background preloader

L'hyperviseur et ses fonctionnalités

Facebook Twitter

Voici tout ce qui concerne l'hyperviseur: la virtualisation, la machines virtuelles (VM), etc...

VMware : 5 conseils pour mieux gérer vos VM. Avec son hyperviseur Acropolis, Nutanix vise VMware. Nutanix vient de lancer un hyperviseur gratuit, baptisé Acropolis.

Avec son hyperviseur Acropolis, Nutanix vise VMware

Une offensive visant les environnements virtualisés VMware et Microsoft. En soumettant ces informations à LeMagIT.fr, vous acceptez de recevoir des emails de TechTarget et de ses partenaires. Vous consentez également à ce que vos données personnelles soient transférées et traitées aux Etats-Unis, et vous confirmez avoir lu et accepté nos Conditions d’utilisation et notre Politique de confidentialité. Le lancement a eu lieu à l’occasion de l’événement .Next de Nutanix, à Miami, où l’hyperviseur Acropolis était présenté conjointement à une plateforme de gestion de la virtualisation, Prism, pour sa plateforme XCP. Pionnier des systèmes hyperconvergés, Nutanix entend proposer ces produits gratuitement à ces clients. . « Ce n’est pas un important défi. Dès lors, le but affiché de Nutanix est bien d’offrir l’hyperviseur gratuitement aux clients ; une initiative qui survient sur fond de climat tendu entre VMware et Nutanix. Hyperviseurs : attendez vous à une surenchère sur les capacités réelles du stockage.

Mon excellent ami et respecté collègue, Marc Staimer, président et fondateur de Dragon Slayer Consulting, cabinet installé à Beaverton, dans l'Oregon, a réalisé un podcast sur SearchVirtualStorage qui a retenu mon attention.

Hyperviseurs : attendez vous à une surenchère sur les capacités réelles du stockage

Ce n'est pas tant ce qu'il dit qui m'intéresse — car il prodigue, comme toujours, de sages conseils, dignes d'un Maître Jedi — mais plutôt le titre qui annonce le podcast et sa transcription : « VMware hypervisor swap-out means loss of data storage features » (Remplacer l'hyperviseur VMware implique une perte de fonctionnalité en matière de stockage des données). En soumettant ces informations à LeMagIT.fr, vous acceptez de recevoir des emails de TechTarget et de ses partenaires. Vous consentez également à ce que vos données personnelles soient transférées et traitées aux Etats-Unis, et vous confirmez avoir lu et accepté nos Conditions d’utilisation et notre Politique de confidentialité.

En revanche, la seconde partie du titre me gêne davantage. CPU et Virtualisation : les caractéristiques du processeur qu'il faut vérifier. Les hyperviseurs sont des produits logiciels et, à ce titre, imposent des conditions matérielles auxquelles chaque serveur, système de stockage ou sous-système réseau doit se conformer.

CPU et Virtualisation : les caractéristiques du processeur qu'il faut vérifier

Mais l'évolution constante du matériel (en particulier des technologies de processeur) a donné naissance à toute une série de normes et d'acronymes susceptibles de créer la confusion. Hyperviseurs : il n'y a pas que VMware dans l'IT. Bien qu'il domine le marché depuis longtemps, VMware n'est pas le seul hyperviseur professionnel disponible.

Hyperviseurs : il n'y a pas que VMware dans l'IT

Microsoft Hyper-V constitue souvent une bonne option de rechange, de même que Red Hat KVM. Chacun de ces hyperviseurs offre toute une série de caractéristiques attrayantes, mais les comparer une à une n'est pas toujours la meilleure solution pour arrêter son choix. Un administrateur avisé doit commencer par examiner les types de stockage pris en charge par l'hyperviseur, ainsi que les éventuelles fonctions de stockage proposées. Le présent article a pour objet de présenter succinctement les diverses approches du stockage adoptées par les principaux fournisseurs d'hyperviseurs. Red Hat KVM : attention aux migrations Quel que soit l'hyperviseur, deux facteurs importants sont à prendre en compte en matière de stockage. Deuxio, il faut prendre en considération les types de stockage accessibles (en toute compatibilité) depuis une VM.

