background preloader

Veilleusesdenuit

Facebook Twitter

"Les musées à l'heure du numérique : travailler en réseau, réutiliser et contribuer"Paris, 7 juin 2013. Mise en ligne : 9 juillet 2013 Ouverture de la journée Allocution de Guy AMSELLEM, président de la Cité de l'architecture et du patrimoine Allocution de Marie-Christine LABOURDETTE, directrice, chargée des musées de FranceTravailler en réseau Modérateur : Laurent Manœuvre, bureau de la diffusion numérique des collections, service des musées de France.

"Les musées à l'heure du numérique : travailler en réseau, réutiliser et contribuer"Paris, 7 juin 2013

La tablette numérique fait son entrée aux arènes de Nîmes. La location des tablettes dotées d'une application en réalité augmentée permet de parcourir toutes les zones des arènes en visualisant, sur écran, la structure des gradins ou l'emplacement du velum.

La tablette numérique fait son entrée aux arènes de Nîmes

Les reconstitutions 3D se calent parfaitement sur l’architecture existante et une molette temporelle fait apparaître en transparence l’amphithéâtre au IIe siècle après J. -C. ou au XVIIe siècle. Reconstitution 3D Palais de Knossos. Avec l'iPad, découvrez le XIe siècle en réalité augmentée. La ville de Falaise souhaitait créer une nouvelle scénographie pour le château de Falaise, qui a assisté à la naissance de Guillaume le Conquérant, en 1027.

Avec l'iPad, découvrez le XIe siècle en réalité augmentée

Et la réponse apportée par Normandy Production porte un nom résolument moderne : l'Histopad. Il s'agit, selon Bruno de Sa Moreira, d'une « solution de visite augmentée » qui, en associant un iPad à la technologie de la réalité augmentée, permet aux visiteurs de se plonger dans les décors et la vie du château tels qu'ils étaient il y a près d'un millénaire. Innovation visuelle En orientant l'écran de la tablette, le visiteur peut admirer les lieux reconstitués par la 3D, et peut, en outre, scanner des objets interactifs afin que l'Histopad lui révèle les fonctions et l'histoire de ces objets.

A Bibracte, la réalité augmentée, la 3D et les tables tactiles font renaitre la ville gauloise. Le musée de Bibracte, en Bourgogne, a profité de sa rénovation pour mettre en place deux dispositifs numériques de médiation innovants associant réalité augmentée et projections numériques 3D.

A Bibracte, la réalité augmentée, la 3D et les tables tactiles font renaitre la ville gauloise

Bribracte est un site archéologique situé dans le Morvan, en Bourgogne. Cette ancienne ville fortifiée gauloise, sur le mont Beuvray, est accessible au public toute l’année et fait l’objet de fouilles régulières depuis trente ans. A l’entrée du site archéologique, le musée de Bibracte présente sur 2 000m² d’exposition permanente les résultats de recherches sur l’Europe du Ier siècle avant notre ère. Un espace est également consacré à des expositions temporaires. Conçu en 1995, le musée de Bibracte a été entièrement rénové entre 2010 et 2013. Le Grand Palais raconte sa Grande Guerre avec le blog de Gabrielle. Du 15 octobre au 15 décembre 2014, la Réunion des musées nationaux – Grand Palais donne la parole à Gabrielle, infirmière au sein de l’hôpital qu’accueillit le Grand Palais durant la Première Guerre Mondiale sur son blog imaginaire laviedegabrielle.tumblr.com.

Le Grand Palais raconte sa Grande Guerre avec le blog de Gabrielle

«Je t’ai dit que le Grand Palais est devenu un hôpital; le journal annonce que l’on a besoin de bénévoles et d’infirmières. Cela me tente : les enfants peuvent rentrer seuls de l’école et je veux faire moi aussi quelque chose pour notre pays.» samedi 3 octobre 1914 C’est ainsi que commence l’aventure de Gabrielle, infirmière fictive au Grand Palais durant la Première Guerre Mondiale.

Musée et numérique, enjeux et mutations. [Visite CLIC] 3 nouveaux outils numériques viennent enrichir la médiation et faciliter la découverte de la collection du musée des arts décoratifs. Après avoir procédé à la numérisation d’une partie importante de sa collection, le musée des arts décoratifs propose 3 nouveaux outils numériques destinés à enrichir la médiation dans les salles et à encourager la découverte de sa riche collection.

[Visite CLIC] 3 nouveaux outils numériques viennent enrichir la médiation et faciliter la découverte de la collection du musée des arts décoratifs

Des développements numériques rendus possibles par le soutien financier de la Fondation Bettencourt Schueller, fidèle mécène de l’institution. Les trois nouveaux outils développés sont :. des cartels numériques déployés dans les Period Rooms du musée. une installation interactive et immersive «Pimp my room» qui permet aux visiteurs de personnaliser la salle Majorelle tout en explorant la collection du musée, née dans le cadre de museomix#3. une expérience de réalité virtuelle (sur Hololens) intégrant des objets de la collection. Le soutien de la Fondation Bettencourt Schueller De 2013 à 2016, les Arts Décoratifs ont reçu un mécénat exceptionnel de la Fondation Bettencourt Schueller. De la numérisation à la diffusion. Numérisation 3D des objets de collection - PARLONS SCIENCES. Au Muséum de Toulouse, les deux squelettes humains de la sépulture de Téviec, exposés depuis 1936 dans les réserves, étaient entourés de questions non résolues sur leur sexe, âge, leur vie, les circonstances de leur mort...

Numérisation 3D des objets de collection - PARLONS SCIENCES

En 2010, le Muséum, le paléontologue José Braga et deux médecins légistes ont lancé une investigation autour de cette sépulture en utilisant des techniques de recherches innovantes comme l'imagerie numérique médicale en 3D. Ces scans associés à d'autres outils de diagnostics ont permis d'identifier que ces deux êtres humains étaient non pas un couple comme présumé mais deux femmes et qu'elles avaient été tuées de façon violente. Première photo : sépulture de Téviec, collection Muséum de Toulouse cc by-sa Rama, wikimedia, Seconde et troisième photo : Préparation de la tomographie médicale.

Minecraft is used by the Museum of London to recreate the Great Fire of 1666. Construire une culture numérique et participative dans une institution patrimoniale. Jeudi 16 octobre 2014, la Ville de Bordeaux m’a invité à intervenir lors de la journée « Culture et numérique », dans le cadre de la Semaine digitale.

Construire une culture numérique et participative dans une institution patrimoniale

Voici la trame de mon intervention, qui m’offre l’occasion de livrer quelques pistes de réflexion autour du musée participatif, en m’efforçant de montrer comment construire une culture numérique et participative au sein du musée. Il manque quelques éléments qui rebondissaient sur les interventions précédentes, notamment en réponse à mon confrère Samuel Bausson autour des cultures du web et de leur adoption par les musées.

Réflexions sur le numérique au musée. Je reçois souvent des demandes d’étudiants en histoire de l’art, en muséologie, en communication, parfois même en marketing pour relire leur note d’intention ou leur mémoire – encore plus depuis que j’ai commencé à travailler pour le musée du quai Branly.

Réflexions sur le numérique au musée

Et tout comme des professionnels, des étudiants, des mentors m’ont aidé il n’y a pas si longtemps, je fais de mon mieux pour les aider. Aussi, j’ai pensé que le plus simple serait encore de rassembler quelques ressources qui me semblent fondamentales pour aborder le numérique au musée. 20161130 MCC CP Resultats de l appel a projets Service numériques innovants 2016.