant, afin de lui faire vivre du succès. Il développe ainsi un sentiment de compétence, base essentielle de la motivation. Mettre des mots sur les émotions Les parents peuvent aider leur enfant à prendre conscience que, plus il fait d’efforts pour exécuter une tâche, plus il éprouvera de fierté : « Tu as été patient et tu as réussi. L'importance de la lecture. Selon les toutes dernières découvertes scientifiques, nous faisons beaucoup plus que donner du plaisir à nos enfants ou les combler de joie lorsque nous leur faisons la lecture.

L'importance de la lecture

Nous les aidons également à élargir leur vocabulaire et à acquérir des compétences langagières (telles que l’écoute attentive et la compréhension). Cela leur permettra d’apprendre à communiquer et favorisera leur apprentissage de la lecture quand ils seront plus âgés. En tant que père ou mère, vous disposez de nombreux moyens de transformer l’heure de l’histoire en un moment propice à différents apprentissages : Les tout-petits ont un cerveau très gourmand! 28 août 2014 | Vers l’âge de 4 à 5 ans, le cerveau d’un enfant utiliserait 2 fois plus d’énergie que celui d’un adulte, révèle une nouvelle étude américaine.

Les tout-petits ont un cerveau très gourmand!

À cet âge, le cerveau nécessiterait un maximum de ressources pour se développer, davantage même qu’au moment de sa naissance. Langage: la découverte des sons. L’attention aux sons débute très tôt dans la vie de l’enfant et se développe peu à peu dans les activités quotidiennes. Très jeune, bébé prête attention à votre voix quand vous le rassurez ou le cajolez. De même, il reconnaît des bruits quotidiens comme l’eau de son bain qui coule et vos pas quand vous venez le chercher dans son lit. Apprendre la patience. La plupart des enfants traversent des phases durant lesquelles ils veulent tout et tout de suite, qu’il s’agisse d’obtenir un objet ou simplement notre attention : « Maman!

Maman! Viens vite! ». Cependant, de l’âge de 1 an à l’âge de 6 ans, les enfants doivent apprendre que certaines choses sont interdites ou qu’elles nécessitent de la patience. Apprendre à écouter. Avant même de savoir parler, l’enfant a besoin de développer sa capacité d’écoute. Grâce à elle, il fait la plupart de ses apprentissages et développe ses relations interpersonnelles et ses habiletés sociales. En écoutant son entourage parler, l’enfant apprend progressivement les mots, la structure et la grammaire de sa langue. Une mauvaise écoute peut donc entraîner un retard dans l’acquisition du langage. Alice Trépanier, Doctorante en psychologie et Consultante périnatale. Peurs enfantines, mais pas anodines.

Tous les enfants ont un jour peur du noir, des monstres, des orages ou du Père Noël. Les peurs enfantines sont des expériences qui font grandir, à condition d’être apprivoisées. Tranquillement mais sûrement, vous pouvez aider votre enfant à les surmonter. À chaque âge… sa peur Voici quelques peurs fréquentes selon l’âge de l’enfant : 8 mois : angoisse de séparation (peur des étrangers, peur de l’abandon, etc.). 1 an : peur des bruits (aspirateur, téléphone, mélangeur, etc.). Apprendre à attendre son tour. Pour un jeune enfant, attendre son tour et respecter celui des autres n’est pas toujours facile. Il s’agit pourtant d’une habileté sociale essentielle à développer, car elle permet de vivre des relations harmonieuses avec les autres, notamment à la garderie et à l’école. En plus, l’enfant qui est capable de respecter son tour et celui des autres a, en général, plus de facilité à suivre des règles.

Pour favoriser l’apprentissage du tour de rôle, commencez dès que votre enfant se met à montrer de l’intérêt pour les autres et pour ce qu’ils font. Faites-lui, par exemple, remarquer les moments où vous devez, vous aussi, attendre votre tour (ex. : à la caisse, dans une salle d’attente). Personnalité et tempérament. Toute personne qui a plus d’un enfant sait que les petits ont des personnalités très différentes. Bien que la plupart se livrent aux mêmes activités (comme jouer, manger, dormir et se lever le matin), leurs comportements peuvent être très différents. En d’autres termes, les enfants ont des manières caractéristiques de réagir au monde qui dépendent de leur tempérament. L'enfant qui ne parle pas encore.