background preloader

La croissance, la croissance

Facebook Twitter

Les cycles de croissance ont-ils une histoire. 2015 10 RapportIndicateursRichesse VF. Stiglitz: « L'économie américaine est malade des inégalités » L'économie américaine se porte bien, comme on l'a vu au deuxième trimestre (3,7% de croissance en rythme annuel), alors que l'Europe peine à sortir de la crise.

Stiglitz: « L'économie américaine est malade des inégalités »

Peut-on voir là l'effet d'un trade-off entre inégalités et croissance, les Américains acceptant plus d'inégalités, mais bénéficiant en retour d'une croissance économique supérieure ? D'abord, on ne devrait jamais s'attarder sur la croissance trimestrielle. Au premier trimestre, la croissance américaine a été négative, le PIB a reculé. Cette économie est très volatile. Les chiffres peuvent être positifs un trimestre, puis négatifs un autre. Voilà pourquoi, quand je porte un jugement sur la santé de l'économie américaine, je dis qu'elle est vraiment malade, que c'est un échec. It’s Official: The Typical Male US Worker Earned Less in 2014 than in 1973. DAVID WESSEL The typical man with a full-time job–the one at the statistical middle of the middle–earned $50,383 last year, the Census Bureau reported this week.

It’s Official: The Typical Male US Worker Earned Less in 2014 than in 1973

The typical man with a full-time job in 1973 earned $53,294, measured in 2014 dollars to adjust for inflation. You read that right: The median male worker who was employed year-round and full time earned less in 2014 than a similarly situated worker earned four decades ago. And those are the ones who had jobs. This one fact, tucked in Table A-4 of the Census Bureau’s annual report on income, is both a symptom of an economy that isn’t delivering for many ordinary Americans and at least one reason for the dissatisfaction, anger, and distrust that voters are displaying in the 2016 presidential campaign. What about women? But back to men. Climat : «La croissance verte, un nouveau mythe» Economiste en chef de l’Agence française de développement et auteur, entre autres, de Vingt Propositions pour réformer le capitalisme (Éd.

Climat : «La croissance verte, un nouveau mythe»

Garnier-Flammarion, 2009), Gaël Giraud était lundi l’un des intervenants du Forum Convergences, qui se tient jusqu’à mercredi à Paris sur le thème «zéro exclusion, zéro carbone, zéro pauvreté». Participant une conférence intitulée «Au-delà du PIB : vers une définition plus intégrée de la croissance», il a souligné combien il est «fondamental» de se rendre compte que notre modèle économique actuel, basé sur la croissance du PIB, «dépend essentiellement de l’augmentation de la consommation d’énergies fossiles». Pour Gaël Giraud, mettre en évidence ce lien, «minoré par nombre d’économistes», permet de réaliser qu'«on ne peut pas continuer sur ce chemin-là et qu’il faut donc inventer un autre type de prospérité». Oui. Et arrêter d’utiliser la croissance du PIB comme condition sine qua non à tout projet économique et politique.

Coralie Schaub. Nouveaux indicateurs de richesse enfin ! Toulouse Nécropole : un état des lieux du complexe militaro-industriel local. Le collectif La Commune des Mortels publie une brochure intitulée « Toulouse Nécropole.

Toulouse Nécropole : un état des lieux du complexe militaro-industriel local

Spécialités locales pour désordre global ». Deux cent trente pages sobrement sous-titrées : « L’industrie d’armement dans la région toulousaine » dans lesquelles le collectif met à disposition de la population à la recherche d’information (ou plutôt de contre-information…) une enquête très documentée sur le complexe militaro-industriel local. par Léa Chauvac sur www.frituremag.info « L’économie guerrière ne constitue pas un secteur industriel particulier comme l’électronique, la chimie ou l’aéronautique.

Elle ne fait pas appel à une seule technique, mais utilise au contraire des techniques très variées. La vie après la SNPE Avion de combat Rafale équipé de ses volets en composite à matrice céramique Photo héraklès Si l’usine AZF a fermé après l’explosion de 2001, la SNPE, elle, a « rouvert »(1) peu après. En dernier lieu, Toulouse Nécropole nous rappelle l’enchevêtrement économique évoqué plus haut. L'urgence De Ralentir. La fin de la croissance pour changer le «toujours plus» en «toujours mieux» Quel est le propos du documentaire « Sacrée croissance » ?

La fin de la croissance pour changer le «toujours plus» en «toujours mieux»

« Marie-Monique Robin a choisi de faire un tour du monde des initiatives qui marchent plutôt qu’une dénonciation du « culte de la croissance ». Le documentaire montre que, dans le monde, il y a plus en plus de projets qui ne visent pas le toujours plus, mais le toujours mieux. Des projets souvent portés par la société civile ou des collectivités. Le documentaire alterne avec des entretiens, très accessibles, d’experts connus dans l’écologie politique. » Vous êtes d’ailleurs un des experts interviewés… « Elle savait que j’avais notamment écrit un livre qui s’appelle Adieu à la croissance et que j’y menais une critique du culte du produit intérieur brut (PIB) et de la croissance en montrant quelles étaient les limites. Patrick Viveret : "Derrière les systèmes de captation des richesses, il y a le mal-vivre" Sacrée croissance, notes de lecture. La croissance ne résoudra pas le problème du chômage ni de la pauvreté › Le blog de Marie-Monique Robin.