background preloader

Veillezouheir

Facebook Twitter

zouheir

ma veille technologique

Nouvelle technologie l'informatique du futur. Le numérique dès la maternelle, une bonne idée ? Europe 1<author id="23302" type="name">Julien Ricotta</author> Le gouvernement veut des enfants connectés. Début mai, François Hollande avait annoncé un vaste plan d'un milliard d'euros sur trois ans pour le numérique à l'école. L'objectif : "que la France puisse être leader dans l'e-éducation", selon les mots du président de la République. Ainsi, les élèves de maternelle pourront apprendre l'écriture avec des ordinateurs, des tablettes numériques ou des stylets dès la rentrée prochaine, détaille le Figaro de lundi. >> De quoi s'agit-il ?

L'initiation au numérique débutera dès la maternelle à partir de septembre 2015. Ainsi, l'apprentissage de l'écriture pourra s'effectuer sur des ordinateurs ou encore des tablettes numériques. >> Avec quels moyens ? Pour mener à bien cette réforme, les écoles maternelles et primaires devront s'équiper en matériel informatique. >> Est-ce trop tôt pour les enfants ? >> Quels sont les dangers à éviter ? Les salariés de la nouvelle génération mobile nécessitent de repenser l'informatique. Cette croissance rapide peut être attribuée en partie au niveau de flexibilité inégalé qu’offrent les technologies mobiles aux employés. Le travail à distance permet de gérer sa vie professionnelle comme sa vie privée n’importe où et à tout moment. De récents résultats d’étude ont révélé l’émergence d’une nouvelle catégorie démographique appelée Génération Mobile ou « Gen M » qui effectue 26% de son travail sur smartphone ou tablette.

La Gen M est principalement représentée par les 18-34 ans de sexe masculin et les individus - qui travaillent sur smartphone - ayant des enfants âgés de moins de 18 ans. Cette Gen M est principalement caractérisée par son affinité pour les « tâches fantômes », qui consiste en pratique à utiliser son terminal mobile pour basculer rapidement d’une activité professionnelle à une activité privée tout au long de la journée. La protection des données quel que soit l’appareil Les technologies portables présentent le même défi. Soutenir les employés de la Gen M. Intelligence artificielle : pour sa première délocalisation, Facebook choisit Paris. C'est dans la Silicon Valley en Californie que Facebook fait généralement éclore toutes ses nouveautés. Pourtant, pour son prochain projet, le réseau social aux plus de 1,4 milliard d'utilisateurs a choisi la capitale française.

Il décide d'ouvrir un laboratoire de recherche... sur l'intelligence artificielle. L'ouverture a été annoncée ce mardi, le laboratoire comptera une demi-douzaine de chercheurs issus d'institutions publiques et privées. C'est la première fois que Facebook ouvre un centre de recherche hors des Etats-Unis. New-York et la Californie étaient jusque-là les foyers de développement dans des domaines comme le traitement automatique du langage, la reconnaissance du langage et des images. "Une concentration de talents" à Paris Mike Schroepfer, le directeur technique du réseau social, a déclaré lors d'un point presse avoir choisir Paris "pour sa concentration de talents dans le domaine de la recherche en informatique et en intelligence artificielle".

Intelligence artificielle : pour sa première délocalisation, Facebook choisit Paris. L'Apple Watch, un bijou qui coûtera entre 399 et... 11.000 euros. 19h35 - Fin de la keynote La keynote se conclut sur des remerciements de la part de Tim Cook, et la chanson "Falling" de Haim. Au même moment, les prix pour la France ont été communiqués : entre 399 et 499 euros pour l'Apple Watch Sport, entre 649 et 1.249 euros pour l'Apple Watch, et à partir de 11.000 euros pour l'Apple Watch Edition. Il sera possible d'essayer l'Apple Watch dès le 10 avril aux Galeries Lafayette à Paris. 19h30 - Une montre jusqu'à... 10.000 dollars Tim Cook a enfin vanté le design de la montre connectée, qui sera déclinée dans trois collections : "Apple Watch Sport", "Apple Watch" et "Apple Watch Edition".

L'édition Sport sera vendue 349 dollars pour sa version avec un cadrant de 38 mm, et 399 dollars pour sa version 42 mm. L'édition classique sera vendue entre 549 et 1.049 dollars pour la version 38 mm, et à partir de 599 dollars pour la version 42 mm. Apple donne rendez-vous le 10 avril pour les pré-commandes de l'Apple Watch, qui sera commercialisée le 24 avril. L'Apple Watch, à quoi ça sert ? "C'est la montre la plus avancée jamais créée.

