background preloader

Article - « Charlie », Dieudonné, réseaux sociaux... la foire aux questions de la liberté d'expression

Article - « Charlie », Dieudonné, réseaux sociaux... la foire aux questions de la liberté d'expression
Depuis une semaine, des lecteurs nous posent des questions sur la liberté d'expression, ou s'étonnent de la manière dont est appliquée la loi. Depuis une semaine, de nombreuses remarques et questions de nos lecteurs et des internautes nous interpellent sur la liberté d'expression et ses limites, ou s'étonnent de la manière dont est appliquée la loi. Nous avons tenté de faire un tour d'horizon des messages les plus fréquents. « J'ai le droit de dire ce que je pense » Vous avez le droit, oui, mais en privé, et encore. La liberté d'expression n'est pas absolue. Lire aussi l'analyse : Jusqu'où va la liberté d'expression ? « Mais alors je ne peux pas dire ‘les Syldaves sont des salauds', même sur mon Facebook visible uniquement par des amis ? Non. Encore une fois, tout dépend de l'existence d'une plainte. « J'ai bien le droit de faire de l'humour » Oui, vous avez le droit. « Les gens ne sont jamais condamnés pour ce qu'ils disent sur Internet » C'est faux. C'est faux. Related:  Débat 2de - Liberté d'expressionThéories du complot

Article - Liberté de conscience et respect de la laïcité Charb, Cabu, Wolinski et Charlie Hebdo ont-ils été châtiés pour avoir blasphémé ? Non ! Ils ont été assassinés pour avoir défendu, par l’humour mais jusqu’au sacrifice, la liberté de conscience, de pensée et d’expression critiques contre tous les obscurantismes, tous les fanatismes, tous les intégrismes religieux et politiques. Ils n’ont pas été massacrés par des musulmans, fussent-ils radicaux, mais par des terroristes barbares et fascisants. En France, le dernier supplicié pour blasphème fut en 1766 le jeune chevalier de La Barre car ce délit n’existe plus depuis la Révolution. Le blasphème a été défini par l’Église catholique comme « tout propos ou acte irrespectueux contre Dieu » et comme « une défaillance dans l’expression de la foi ». En effet, le droit de blasphémer a été conquis comme un corollaire de la liberté de conscience et de pensée. Il ne faudrait donc pas confondre tolérance et laïcité. (1) Derniers ouvrages parus : Jaurès et le réformisme révolutionnaire.

"Combattre les théories du complot par l'humour" Corentin Durand est depuis avril 2014 le président de l'Union nationale lycéenne. Il présente à L'Express le site Internet de lutte contre les théories du complot que son organisation s'apprête à mettre en ligne, avec la Fédération indépendante et démocratique lycéenne (FIDL), et le Syndicat général des lycéens (SGL). Comment est née cette idée de créer un site Internet pour lutter contre la propagation des théories du complot chez les plus jeunes? Avec la FIDL et le SGL, nous nous sommes retrouvés à la suite de notre rendez-vous avec la ministre de l'Education nationale, le 12 janvier, dans le cadre de la "Mobilisation pour les valeurs de la République". Beaucoup de questions ont surgi parmi nous à la suite des perturbations de la minute de silence survenues dans certains établissements. Quelles informations vont figurer sur ce site Internet fait par des jeunes, pour des jeunes? Il me semble un peu exagéré.

lpq_charlie.pdf Pourquoi on ne peut pas comparer Dieudonné et Zemmour à "Charlie Hebdo" International "Comme le journal, les deux hommes usent de leur liberté d'expression pour choquer et provoquer. Mais "Charlie" n'a jamais été, lui, jugé coupable d'incitation à la haine et à la discrimination. Tout le monde se lève pour défendre la liberté d’expression de “Charlie Hebdo”, mais Dieudonné (ou, variante, Eric Zemmour), on veut le(s) faire taire". Fissurant l’unanimisme de façade autour du phénomène "Je suis Charlie", il est des personnes qui, en France et en Belgique, considèrent qu’en matière de liberté d’expression, il existe deux poids, deux mesures. Vraiment ? Dieudonné, qui souffle sur le foyer de l’antisémitisme, a été condamné à plusieurs reprises pour injure, provocation à la haine et à la discrimination raciale. La justice a sanctionné Eric Zemmour en février 2011 pour provocation à la discrimination, après qu’il a déclaré sur un plateau de télévision que “la plupart des trafiquants sont des Noirs et des Arabes” - sans étayer ses propos par des données concrètes.

