background preloader

Base de la supervision

Facebook Twitter

Supervision. Fonction qui consiste à indiquer et à commander l’état d’un appel, d’un système ou d’un réseau.

Supervision

Les solutions de supervision permettent de remonter des informations techniques et fonctionnelles du système d’information. L’informatique étant devenue l’épine dorsale de l’entreprise quel que soit son secteur d’activité, le système d’information est au centre de l’activité de différentes entités métiers et doit fonctionner pleinement et en permanence pour garantir l’efficacité de l’entreprise.

A tous les niveaux, les réseaux, les terminaux utilisateurs, les serveurs d’applications et les données constituent autant de maillons sensibles dont la disponibilité et la qualité de service conditionnent le bon fonctionnement de l’entreprise. Les problèmes liés à l’informatique doivent donc être réduits au minimum, car une indisponibilité du système d’information a des impacts très préjudiciables sur l’activité et sur la notoriété d’une entreprise.

Que veut dire 99.99% Superviser : quoi ? Chapitre 14. Supervision des routeurs et des switchs. La première fois que vous configurez Nagios pour superviser un switch réseau, vous avez un peu plus de travail à faire.

Chapitre 14. Supervision des routeurs et des switchs.

Souvenez-vous, vous n'avez à le faire que pour le *premier* switch à superviser. Éditez le fichier de configuration principal de Nagios. #vi /usr/local/nagios/etc/nagios.cfg Supprimez le caractère (#) du début de la ligne suivante du fichier de configuration principal : #cfg_file=/usr/local/nagios/etc/objects/switch.cfg Enregistrez le fichier et quittez. Qu'avez-vous fait? Supervision répartie. Introduction Nagios peut être configuré pour supporter la supervision répartie des services et ressources du réseau.

Supervision répartie

Je vais essayer d'expliquer brièvement comment cela peut s'effectuer... Buts Le but de l'environnement de supervision réparti que je vais décrire est de décharger l'excès de charge induit par les contrôle de services (sur la CPU, etc.) du serveur central sur un ou plusieurs serveurs "répartis". La plupart des petites et moyennes entreprises n'auront pas réellement besoin de mettre en œuvre cet environnement. Diagramme de référence Le diagramme ci-dessous devrait vous aider à vous faire une idée du fonctionnement de la supervision répartie avec Nagios. Serveur central ou serveurs répartis Quand on installe l'environnement de supervision réparti avec Nagios, il y a des différences entre la configuration du serveur central et celle des serveurs répartis. Le rôle d'un serveur réparti est de contrôler tous les services définis pour une grappe [cluster] d'hôtes.

. #! C'est tout ! Intelligent Platform Management Interface. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Intelligent Platform Management Interface

L'Interface de gestion intelligente de matériel, (ou IPMI, Intelligent Platform Management Interface) est un ensemble de spécifications d'interfaces communes avec du matériel informatique (principalement des serveurs) permettant de surveiller certains composants (ventilateur, sonde de température, ...), mais également de contrôler l'ordinateur à distance, reboot, interrupteur, console à distance. Implémentations[modifier | modifier le code] OpenIPMI[1]ipmiutil[2]ipmitool[3]GNU FreeIPMI, l'implémentation IPMI du projet GNU. Liens externes[modifier | modifier le code] (en) Spécification sur le site web d'Intel. Notes et références[modifier | modifier le code] Simple Network Management Protocol.

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Simple Network Management Protocol

Simple Network Management Protocol (abrégé SNMP), en français « protocole simple de gestion de réseau », est un protocole de communication qui permet aux administrateurs réseau de gérer les équipements du réseau, de superviser et de diagnostiquer des problèmes réseaux et matériels à distance. Principe[modifier | modifier le code] Les systèmes de gestion de réseau sont basés sur trois éléments principaux : un superviseur (manager), des nœuds (nodes) et des agents. Dans la terminologie SNMP, le synonyme manager est plus souvent employé que superviseur. Le superviseur est la console qui permet à l'administrateur réseau d'exécuter des requêtes de gestion (management). Commutateurs, concentrateurs, routeurs, postes de travail et serveurs (physiques ou virtuels) sont des exemples d'équipements contenant des objets gérables.

L'architecture de gestion du réseau proposée par le protocole SNMP est donc fondée sur trois principaux éléments :