" Pour présenter son dernier produit, Tim Cook n'a pas fait dans la nuance. Le PDG d'Apple nous refait même le coup de la "révolution". La fois précédente, c'était l'iconique Steve Jobs, quand il avait lancé la tablette iPad... et il n'avait pas eu tort. Aujourd'hui, Apple s'engouffre dans le monde des objets connectés avec une montre vendue entre 399 et 18.000 euros.

Comme souvent dans son histoire, le ­créateur du Mac a pris son temps : il a laissé la concurrence essuyer les plâtres, avant de débarquer en fanfare. Tous ses concurrents, qu'ils soient anciens, comme Sony, Samsung et LG, ou nouveaux, comme le français Withings, disposent déjà de leur modèle. Apple va facilement convaincre 10 millions de personnes d'acheter son modèle", pronostique James McQuivey, analyste chez Forrester. Le cabinet Strategy Analytics parie même sur la vente de 15,4 millions d'unités.

Eviter de sortir son téléphone de la poche A la recherche de la killer app. France : l’Apple Watch devrait dominer les ventes de montres connectées en 2015. Les montres connectées ne sont pas sur les poignets de nombreux Français. En 2014, 190 000 exemplaires se sont vendus dans l’Hexagone, c’est peu. En réalité, ce n’est pas tellement mieux à l’échelle mondiale où les ventes ont atteint 720 000 exemplaires « seulement » pour les montres Android Wear. 2015 devrait être une meilleure année sur ce créneau. 720 000 montres connectées devraient se vendre en France en 2015, selon le cabinet GfK. Il estime que l’Apple Watch comptera pour une bonne partie des ventes. Selon GfK, les Français pourraient être davantage intéressés par les montres connectées si de nouvelles fonctionnalités sont proposées, comme le paiement sans contact.

Les ventes des montres connectées pourraient décoller sur le long terme. Signaler une erreur dans le texte Merci de nous avoir signalé l'erreur, nous allons corriger cela rapidement. Intéressant ? Restez connectés avec nous :-) L’Apple Watch vérifie moins souvent le rythme cardiaque : c’est normal, selon Apple. Le 19 mai dernier, Apple a publié la première à jour pour l’Apple Watch, numérotée Watch OS 1.0.1.

En plus d’apporter des améliorations, cette mise à jour a modifié une fonctionnalité proposée au départ. Avec Watch OS 1.0, la fréquence cardiaque de l’utilisateur était vérifiée toutes les 10 minutes. Depuis la mise à jour, c’est variable. Toutes les heures, toutes les 4 heures, une fois par jour. Bref, nous sommes loin de la fréquence régulière. Les utilisateurs pensaient qu’il s’agissait d’un bug. Mais Apple confirme qu’il s’agit bien d’un changement voulu. Autrement dit, l’Apple Watch va réellement contrôler la fréquence cardiaque de l’utilisateur quand il est inactif (assis sur le canapé devant sa télévision par exemple).

A priori, ce choix ne bougera pas avec une future mise à jour. Signaler une erreur dans le texte Merci de nous avoir signalé l'erreur, nous allons corriger cela rapidement. Intéressant ? Restez connectés avec nous :-) Apple Watch : déjà 7 millions d’exemplaires vendus. Apple Watch: pourquoi il faut patienter un peu avant de craquer - L'Express L'Expansion. C'est le tout dernier bébé d'Apple, celui censé remettre de l'ordre dans un marché des montres connectées encore immature, en proposant un produit de référence. Depuis un peu plus d'une semaine, la firme de Cupertino propose à la vente l'Apple Watch que L'Express a pu essayer pendant quelques jours. Un produit joli, agréable à porter... Mais cher Au premier coup d'oeil, on est assez surpris de la discrétion de la montre. L'Apple Watch est légère, et le cadran pas trop imposant, même avec la plus grande diagonale, de 42 mm.

La qualité de la finition est au rendez-vous. A l'évidence, Apple espère séduire un large public. L'ergonomie, point fort de l'Apple Watch Un temps d'adaptation est indispensable au moment de la première prise en main, histoire de se souvenir que le bouton positionné sur le flanc droit -ressemblant comme deux gouttes d'eau au bouton de verrouillage de l'iPhone- sert à accéder rapidement aux amis enregistrés en favoris.

Quelques lenteurs Des applications de qualité inégale.