Article - La presse américaine dénonce l'hypocrisie des restrictions françaises à la liberté d'expression Temps de lecture: 4 min «Je suis troublé.» C'est la réaction de l'humoriste Jon Stewart, «perdu» face à l'arrestation et au renvoi en correctionnelle, pour «apologie du terrorisme», de Dieudonné pour son post Facebook «Je me sens Charlie Coulibaly»: «C'est un post Facebook ignoble, mais c'est pour ça qu'on a inventé le bouton "unfriend", non?» Pour Jon Stewart et de nombreux journalistes et intellectuels américains –de gauche comme de droite–, les discours de haine sont mieux régulés et combattus dans le débat public d'idées que dans les tribunaux. Des peines trop lourdes? Dans un éditorial, le journal canadien Globe and Mail accuse le gouvernement français d'avoir été trop loin: «Est-ce que des adolescents provocateurs qui crient "Mort à Charlie" devraient vraiment être détenus et condamnés pour des délits de terrorisme?» Lundi, un jeune de 20 ans a pris six mois de prison ferme à Orléans pour avoir crié «Vive la kalach!» La loi et les normes sociales Des lois contre-productives

La Russie menace les USA de publier des photos satellites prouvant que le 11 Septembre était un “attentat sous fausse bannière”! (NDLR Veterans Today: La preuve satellite russe démontrant la démolition contrôlée du World Trade Center en utilisant des «armes spéciales» a été examinée par un éditeur de VT à Moscou. L’article ci-dessous nous a été transmis pour traduction du russe et publication aux Etats-Unis. Il a été publié le 7 Février, 2015.) – Moscou (Pravda): des experts américains estiment que malgré le fait que les relations entre les Etats-Unis et la Russie sont au pire niveau depuis la guerre froide, Poutine n’a posé que des problèmes mineurs à Obama. Les analystes estiment qu’il s’agit du « calme avant la tempête. » Poutine va frapper une fois, mais il va frapper fort ». Les preuves qui seront publiés seront à même de prouver la complicité du gouvernement américain dans les attentats 11 Septembre et la manipulation réussie de l’opinion publique. La preuve sera si convaincante qu’elle démystifiera totalement la version officielle du 11 Septembre soutenue par le gouvernement américain. Christopher

Ina.fr : vidéo, radio, audio et publicité - Actualités, archives de la radio et de la télévision en ligne - Archives vidéo et radio Ina.fr Les ministres européens de la Culture s’engagent à protéger le droit à la création Suite à l’attentat perpétré à Charlie Hebdo le mercredi 7 janvier, les ministres de la Culture des Etats membres de l'Union européenne ont publié une déclaration commune pour exprimer leur solidarité. Fleur Pellerin, ministre française de la Culture et de la Communication, et Dace Melbarde, ministre lettone de la Culture, sont à l’origine de la déclaration de soutien des ministres de la Culture membres de l’Union européenne, qui fait suite à l’attentat qui a décimé la rédaction de Charlie Hebdo mercredi 7 janvier. Les deux ministres ont invité l’ensemble de l’UE à se mobiliser à leurs côtés pour porter haut la liberté de création artistique et la liberté d’expression, essentielles à la démocratie. L’ensemble des ministres européens de la Culture a répondu présent, et tous ont signé la déclaration qui s’achève sur ces mots : “Nous, ministres de la Culture de l’Union européenne, n’acceptons pas les tentatives des terroristes d’imposer leurs propres règles.

