background preloader

Best of... Collapsologie

Facebook Twitter

La collapsologie ? Une façon de penser l'après l'effondrement inéluctable de la civilisation occidentale.

Une épidémie d'anthrax en Sibérie tue 1500 rennes avec la fonte du permafrost. SCIENCE - Une des conséquences du réchauffement climatique est la fonte du permafrost, ce sol éternellement gelé, que l'on trouve notamment au Groenland, en Alaska ou encore en Russie.

Une épidémie d'anthrax en Sibérie tue 1500 rennes avec la fonte du permafrost

En Sibérie, notamment, la fonte de cette couche de glace sur laquelle pousse la terre provoque la libération de gaz, tel le méthane, et crée des cratères dans le sol ou encore des bulles incroyables. Si ces gaz représentent un danger à long terme pour le climat, le sol sibérien commence à libérer d'autres substances très dangereuses. Ainsi, depuis une semaine, au moins 1500 rennes ont été tuées dans la péninsule de Yamal, intoxiquées par de l'anthrax, rapporte le Washington Post. 63 personnes ont été placées en quarantaine et 40, pour la plupart des enfants, hospitalisées de manière préventive, précise le site pro-Kremlin RT. L'état d'urgence a été déclaré lundi 25 juillet par le gouverneur de la région.

Une carcasse contaminée vieille de 75 ans décongelée Également sur Le HuffPost: Envoyer une correction. Théories sur les risques d'effondrement de la civilisation industrielle. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Théories sur les risques d'effondrement de la civilisation industrielle

Les théories sur les risques d'effondrement de la civilisation industrielle sont des théories relatives aux risques de déclin imminent du monde industriel contemporain et qui incluent aussi, à terme, l'éventualité d'une extinction de nombreuses espèces vivantes, dont l'espèce humaine (collapsus global), et décrivent un risque systémique de catastrophes planétaires provoqué directement par son mode de fonctionnement[1],[2].

Ces théories de l’effondrement ne relèvent pas de la preuve scientifique directe, mais se basent sur de nombreux indices mesurables ainsi que sur des études documentées[3],[4],[5]. Définitions et causes d'un risque d'effondrement de la civilisation industrielle[modifier | modifier le code] Il y a plusieurs définitions de l'effondrement. Itw p bihouix. « La "croissance verte" est une mystification absolue » Reporterre - Cinq ans après la sortie de votre livre Quel futur pour les métaux ?

« La "croissance verte" est une mystification absolue »

, votre diagnostic reste-t-il d’actualité ? Philippe Bihouix - Mon diagnostic concernant la raréfaction des métaux reste vrai. Il ne peut pas changer, parce que la partie accessible et exploitable des ressources minérales et métalliques est limitée. Ces ressources peuvent être très importantes mais elles sont finies, comme peuvent l’être les ressources d’énergie fossile – pétrole, charbon, gaz – non renouvelables, ou les ressources forestières, halieutiques, et autres, si on les exploite à une vitesse excédant leur taux de renouvellement.

Avec une quantité de ressources finie, un pic de production, suivi d’une baisse, est incontournable. Cela semble inadmissible pour certains, qui s’accrochent au fait que l’énergie solaire incidente est plusieurs milliers de fois supérieure aux besoins énergétiques de l’humanité. Or, il y a interaction entre la production énergétique et l’exploitation des ressources. Comment tout peut s'effondrer par Pablo Servigne. Le développement durable est en train de détruire la planète! A propos de l'image de couverture de l'article, ci-dessus: La photo en haut à droite avec les poissons correspond à :Chine : fermeture temporaire d’une usine de panneaux solaires accusée de rejets toxiques La photo des boues rejetées à : En Chine, les terres rares tuent des villages & En Chine, les terres rares anéantissent les cultures des paysans Traduction d’un article (en anglais) initialement publié par Kim de Deep Green Resistance, le 28 août 2012 à l’adresse suivante: Ne me parlez pas de développement durable.

Le développement durable est en train de détruire la planète!

Vous voulez remettre en question mon mode de vie, mon impact, mon empreinte écologique? Un monstre se tient au-dessus de nos têtes, dont l’empreinte est si gigantesque qu’il peut écraser une planète entière sous son pied, sans même s’en apercevoir ni s’en soucier. Ce monstre c’est la civilisation industrielle. Que sommes-nous en train d’essayer de rendre durable? Climat : « Il faut accepter l’horreur vraie de la situation. Clive Hamilton est professeur d’éthique publique à l’université nationale australienne Charles-Sturt.

Climat : « Il faut accepter l’horreur vraie de la situation

Il s’intéresse depuis une quinzaine d’années à la question du changement climatique. Au pays des kangourous, on peut trouver de tout : un Premier ministre climato-sceptique et un penseur iconoclaste, les deux évoluant dans le même biotope desséché du bush. Clive Hamilton, diplômé de psychologie et de mathématiques, fondateur du think tank The Australia Institute, est très proche des milieux écologistes australiens. Il est l’auteur d’ouvrages remarqués consacrés au fétiche de la croissance économique ou à la surconsommation des pays occidentaux. Ses deux derniers ouvrages, traduits en français, secouent les neurones. Le titre de votre dernier livre, Requiem pour l’espèce humaine, n’est guère engageant… Cela fait des années que j’écris sur le changement climatique.

Ne faut-il pas faire le deuil du XXe siècle ? Oui, il faut engager un deuil. Qu’est-ce donc que cela ? Vaste question (rires) !