Problème : les VM sont tout sauf statiques. OpenBSD aura bientôt son hyperviseur natif. Mike Larkin compte parmi les développeurs contribuant à l’avancée du noyau d’OpenBSD.

OpenBSD aura bientôt son hyperviseur natif

Sur son fil Twitter, il a publié un teaser, ce lundi 31 août, renvoyant vers Pastebin. Là, rien d’autres que la trace de démarrage d’une machine virtuelle OpenBSD, sous OpenBSD. En soumettant ces informations à LeMagIT.fr, vous acceptez de recevoir des emails de TechTarget et de ses partenaires. Vous consentez également à ce que vos données personnelles soient transférées et traitées aux Etats-Unis, et vous confirmez avoir lu et accepté nos Conditions d’utilisation et notre Politique de confidentialité. Dans un message sur la liste de diffusion consacrée aux sujets techniques relatifs à cet Unix ouvert, Mike Larkin explique travailler depuis plusieurs à hyperviseur pour OpenBSD : « l’idée est apparue il y a quelques années, et après l’avoir examinée de temps à autre, les choses ont réellement commencé à prendre forme plus tôt cette année ».

Quelle différence entre conteneurisation et virtualisation ? Que signifie Virtualisation? - Définition par WhatIs.com. Si vous avez déjà partitionné un disque dur, vous avez une petite expérience de la virtualisation.

Que signifie Virtualisation? - Définition par WhatIs.com

Une partition est une division logique du disque dur. Elle permet de créer deux disques durs distincts. La virtualisation du système d'exploitation consiste à utiliser un logiciel pour permettre à un équipement matériel d'exécuter simultanément plusieurs images du système. Cette technologie existe depuis plusieurs décennies. Elle a fait ses débuts sur les systèmes mainframe ; grâce à elle, les administrateurs évitaient de gaspiller une puissance de traitement coûteuse. Que signifie Hyperviseur? - Définition par WhatIs.com. Un hyperviseur, également appelé gestionnaire de machine virtuelle, est un programme qui permet à plusieurs systèmes d'exploitation de partager un seul hôte matériel.

Que signifie Hyperviseur? - Définition par WhatIs.com

En apparence, chaque système d'exploitation a l'exclusivité du processeur, de la mémoire et de toutes les autres ressources de l'hôte. Mais en réalité, c'est l'hyperviseur qui contrôle le processeur et les ressources de l'hôte, allouant alternativement à chaque système d'exploitation ce dont il a besoin et s'assurant que ces systèmes invités (ou machines virtuelles) n'interfèrent pas l'un avec l'autre. Les principaux hyperviseurs du marché sont ceux de VMware (ESX), de Microsoft (Hyper-V), de RedHat (KVM), d'Oracle (Oracle VM) et l'hyperviseur open-source Xen.

Il existe des hyperviseur "de type 2" (les précédents étant de "type 1") qui sont des applications de virtualisation qui s'éxécutent non pas directement sur du hardware mais sur un système d'exploitation (Windows, Linux, MacOS). Que signifie Machine Virtuelle (VM)? - Définition par WhatIs.com. Une machine virtuelle, ou VM (Virtual Machine), est un environnement d'application ou de système d'exploitation (OS, Operating System) installé sur un logiciel qui imite un matériel dédié.

Que signifie Machine Virtuelle (VM)? - Définition par WhatIs.com

Côté utilisateur final, l'interaction avec une machine virtuelle est la même qu'avec un matériel dédié. Un logiciel spécialisé, appelé hyperviseur, émule intégralement les différentes ressources matérielles d'un serveur ou d'un PC client, telles que l'unité centrale, la mémoire, le disque dur ou le réseau, et permet à des machines virtuelles de les partager. L'hyperviseur peut émuler plusieurs plateformes matérielles virtuelles isolées les unes des autres. Il permet ainsi à des machines virtuelles d'exécuter les systèmes d'exploitation serveur Linux et Windows sur le même hôte physique sous-jacent. La virtualisation diminue les coûts en réduisant le besoin de systèmes matériels physiques.