Intervention urbaine

Facebook Twitter

Bien Urbain. Libérer la parole. Fabrique de territoires . projets par type. Mark Jenkins // Street Installations. Demo de tous les jours - Mathieu Tremblin. Besançon : l'art envahit la rue. Pour la troisième année consécutive, l’association bisontine Juste Ici a inauguré le 5 septembre son Bien Urbain, un ensemble de « parcours artistiques avec (et dans) l’espace public ».

Besançon : l'art envahit la rue

Ce temps fort réunit jusqu’au 5 octobre douze artistes et collectifs animés par une même envie : permettre aux visiteurs et aux habitants du quartier, le Battant, de se réapproprier l’espace public. Pour atteindre cet objectif, le Bien Urbain propose une cinquantaine d’événements gratuits autour de « la peinture murale, de l’architecture, du mobilier urbain, d’installations interactives ou de parcours sonores», précise David Demougeot qui dirige l’association. Cette diversité de médiums « attire un public de tous âges et de tous horizons, des bobos aux personnes qui n’ont d’ordinaire pas accès à la culture », ajoute-il. Pas de frontières pour l’art urbain La diversité est aussi valable pour les artistes sélectionnés, car le Bien Urbain s’inscrit dans une dynamique internationale. Tisser des liens. On rase les murs. TALK TO YOUR CITY. Candy Chang. Little People – A tiny Street Art Collection (1 of 2)

Elisabeth Ballet. L'oeuvre d'Alfredo Echazarreta La ville de Pont-Audemer réalise avec le concours de l'artiste Alfredo Echazarreta, une oeuvre d'art qui est déposée à l'entrée de la rue Place de la Ville, dans le cadre de l'aménagement opération "Coeur de pays".

Elisabeth Ballet

L'eau, le cuir et le papier ont été les richesses de Pont-Audemer. Dans ce passage j'ai voulu fixer cette image comme une archéologie du futur avec cette barque plate des marais (écaude) et ses occupants : Le taureau pour les tanneries ; la rame de papier pour la cartonnerie et ces rameurs, symbole de l'effort du passage d'une rive à l'autre, d'une rue à l'autre, du temps passé au temps à venir. La place du Pot d'Etain Depuis quelques années dans le cadre de l'opération Coeur de Pays, la ville a entrepris de nombreux travaux d'amélioration concernant son centre historique. Cet effort de revalorisation du centre ville s'est poursuivi par l'aménagement de l'un des plus importants carrefours de la ville, la place du Pot d'Etain. Élisabeth Ballet. ENTRETIEN : SONIA CRITON et ELISABETH BALLET 1° Vous avez choisi de traiter l’ensemble de la place plutôt qu’un point de la place, et de réaliser une œuvre horizontale et non verticale, pouvez-vous nous éclairer sur ce parti pris artistique ?

Élisabeth Ballet

J’ai visité le site du Pot d’Etain à Pont-Audemer avant les travaux de réaménagement de la place. Beaucoup de voitures ne faisaient que passer sur la nationale, certaines venaient de la ville et se dispersaient vers les vallées et plateaux environnants ; d’autres cherchaient à se garer auprès des commerces.

La ville s’était étendue de part et d’autre de la nationale comme si elle ne participait pas à ce flux de véhicules, le flux, lui-même, semblait ignorer la ville. Je trouvais la situation générale et la circulation très chaotique : le réaménagement du carrefour a modifié ces échanges. 2° Que pensez-vous de la situation de l’œuvre d’un point de vue géographique au sein de la ville de Pont-Audemer ? Parkour : l’art de subvertir le rapport à l’espace public.

Parkour (ou « art du déplacement ») : pratique sportive consistant à se déplacer d'un point A à un point B, et ce en recherchant avant tout l'efficacité dans le franchissement des obstacles.

Parkour : l’art de subvertir le rapport à l’espace public

Cette efficacité combine la rapidité, l'économie d'énergie et la prudence. Le Parkour se pratique aussi bien en milieu naturel qu'en milieu urbain, c'est ensuite au traceur(1) d'imaginer le chemin qu'il va suivre, quels obstacles il va franchir et cela en fonction de ses capacités. « Pas plus que la démocratie, l’espace public n’est quelque chose de naturel et qui va de soi. (Hugues Bazin) Telle est la définition que l’encyclopédie en ligne Wikipédia donne du Parkour. Il semble qu’il y ait deux catégories d’effets.

Selon cette acception, l’espace public est certainement le lieu le plus politique qui soit (nous entendons par espace public, « l'ensemble des espaces de passage et de rassemblement qui sont à l'usage de tous »(4). Benedetto Bufalino. Didier Courbot - Home. "Nid de poule" project. Sandrine Estrade Boulet. Anna Garforth. Insolite: 16 arrêts de bus assez particuliers… 20 Cool And Creative Street Ads. The 80 best guerrilla marketing ideas i’ve ever seen - FrancescoMugnai.com - Graphic Design Inspiration and Web Design Trends. INSITU. We declare the world as our canvas. Blog für StreetArt und urbane Kultur.  L’art public dans la ville. Christian Ruby Lorsqu’il se déploie dans les lieux publics sous la forme d’œuvres plastiques contemporaines, on le voit, mais on ne le regarde pas toujours.

 L’art public dans la ville.

Et, curieusement, si les passants en parlent beaucoup parce qu’ils en deviennent spectateurs, il n’a guère de statut théorique dans les commentaires des intellectuels. L’art public contemporain, à l’égard duquel nous proposons, depuis peu, quelques réflexions1, met mal à l’aise les essayistes. Déjà l’art public de la Troisième République a pu passer inaperçu de grands théoriciens2. L’art public contemporain, quant à lui, est immédiatement méprisé ou embrigadé dans une querelle portant sur la dégradation des rapports du politique et du symbolique3. Pourtant, en parlant d’art public, on touche évidemment aux arts et à l’esthétique, mais aussi, par système d’englobement, à la ville et à l’urbain, puis à la politique et à l’organisation de la société (ou aux modèles qu’on s’en fait). Une interrogation du sens de la ville ? Note Cf. Résumé. Urban Bricolage. QU'EST CE QUE C'EST ? VHYB LA VILLE HYBRIDE© L'art dans la rue / la rue dans l'art. Un problème indéniable se pose en réalité trop souvent : le musée a tendance à devenir non plus le lieu où les œuvres sont exposées mais celui où l’on peut prendre connaissance de ce qui existe, tout en sachant que les œuvres ne sont pas présentées dans un contexte idéal voire pas présentées du tout en tant que telles.

l'art dans la rue / la rue dans l'art

Il est également inquiétant de voir à quel point la majorité des conservateurs ou des curateurs ne se soucient pas de la place du spectateur au sein de l’exposition. Le musée actuel semble être fort éloigné de ces préoccupations et reste très attaché à une conception encyclopédique fortement nuisible à la lecture des œuvres ! Et si le musée n’était plus une structure en adéquation avec la création actuelle ? Et si, aujourd’hui, l’histoire de l’art et le musée étaient terminés ? Et si le musée dans sa forme actuelle devait être considéré non plus comme un lieu d’exposition mais comme un objet quasi archéologique ? C’est alors que Danto fait intervenir Hegel. . Pourquoi ? La rue et la ségrégation sociale.