background preloader

Formation attaché

Facebook Twitter

Liste fiches. Actualité. Presse Nationale. FPT. Le Monde.fr - Actualité à la Une. République laïque. Humanite. Le Figaro - Actualités. Presse en ligne. Intellect Territorial - Nom de domaine gratuit redirig par New.fr.

Marchés publics et définition Qu'est-ce qu'un marché public ? Marchés publics au sens du Code des Marchés Publics 2006 Les marchés publics sont les contrats conclus à titre onéreux entre les pouvoirs adjudicateurs définis à l’article 2 et des opérateurs économiques publics ou privés, pour répondre à leurs besoins en matière de travaux, de fournitures ou de services.

Marchés publics et définition Qu'est-ce qu'un marché public ?

Les personnes morales de droit public mentionnées à l’article 2 du Code des Marchés Publics concernées sont les pouvoirs adjudicateurs suivants soumis au présent code : 1° L’Etat et ses établissements publics autres que ceux ayant un caractère industriel et commercial ; 2° Les collectivités territoriales et les établissements publics locaux. Sauf dispositions contraires, les règles applicables à l’Etat le sont également à ceux de ses établissements publics auxquels s’appliquent les dispositions du présent code. (Source : Art. 1 du CMP 2006) Marchés publics au sens de la directive 2004/18/CE Marchés au sens de l'ordonnance n° 2005-649 du 6 juin 2005 Un marché public est un contrat mandat,

Collectivités Territoriales. Droits et obligations : Marylise Lebranchu précise le projet de loi. MATINALE CADRE TERRITORIAL. Infos Votre newsletter évolue !

MATINALE CADRE TERRITORIAL

Votre inscription au bulletin RH vous donne désormais droit à un accès privilégié à notre nouveau Club RH.Votre newsletter hebdomadaire est enrichie et vous bénéficiez au quotidien de toute l'actualité de votre secteur, d'invitations en avant-première aux rendez-vous clés de la profession et de forums pour échanger avec vos homologues. Rendez-vous sur www.lagazettedescommunes.com/rubriques/club-rh/ L'équipe du club RH >> Donnez votre avis Statut / Carrière Une mesure de suspension peut-elle entraîner le retrait du logement de fonction de l'agent ? Une mesure de suspension présente un caractère temporaire et ne permet pas au juge des référés d'ordonner l'expulsion de l'agent du logement de fonction qui lui a été concédé.

>> Lire la suite Une déclaration mensongère de détention d'un diplôme peut-elle entraîner une révocation ? >> Lire la suite Un changement d'horaires constitue t-il une modification substantielle du contrat ? >> Lire la suite. GAZETTE. CDG 44. L'accès aux documents administratifs. Le livre III du code des relations entre le public et l’administration reconnaît à toute personne le droit d’obtenir communication des documents détenus dans le cadre de sa mission de service public par une administration, quels que soient leur forme ou leur support.

L'accès aux documents administratifs

Ce droit s’exerce à l’égard de toutes les personnes publiques (l’État, les collectivités territoriales et leurs établissements publics) ainsi qu’à l’égard des organismes privés chargés d’une mission de service public.L’accès à certaines informations, par exemple les dossiers médicaux, les listes électorales ou les informations environnementales, obéit à des règles particulières, souvent plus libérales que le régime général.La loi prévoit toutefois quelques restrictions au droit d’accès, nécessaires pour préserver divers secrets, tel par exemple celui qui garantit dans l’intérêt des personnes le respect de la vie privée ou encore celui qui garantit dans l’intérêt de la concurrence le secret des affaires. Relations des citoyens avec l’administration: « La loi DCRA du 12 avril 2000… Dix ans après. » (Colloque TACIP, UTLS1, Mardi 27 Avril 2010, 9h00. La loi 12 avril 2000 relative aux droits des citoyens dans leurs relations avec les administrations a été présentée lors de son adoption comme une nouvelle étape de l’amélioration des relations entre l’Administration et les citoyens.

Relations des citoyens avec l’administration: « La loi DCRA du 12 avril 2000… Dix ans après. » (Colloque TACIP, UTLS1, Mardi 27 Avril 2010, 9h00

La loi « DCRA » devait fondamentalement modifier la relation administration – administré. L’objectif recherché par le législateur était de rendre les administrations plus accessibles, plus transparentes et plus efficaces. Tout en prolongeant les différentes mesures précédemment adoptées, l’œuvre du législateur avait toutefois un objectif plus ambitieux, celui de les dépasser à la fois par son champ d’application se référant à l’« Administration » quelle que soit la personne morale dont relève le service, mais aussi par la puissance des principes énoncés.

La loi affirmait ainsi le droit de toute personne à l’information, la liberté d’accès aux règles de droit applicables aux citoyens et énonçait une définition de la codification législative. Centre National de la Fonction Publique Territoriale. Vie publique : au coeur du débat public.