background preloader

Antidepresseurs

Facebook Twitter

Articles sur le bon usage des antidépresseurs

FAQ. OlieVERSIONn%C2%B011Le diagnostic de d%C3%A9pression RECOMMANDATIONS AUTEURS 1. Dépression et antidépresseurs. Depression antidepresseurs idees reues. Antidépresseurs: quand, comment et pourquoi "décrocher" Dois-je prendre des antidépresseurs ? Les antidépresseurs en 10 vrai / faux. L'Académie de médecine vient de publier un rapport sur les antidépresseurs.

Les antidépresseurs en 10 vrai / faux

L'occasion de faire le point sur ces médicaments dont usent et abusent les Français. L'efficacité des antidépresseurs ne fait aucun doute. Pourtant, ces molécules font l'objet d'une défiance, souvent non justifiée, qui retarde le repérage des troubles dépressifs et leur prise en charge. Antidépresseurs et anxiolytiques, c'est pareil ? Faux. C'est d'ailleurs la consommation de ces derniers qui est particulièrement abusive dans notre pays : la France en est le premier pays consommateur au monde. Guide 8. Le recours au soin est-il indispensable ? La dépression est une maladie qui, pour des raisons diverses, est associée à une perturbation du fonctionnement du cerveau : elle affecte l’ensemble de l’organisme ainsi que la personnalité.

Le recours au soin est-il indispensable ?

La volonté seule ne suffit pas pour agir sur une maladie aussi complexe. Un traitement est donc absolument nécessaire quand on souffre de dépression. La nécessité d’un traitement est une idée parfois difficile à accepter. Pour des raisons psychologiques, culturelles, mais aussi pour des raisons liées aux effets de la dépression , on a souvent tendance à penser qu’il serait préférable de « s’en sortir par soi-même », que se faire soigner serait une « facilité », qu’il s’agirait d’une victoire de plus de la dépression, dans la mesure où accepter de l’aide reviendrait à renoncer à toute dignité ou lutte personnelle. Rien n’est plus faux. Tout traitement s’appuie sur une alliance, une collaboration étroite entre le patient et le(s) soignant(s).

Les médicaments antidépresseurs. Quelle est la durée du traitement ?

Les médicaments antidépresseurs

Quel est le délai d’action ? En raison de la complexité des mécanismes d’action des antidépresseurs, il faut souvent attendre quelques semaines (généralement 3 ou 4, parfois un peu plus) avant d’en ressentir les effets bénéfiques. Le traitement d’un épisode dépressif comporte deux phases : • la phase aiguë, dont l’objectif est la disparition des symptômes, dure de 6 à 12 semaines ; Les médicaments antidépresseurs. Les médicaments antidépresseurs sont des molécules qui agissent au niveau du cerveau, plus précisément sur les extrémités des neurones (appelées synapses), à travers lesquelles les neurones communiquent les uns avec les autres.

Les médicaments antidépresseurs

Cette communication entre neurones se fait sous forme de « messages » chimiques appelés neurotransmetteurs ou neuromédiateurs (par exemple, la sérotonine ou la noradrénaline). Les médicaments antidépresseurs agissent par divers mécanismes. Aucun médicament ne mobilise à lui seul tous ces mécanismes. En fonction des symptômes de la dépression, de l’efficacité ou de l’échec de tel ou tel médicament antidépresseur prescrit dans le passé, le médecin peut proposer un traitement antidépresseur dont le mode d’action est le plus adapté à chaque situation.

Les médicaments antidépresseurs peuvent avoir un ou plusieurs mécanismes d’action en commun tout en ayant des effets indésirables très différents les uns des autres. Les médicaments antidépresseurs. Comment rester efficace dans son soutien. La dépression est une maladie que l’on met parfois beaucoup de temps à identifier et dont le traitement se fait toujours dans la durée.

Comment rester efficace dans son soutien

Pendant toute cette période, vous aurez à partager la souffrance de votre proche et à trouver la force de lui apporter tout votre soutien et votre amour. C’est pourquoi il est indispensable que vous vous préserviez de l’usure et du découragement. Avec le temps, ceux-ci risquent en effet de se transformer en colère et en agressivité et d’avoir un effet contre-productif sur le traitement de la dépression de votre proche. Voici quelques conseils pour vous permettre de rester « aidant » et efficace : • on peut parfois se sentir coupable quand un proche souffre de dépression. . • il peut arriver qu’on se sente impuissant face à la maladie. . • se replier sur soi, s’enfermer dans une bulle seul avec votre proche n’est pas une solution, ni pour lui, ni pour vous. Comment réagir à la dépression d’un proche ? Comment réagir à la dépression d’un proche ? Il est dans l’intérêt de votre proche de consulter un médecin le plus rapidement possible.

Comment réagir à la dépression d’un proche ?

Vous pouvez l’y aider en l’encourageant à effectuer cette démarche. Vous pouvez au besoin l’aider à trouver un professionnel de santé, à prendre rendez-vous et éventuellement l’accompagner. Si la situation vous semble grave et que votre proche est incapable de se décider, n’hésitez pas à appeler vous-même son médecin traitant pour une visite à domicile ou, dans les cas les plus extrêmes, à composer un numéro d’urgences médicales. Si vous êtes amené à contacter vous-même un professionnel de santé pour votre proche, ne lui dissimulez pas la réalité de sa souffrance (ou le risque suicidaire éventuel). Parlez-lui des symptômes qui vous inquiètent. Votre proche peut avoir besoin que vous le souteniez dans son projet de soins. Dépression et antidépresseurs.