background preloader

Histoire du web et des technologies

Facebook Twitter

Quelques ressources non exhaustives utilisées dans le cadre des formations continues et initiales

Comment créer du sens à l’ère numérique ? Les nouvelles technologies numériques questionnent nos mémoires individuelles et collectives.

Comment créer du sens à l’ère numérique ?

Elles changent notre manière d’être ensemble et nos perceptions de l’agir collectif. Pierre-Antoine Chardel, enseignant-chercheur en philosophie sociale et en éthique à Télécom École de management, évoque avec nous les réflexions qui ont fait l’objet de la journée d’études organisée par le LASCO*, Idea Lab de l’Institut Mines-Télécom, mardi 31 mai dernier. Vous considérez que le numérique nous questionne sur notre avenir. Dans quel sens ?

Pierre-Antoine Chardel : Le numérique nous interroge sur la construction du vivre ensemble. Les entreprises sont-elles particulièrement touchées par ces questionnements ? Efficacité collective, numérique et nouveaux rapports sociaux. La transition numérique va bien au-delà d’une mise à disposition de nouveaux outils : elle modifie également nos rapports collectifs.

Efficacité collective, numérique et nouveaux rapports sociaux

Afin de savoir comment, le think tank de l’Institut Mines-Télécom (IMT) a lancé en 2014 un sujet de prospective sur « l’efficacité collective à l’ère numérique ». Le 8 avril 2016, un colloque sera organisé par la Fondation Télécom pour présenter les résultats de ce travail. Françis Jutand, directeur général adjoint de l’IMT, est à l’origine de ce projet. Il revient avec nous sur ce que le numérique modifie dans des structures collectives comme l’entreprise. Comment se fait-il que personne ne veuille détruire les ordinateurs ? Dans les années 1980, David Noble, historien des techniques, observe avec stupéfaction les effets de l’informatique sur le travail. « Après cinq décennies de révolution informatique, les gens travaillaient plus qu’avant, dans des conditions dégradées, subissaient plus de stress et d’anxiété ; ils avaient perdu en savoir-faire, en sécurité, en pouvoir, en protection sociale et en rémunération. » Pourquoi, se demande-t-il, les travailleurs ne se rebellent pas contre ces techniques ?

Comment se fait-il que personne ne veuille détruire les ordinateurs ?

Pourquoi les gens continuent-ils à accueillir à bras ouverts une technologie qui, leur dit-on, va bientôt les mettre au chômage ou du moins sérieusement déqualifier leur emploi ? « Le Progrès sans le peuple », qui vient de paraître aux éditions Agone, tente de répondre à cette question. Le texte date des années 1980, mais à bien des égards, il amène de l’eau au moulin de la critique de l’innovation et à la réflexion sur le progrès technique – toujours aussi valides aujourd’hui. Ned Ludd, personnage mythique. Nos ordinateurs ont-ils la mémoire courte. Le volume de données numériques générées par nos sociétés ne cesse d'augmenter.

Nos ordinateurs ont-ils la mémoire courte

Comment les stocker sur les supports traditionnels que sont les CD, DVD, disques durs qui se révèlent fragiles et de courte durée de vie ? Quelles sont les pistes de recherche actuelles qui pourraient conduire à l'élaboration de supports durables ? Quelle mémoire allons-nous transmettre aux générations futures ? Comment sauvegarder le patrimoine digital ? À quels problèmes juridiques et techniques se heurte-t-on ? Les présentateurs de Xenius rencontrent Dirk von Gehlen, journaliste munichois qui a conçu un musée 100 % numérique.

XeniusComment résoudre les problèmes juridiques et techniques pour sauvegarder le patrimoine digital? Loi numérique : protéger les communs, mais pas en trompe-l’oeil. La semaine dernière, on a appris que la justice américaine, au terme d’une longue procédure, avait finalement donné tort à la société Warner qui revendiquait un droit d’auteur sur la chanson « Happy Birthday ».

Loi numérique : protéger les communs, mais pas en trompe-l’oeil

Son titre de propriété était en réalité sans valeur, alors qu’il fut utilisé depuis les années 80 pour empocher chaque année plusieurs millions de dollars en royalties et entraver la libre réutilisation de cet air datant de la fin du XIXe siècle ! Ce type d’abus choquants dans la revendication de droits de propriété intellectuelle n’est hélas pas un cas isolé.

Apple a ainsi marqué les esprits en cherchant à déposer un brevet sur la forme rectangulaire avec des coins arrondis de ses iPhone et iPad, comme s’il s’agissait d’une « invention ». De son côté, Amazon a déposé l’an dernier un brevet couvrant la photographie d’objets sur fond blanc, en tant que « méthode commerciale ». Making of Retours des communs dans le droit français. «Le numérique permet de créer et d’innover avec trois bouts de ficelle» Kwame Yamgnane participera au débat «Afrique 2.0» samedi 10 octobre de 11 heures à 12h30 à la salle de conférence du stade l'Amitié de Libreville.

«Le numérique permet de créer et d’innover avec trois bouts de ficelle»

Inscription gratuite. Du point de vue numérique, quel regard portez-vous sur l’Afrique ? Il y a des choses très intéressantes qui s’y passent. Pour fonctionner, le numérique n’a besoin que de bonnes idées, ce n’est pas une industrie très lourde. Pour un coût assez modique on est capable de lancer des services qui peuvent servir à beaucoup de gens. Retrouvez le programme du forum citoyen au Gabon.  02A : Histoire de l'Internet (CN14-15)

Identité numérique

Mooc Digital Media. Économie. Du Bauhaus à la Silicon Valley : une archéologie des medias. Prospective. Data. Le web.