Podcast - La liberté d’expression et le droit à la caricature religieuse du 25 février 2015 Charlie Hebdo a l’air de se sentir bien seul… Tel le petit chien de Luz, à la Une du journal , poursuivi par une meute peu sympathique. Charlie Hebdo reste-t-il aujourd’hui seul à continuer d’oser la caricature, seul à user de tout le champ de la liberté d’expression ? « Tout le monde a soutenu Charlie, écrit-il,« allez-y les gars on est derrière vous »…Mais combien oseront dessiner et publier un dessin blasphématoire ? Une foule qui, malgré l’immense soutien populaire et international qui a succédé à l’attentat du 7 janvier, n’a pas toujours compris le sens de la caricature…la preuve certains ont osé penser, si ce n’est dire «Ils l’ont peut-être bien cherché »… Alors, avons-nous aujourd’hui, sous la peur et face à l’incompréhension aussi de certains, renoncé à user et même abuser de notre droit à rire de tout, à être joyeux, méchants, et pourquoi pas irresponsables, car c’est bien de dessin dont on parle ? Allons-nous céder à l’auto-censure ? Invités en studio :

Mes élèves, un drame et des mots [Ce billet n’a pas été simple à écrire. Il rassemble à la fois mes interrogations, celles de mes élèves, ce que j’en comprends et ce que j’en ai tiré comme réflexions. Pas de conseils ici, mon expérience seulement.] Place de la République, Marche du 11 Janvier 2015. Que leur dire… Le prof, c’est un être humain qui gère de l’humain, et l’histoire de chacun donne une coloration à la manière dont nous dialoguons à chaud avec nos élèves sur des événements tragiques comme ceux survenus en cette semaine de rentrée. Mon histoire, c’est la sidération pendant les trois jours qu’ont duré les attentats de Bombay en 2008, qui ont laissé la ville groggy pendant des mois ; ceux aussi de 2011 qui ont tué à quelques centaines de mètres de chez moi. Mon histoire, ce sont aussi les cris « Vive Al-Qaeda, vive Ben Laden ! Voici les élèves auxquels j’allais m’adresser. Mes élèves. Alors eux d’abord Il s’est avéré que presque tous avaient suivi avec attention le déroulement des événements. La disproportion Voilà.

45 Unes de Charlie Hebdo en 45 ans d’existence Topito utilise des cookies sur son site. En poursuivant votre navigation sur Topito, vous en acceptez l'utilisation. OK Vos options cookies ici Accueil › Livres / BD / Presse › 45 Unes de Charlie Hebdo en 45 ans d’existence Charlie existe depuis 45 ans. Et la dernière Riez, toujours ça qu'ils auront pas... Source : Charlie Hebdo, nos rires 3 155 230 Points 807 Tops Un top signé La Topito Team La team Topito, c’est des gars et des filles de la rédac qui se mettent ensemble pour faire des top ... www par Taboola par Taboola Contenus Sponsorisés Contenus Sponsorisés Contenus Sélectionnés Contenus Sélectionnés .Contenus Sponsorisés $19.26 - luckyvitamin.com Mushroom Wisdom - Super Lion's Mane with Maitake D Fraction - 120 Tablets Formerly Maitake Products$19.26 - luckyvitamin.com Forge Of Empires - Jeu en Ligne Gratuit Le jeu de simulation de ville qui te fait voyager dans le tempsForge Of Empires - Jeu en Ligne Gratuit Annuler Rapid Reflux Relief eBook Forge Of Empires - Free Online Game Plus de Topito Coucou

Charlie Hebdo: liberté d'expression et droit de la raison FIGAROVOX/TRIBUNE - L'attentat qui a frappé Charlie Hebdo a réveillé en France la défense de la liberté d'expression. Le philosophe Thibaud Collin considère que ce bien précieux doit prendre appui sur les lois de l'intelligence. Thibaud Collin est un philosophe et écrivain français. Comment dire le malaise de nombreux citoyens face au slogan «je suis Charlie» et le malentendu tragique que cela engendre? En effet, c'est admettre l'idée que la France se reconnaît dans cet esprit libertaire dont l'activité principale est la moquerie, voire l'insulte, envers toutes les formes de la grandeur, quelle soit religieuse, politique, morale ou institutionnelle. Le paradoxe des jours que nous venons de vivre, c'est l'empressement des clercs officiels d'une part à refuser tout amalgame, à prévenir tout dérapage d'«islamophobie» et d'autre part à présenter «l'esprit Charlie» comme la quintessence de notre culture nationale et de la République éprise de liberté.

Related: