background preloader

L'Actu (PDF) 16/01/2015 (13-18 ans)

Related:  Liberté d'expression : des outils pour débattre avec les élèvesLiberté d'expression

Attentat à Charlie Hebdo : comment parler du drame aux enfants ? - 08/01/2015... Après l’attentat meurtrier perpétré mercredi dans les locaux de Charlie Hebdo à Paris, une journée de deuil national a été instaurée en France. Partout, l’émotion est forte. Dans les écoles comme ailleurs, une minute de silence a été observée ce jeudi. Mais comment expliquer le drame aux plus jeunes ? Le site Europe 1 cite une maman qui s’est confiée sur son blog : « Je regardais distraitement mon fil Twitter quand la purée chauffait. Les enfants doivent dessiner les images qu’ils ont vues Pour la psychanalyste Claude Halmos, interviewée par 20minutes.fr, « le sujet ne doit pas être tabou ». Mais tout dépend de leur âge bien sûr. Aborder le thème de la liberté de penser Ce drame est l’occasion d’aborder le thème de la liberté de penser, un droit qu’il faut défendre. Les rassurer par des images d’ordre Éviter la télévision et la radio Évoquer la barbarie Pour les enfants les plus grands et les adolescents, Claude Halmos conseille de parler de la barbarie, qui a toujours existé.

«Distinguer les idées qui choquent de l’incitation à la haine» «Que peut faire le droit après ce qui s’est passé ? Je vais essayer de répondre en reprenant le titre d’un de mes livres (1) : le droit peut permettre de résister, de responsabiliser et d’anticiper. Ou en tout cas y contribuer. «Résister d’abord. «Comment résister alors ? «C’est pourquoi les acteurs publics doivent assumer la responsabilité de leurs décisions. «Il faut aussi anticiper, c’est-à-dire remonter en amont du crime pour le prévenir. «La difficulté est de prévenir le terrorisme sans renoncer à l’Etat de droit. «Enfin, il faut compter sur les acteurs civiques et préserver le pacte citoyen. «On devrait donc aussi intégrer aux programmes scolaires la formation au pluralisme tel qu’il est défini par la CEDH qui dit : "La liberté d’expression vaut non seulement pour les informations et idées accueillies avec faveur ou considérées comme inoffensives, indifférentes, mais aussi pour celles qui heurtent, choquent ou inquiètent l’Etat ou une fraction quelconque de la population.

Liberté d'expression : pourquoi Dieudonné et "Charlie Hebdo", ce n'est pas pareil Pour avoir écrit, dimanche 11 janvier, sur Facebook, se sentir "Charlie Coulibaly", en référence à Amedy Coulibaly, l'auteur de la fusillade de Montrouge et de la prise d'otages de la porte de Vincennes, Dieudonné a été placé en garde à vue, mercredi 14 janvier, dans le cadre d'une enquête ouverte pour "apologie du terrorisme". Ce nouvel épisode relance le débat sur la liberté d'expression. Car, pour certains internautes, poursuivre le polémiste pour ces propos constitue une atteinte à la liberté d'expression. Sur Twitter, utilisant le hashtag "JeSuisDieudonné", ils assurent qu'il s'agit d'une contradiction, alors que plusieurs millions de personnes ont manifesté dimanche pour défendre le droit à la caricature, revendiqué par les journalistes de Charlie Hebdo. Francetv info vous explique pourquoi l'on ne peut pas juger de la même manière l'hebdomadaire satirique et l'humoriste. Parce que la liberté d'expression est strictement encadrée par la loi

La liberté d’expression oui ! Mais jusqu’où La question de la liberté d’expression agite la société. Les « jusqu’où ? » ont même parfois conduit dans les classes à des « oui mais... » qui ont ébranlé les enseignants. Michel Tozzi, chercheur, repose un cadre à la réflexion et au débat, dans la classe et au-delà. la réponse de Daniel Mercier Dans tous les débats que j’ai animés avec des adultes et des adolescents dans la période, il revient systématiquement la question de la liberté d’expression et de ses limites… La liberté d’expression est la possibilité effective de dire, d’écrire ce que l’on pense, de créer (dessin, film etc.) ce que l’on veut, sans la censure d’un pouvoir (politique, religieux…). La loi actuelle est-elle satisfaisante ? NB : Ne pas réduire, à cause des événements, la question de la liberté d’expression à la question religieuse. La méthode Tozzi pour la discussion à visée philosophique : La réponse de Daniel Mercier Dans la librairie des Cahiers Pédagogiques Éduquer à la citoyenneté.

FADBEN - l'après charlie Au sein de la communauté éducative, beaucoup de professeurs documentalistes se sont identifiés à Charlie en exprimant leur solidarité. Ils l’ont manifesté dans le cadre de leur travail avec des kiosques médias en deuil, en exposant des dessins de presse créés après l’événement, ou en construisant, parfois dans l’instant, des séquences pédagogiques, avec des collègues d’autres domaines d’enseignement. Un travail pédagogique mené dans l’urgence donc, mais à partir de réflexions et de publications existantes sur ce sujet du dessin de presse et de la caricature, objet d’enseignement qui n’est pas nouveau pour les professeurs documentalistes, de même que ceux plus larges de la liberté d’expression et de la liberté de la presse. La FADBEN observe avec intérêt l’ouverture de réflexions et de discussions internes aux services centraux du Ministère de l’Éducation nationale, avec le CLEMI, la DGESCO ou la Direction du numérique par exemple. 1. 2.

Quelques pistes pour parler de liberté d'expression. Après l’émotion, la réflexion et l’éducation : comment répondre aux élèves qui s’interrogent sur l’assassinat des journalistes caricaturistes de Charlie Hebdo le mercredi 7 janvier 2015 ? Beaucoup de professeurs documentalistes ont abordé la question avec leurs élèves dès le lendemain de l’attentat et partagé leurs expériences sur la liste de diffusion e-doc. Quelques ressources /supports de séance signalés sur la liste e-doc et sur les réseaux sociaux ont été repris dans l’article d’EduScol en particulier les numéros spéciaux de Mon Quotidien, Petit quotidien, l’Actu. Sur 1 jour/1 actu ) certains documents ne sont accessibles que par les abonnés Je suis Charlie Une page du CLEMI avec sélection de sites pour en parler dans les classes, dans les familles et dans la presse jeunesse : des ressources pédagogiques pour la classe sur la liberté de la presse et la liberté d’expression. CLEMI. La revue Charlie Hebdo et les caricaturistes Eduquer, notre arme contre la terreur Où est Charlie ?

Lettres : Après Charlie : Quand les élèves s’expriment « La minute de silence au collège ou au lycée apparaît en définitive comme une fausse bonne idée. (…) L’école doit rester le lieu où l’on parle, non où l’on se tait », écrit Yves Stalloni. Dans de nombreux établissements, les élèves ont dessiné, parlé, écrit pour témoigner en action de leur attachement à la liberté d’expression. A Glanges, dans le Limousin, les écoliers se sont fait à leur tour dessinateurs pour rendre hommage aux caricaturistes. Au collège Rabelais de Saint-Maur-des-Fossés dans le Val de Marne, des sixièmes, sur leur site le Rablog, ont écrit un texte sur « la Marche », enregistré et partagé le poème « On vit donc dans ce monde ? » d’une lycéenne du projet i-voix à Brest, rediffusé une interview de Charb et de Patrice Pelloux rencontrés il y a quelques mois. Article d’Yves Stalloni Le blog de l’école de Glanges Sur le Rablog » du collège Rabelais Interview de Patrice-Pelloux et Charb Sur le blog i-voix La webradio des lycéens d’Alençon La Wikiradio des Bahuts

L’humour, valeur nationale : mallette théorique pour interventions pédagogiques « Projet de costume pour MM. les journalistes », par André Gill, « L’Éclipse, 23 janvier 1870 Quelles valeurs enseigner dans l’école de la République ? S’en tient-on à la devise républicaine ? Faut-il lui ajouter tout ce qui est à même de fonder une unité nationale ? À ces questions qui taraudaient déjà bien des enseignants et qui deviennent l’incontournable de l’après 11 janvier, le rassemblement national a sans doute apporté une réponse inattendue, très visible aux yeux des enfants et des adolescents, en étalant sur tous les écrans un mélange détonant de drapeaux tricolores et de caricatures de Charlie Hebdo. Dans la solennité du moment, l’effroi des horreurs perpétrées, la sidération de la conscience citoyenne blessée, l’humour a pointé régulièrement le bout de son nez, jusqu’à se faire reconnaître comme valeur nationale. Le caricaturiste Cham (Amédée Noé, 1818-1879) croqué par Gill (Louis Alexandre Gosset de Guines, 1840-1885) dans « l’Éclipse » du 27 décembre 1874 Le propre de l’homme

TIC'Édu thématique N°04: Comprendre et défendre la liberté d'expression Comprendre et défendre la liberté d'expression Sommaire 1 – Le point sur... 1.1 La ministre, Najat Vallaud-Belkacem La lettre suite à l'attentat contre Charlie Hebdo La ministre de l'Éducation nationale, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche : Le discours en réunion des recteurs : mobilisons l'École pour les valeurs de la République 13 janvier 2015; cinq axes de travail sont mis en avant : 1.2 La directrice générale de l'enseignement scolaire, Florence Robine Liberté de conscience, liberté d'expression « L'attentat meurtrier perpétré le mercredi 7 janvier au siège de l'hebdomadaire satirique Charlie Hebdo a porté atteinte aux valeurs qui fondent notre République et notre École. Outils pédagogiques pour réfléchir et débattre avec les élèves Arté

Ressources sur le thème de la liberté d'expression | Le Petit Journal des Profs Comme nous étions occupé à faire la queue au kiosque à journaux pour acheter la presse du jour, nous avons demandé à Marc de faire une petite sitographie sur liberté d’expression. On se dit que la garde à vue de Dieudonné, la couverture de Charlie constituent sans équivoque possible une occasion légitime d’aborder en classe la notion de « Liberté d’expression ». Sur Eduscol Dossier Liberté d’expression sur Eduscol autour des problématiques d’Internet responsable.Dossier Liberté de conscience, liberté d’expression : outils pédagogiques pour réfléchir et débattre avec les élèves Approche par cycle En primaire : le dire en dessin ! En collège Dossier sur la Liberté d’expression dans le Monde : « Charlie, Dieudonné… : quelles limites à la liberté d’expression ? … et sur la liberté de la presse en particulier : En Lycée Philosopher ! Voir aussi :Dossier du CLEMI N’hésitez à partarger en commentaire vos propres trouvailles ou ressources !

Attentat contre Charlie Hebdo : comment en parler avec les élèves Suite à l'attentat du 7 janvier 2015 contre l’hebdomadaire Charlie Hebdo, Savoirs CDI se joint à vous dans vos efforts pour élaborer un discours approprié à direction des élèves. Voici une première réponse avec le travail de Natacha Dugas : Cette bibliographie que nous vous invitons à compléter n'est que la première brique d'un corpus que nous souhaitons construire avec vous. C'est pour cela que nous vous proposons de nous transmettre vos documents pédagogiques de façon à ce que nous les mettions à disposition du plus grand nombre. Pour proposer vos travaux savoirscdi[at]reseau-canope.fr En vous remerciant par avance. L'équipe de Savoirs CDI Des travaux de collègues La communication non violente Joséphine Werner et Nathalie Mathieu partagent leur documents. En préambule il est cependant nécessaire de vous informer que c'est une technique à manipuler avec précaution. Des actions "à chaud" De : CDI Cysoing Bonjour, Bien cordialement Blandine FOUSSEREAU

Parler de la liberté de la presse à partir des Unes sur l'attentat à Charlie Hebdo La liberté d’expression été attaquée. Les journaux français et étrangers ont répondu par des Unes explicites, des hommages poignants et la réaffirmation de leur conviction dans la défense des principes de la démocratie. Ces documents constituent un excellent support pour aborder le drame du 7 janvier, aborder la liberté d’expression et au-delà engager une action d’éducation aux médias, à travers des comparaisons, des discussions, une réflexion. Il peut être intéressant de tenter de classer ces unes par type : symbolique, explicative, hommage, combattive, informative… Vous trouverez ci-dessous l’intégralité des unes des journaux de la PQR du 7 janvier : Parmi les supports pédagogiques disponibles, il est possible de se reporter à notre fiche sur les fonctions de l’illustration et celle consacrée à la comparaison des unes de quotidiens de la PQR . Le Huffingtonpost propose une sélection relativement complète de ces Unes (cliquer sur l’image pour accéder à la sélection).

Liberté d’expression et ses limites | Internet responsable Page mise à jour le 04 octobre 2016 En France, la liberté d’expression est consacrée par l’article 11 de la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen. En revanche, la liberté d’expression n’est pas un droit absolu et elle se trouve affectée de nombreuses limites que les internautes ne doivent pas ignorer. Présentation La liberté d’expression est un droit fondamental. Il n’est donc pas ici question de brider la liberté d’expression de quiconque, enseignant, personnel non enseignant, chef d’établissement, élève ou parent, mais d’effectuer un rappel des limites fixées par la loi. La Déclaration des droits de l’homme et du citoyen de 1789 énonce : « La libre communication des pensées et des opinions est un des droits les plus précieux de l’homme, tout citoyen peut donc parler, écrire, imprimer librement, sauf à répondre de l'abus de cette liberté dans les cas déterminés par la loi. » Le principe est ainsi posé mais encore faut-il connaître les limites. Illustration En savoir plus...

Liberté de conscience, liberté d'expression : outils pédagogiques pour réfléchir avec les élèves Comment parler d'un drame de l'actualité aux élèves ? Quelques principes Moduler son attitude pédagogique selon l'âge des élèves : à l'école maternelle, du début à la fin de l'école élémentaire, au collège...Accueillir l'expression de l'émotion des élèves, sans sous-estimer, y compris chez les très jeunes enfants, leur capacité à saisir la gravité des situations ;Rassurer les élèves : l'école est un espace protégé ; l'évènement s'est déroulé dans un lieu et un temps circonscrit, même si les média en parlent et diffusent plusieurs fois les images ;Etre attentif au « niveau de connaissance » que les élèves ont de l'évènement : certains élèves peuvent n'en avoir aucune connaissance ; d'autres ne disposer que d'éléments partiels, voire erronés, provenant de sources variées. Pour aller plus loin : Aborder un événement collectif violent Quelques repères pour agir à l'école primaire Aujourd'hui, le périmètre touché est beaucoup plus important. Distinguer les situations S'appuyer sur le collectif

Related: