background preloader

Satge - Gestion de doc

Facebook Twitter

GED-licenced

What Happens to Documentum If EMC Sells It? Réflexion sur le vrac numérique. Le mot vrac, d’une manière générale, renvoie à deux réalités bien différentes : le bric-à-brac et le conditionnement en gros.

Réflexion sur le vrac numérique

Il en va de même pour le « vrac numérique » et il convient de distinguer les deux cas de figure. Le terme vrac comporte une double connotation de mélange d’objets et d’hétérogénéité de ces objets. On trouvera ainsi dans une brocante, pêle-mêle: un roman de Julien Gracq, un album sur l’Aubrac, une statue de saint Patrick, un froc, une cassette VHS de Fric-Frac, 10 grammes de crack, un rapport sur l’Afrique, un décor d’Alexandre Astruc, un disque de rock… Ce vrac-là est invivable pour l’utilisateur, au moins pour l’utilisateur qui cherche un document qu’il n’a pas produit et qui ne peut donc s’aider de sa propre mémoire humaine.

Netvibes : optimiser sa veille d'informations. Netvibes est un outil en ligne efficace pour les professionnels qui organisent leur veille sur le web.

Netvibes : optimiser sa veille d'informations

Ce tableau de bord permet en effet de suivre des centaines de sources d'informations simultanément, et de gérer de nombreuses tâches courantes, via plusieurs applications tierces connectées au service. En dehors de l'ajout et de la gestion des flux RSS, voici quelques astuces et conseils pour mieux tirer parti de l'utilisation de Netvibes. Créer un tableau de bord prédéfini Netvibes permet de créer des tableaux de bord thématiques (Actualité, social, productivité, finance, high-tech, design) proposant un certain nombre de widgets prédéfinis.

GED

"Made in France" contre "made in Germany" : Redex choisit les deux. Redex, dans le Loiret, fabrique des pièces pour les chaînes de montage dans l’industrie automobile et aéronautique.

"Made in France" contre "made in Germany" : Redex choisit les deux

Cette PME familiale exporte dans le monde entier, mais la compétition internationale est de plus en plus rude. Pour Bruno Granddjean, son Pdg, "le handicap français, ce sont nos coûts, le made-in-France pas assez porteur, l’image française qui n’est pas bonne…" Il est donc allé la chercher, cette image, en Allemagne, à 600 kilomètres du Loiret.

Il y a deux ans, il a racheté l’entreprise d’un concurrent, Bühler Würz. "Le "made in Germany" n’est pas forcément mieux que le "made in France", explique son codirecteur à Pforzheim (Allemagne). Redex, une PME française qui a su séduire l’Allemagne - Le journal de 20h. Redex atteint l'excellence mécanique. $ID in <b>/home/efaliacohv/www/wp-content/plugins/wordpress-seo/frontend/class-frontend.php</b> on line <b>242</b><br /> <br /> <b>Notice</b>: Undefined property: stdClass.