background preloader

ÉCOLOGIE

Facebook Twitter

EN IMAGES. Des photos de vagues renversantes de beauté. Vous ne verrez plus jamais l'océan comme avant.

EN IMAGES. Des photos de vagues renversantes de beauté

L'oeil de photographes spécialisés, comme Warren Keelan, offre des photos de vagues aux allures de peintures surréalistes, ressemblant plutôt à des glaciers, des montagnes ou encore d'étranges animaux. "Instants magiques" Basé en Australie, ce professionnel de la photo qui a déjà reçu plusieurs récompenses publie régulièrement sur les réseaux sociaux -dont son compte Instagram- les plus beaux clichés dont il a le secret. At Solazyme we transform microalgae, the smallest of organisms, into solutions for the worlds biggest problems. La Nasa invente le drone-champignon. Stéphane Foucart - Le Monde. A Nantes, une mystérieuse graffeuse nomme les plantes des rues. « Dans mon quartier de Chantenay, à Nantes, un botaniste lettré, aussi savant qu’anonyme, a redonné leurs noms aux herbes sauvages des rues.

A Nantes, une mystérieuse graffeuse nomme les plantes des rues

Merci l’ami-e ! » L’histoire commence avec ce texte publié par un Nantais le 20 juin dernier, sur Facebook, accompagné de plusieurs photos. Celles-ci montrent des pochoirs peints sur les trottoirs qui révèlent depuis fin mai aux passants le nom des fleurs sauvages : Frappantes et poétiques, ces photos sont partagées, en quelques jours, des milliers de fois sur Facebook. Jusqu’à ce qu’un internaute finisse par identifier l’anonyme à l’origine de cette belle idée.

En nommant ces plantes, l’artiste entend les faire exister aux yeux des promeneurs. « Je trouve que ça change le regard des gens. A lire aussi sur Terraeco.net : Oubliez les cadenas, voici cinq idées pour déclarer votre amour dans la rue « Les plantes bougent, sentent et réagissent mais nous ne sommes pas capables de le voir » Jardiniers, voici 7 plantes invasives à éviter. Terra eco. Massacre de 220 raies Mobula mobular à Gaza / Slaughter of 220 Mobula mobular rays in Gaza. La stratégie diabolique des futures plantes OGM. TIM JACKSON : prospérité sans croissance. Discours de Tim Jackson lors de la remise de son titre honoris causa.

TIM JACKSON : prospérité sans croissance.

Version complète de la cérémonie et de la table ronde sur le site de l’UCL L’UCL décernera le 2 février 2011 le titre de Docteurhonoris causa à Tim Jackson*. À cette occasion, vous êtes cordialement invités aux deux événements suivants : Prospérité sans croissance : un projet de société durable Conférence de Tim Jackson co-organisée par l’UCL, l’AGL, le Kapvert, la Maison du développement durable et Etopia lundi 31 janvier, de 20h à 22htraduction simultanée anglais-français Prospérité sans croissance : de la conception à l’action Table ronde organisée par l’UCL et animée par Eddy Caekelberghs (RTBF), avec la participation de Tim Jackson*, Thomas Leysen (FEB), Thierry Jacsques (MOC), Philippe Defeyt (CPAS-Namur). mardi 1er février de 12h45 à 14htraduction simultanée anglais-français La table ronde est conçue comme une suite logique de la conférence.

Informations et inscriptions : accueil-dic@uclouvain.be. Pourquoi j’ai dévoré le dernier Rifkin. Jeremy Rifkin est en France ces jours-ci pour présenter son dernier ouvrage, La Troisième Révolution Industrielle.

Pourquoi j’ai dévoré le dernier Rifkin

J’ai eu la chance de lire son ouvrage en avant-première… et je l’ai dévoré en quelques heures seulement. Voilà pourquoi. Parce que Rifkin est un économiste de son temps Jeremy Rifkin est un économiste de son temps, il est même en avance sur son temps. Profondément ancré dans les réalités d’aujourd’hui, il décrit le XXIe siècle que je rêve de voir émerger un jour. Son concept de Troisième Révolution Industrielle (TRI) est celui d’un nouveau paradigme économique qui va ouvrir l’ère post-carbone. Que se passe-t-il aujourd’hui ? La solution pour survivre dans ce nouveau contexte : mettre Adam Smith à la retraite. . « L’idée même que l’accélération de l’activité économique pouvait avoir pour résultats un environnement dégradé et un sombre avenir pour les générations à naître eût été inconcevable ». Conséquence ? Parce qu’il a bien cerné la problématique énergétique. Ces start-up qui veulent révolutionner l’agroalimentaire.

Début septembre, à San Francisco (Californie), lors du TechCrunch Disrupt, une conférence consacrée aux start-up de la Silicon Valley, la société Hampton Creek Foods a fait sensation.

Ces start-up qui veulent révolutionner l’agroalimentaire

Sur scène, Michael Arrington, le maître de cérémonie, qui s'était montré très critique au début de la conférence, s'est livré à un test à l'aveugle. D'un côté, des cookies fabriqués avec de véritables oeufs. De l'autre, ces mêmes gâteaux fabriqués à partir d'un substitut végétal à base de pois et de sorgho développé par la start-up. Un peu embarrassé, M. Arrington a dû alors reconnaître qu'il était bien incapable de faire la différence. Fondée en 2012 à San Francisco, Hampton Creek Foods est le symbole de ces nouvelles sociétés d'entrepreneurs qui se lancent à l'assaut du secteur de l'agroalimentaire, dominé par de géantes multinationales.

Hampton Creek Foods assure pouvoir fabriquer des "oeufs" moins chers, sans risque pour la santé et aux apports nutritionnels équivalents. La moitié des papillons des prairies ont disparu en Europe.