background preloader

"Si j’étais garçon, je ferais volontiers le coup d’épée par-ci, par-là, et des lettres le reste du temps. N’étant pas garçon je me passerai de l’épée et garderai la plume, dont je me servirai le plus innocemment du monde."

"Si j’étais garçon, je ferais volontiers le coup d’épée par-ci, par-là, et des lettres le reste du temps. N’étant pas garçon je me passerai de l’épée et garderai la plume, dont je me servirai le plus innocemment du monde."
Related:  Rentrée littéraireRoman

Plaisirs à cultiver | Une oisiveté éprise de culture me semble être l'idéal de vie le plus élevé. Oscar Wilde Solange te parle | Quand je pense à tout ce qui m'empêche de réfléchir. Livr0ns-n0us Avec lui, Nathalie Poitout Le titre met sur la voie : Avec lui., une histoire d’amour entre deux personnes, mais avec un point final qui clôt l’ensemble. Ce premier roman de Nathalie Poitout, relate en effet, de façon presque clinique, un amour de sa naissance à sa mort. On assiste à la rencontre entre Marie et Paul. Des regards, des envies, du désir, et des rires. Un temps serein où l’autre montre le meilleur de lui-même. Ce premier roman déroute son lecteur par son aspect clinique et presque éthéré des choses. Pour un narrateur, décrire froidement une histoire est facile. Un parti pris narratif intéressant : la doxa veut que le narrateur soit celui qui choisit une façon de raconter une histoire, celui qui donne vie aux personnages. Effectivement, Marie (prénom féminin le plus commun) représente toutes les femmes : son histoire est aussi celle de nous toutes. Quand la renaissance passe par la souffrance … La Fractale des raviolis, Pierre Raufast 28 octobre 2014 Dans "Chez Alma Editeur" 23 août 2012 30 août 2015

Délivrer des Livres blog Bric à Book « Ce qui ne me tue pas », le retour réussi de la saga Millénium LE MONDE DES LIVRES | • Mis à jour le | Par Macha Séry Double plaisir de la franchise. Il serait tentant de honnir la suite de la saga Millénium. Par prévention contre l’auteur, David Lagercrantz, qui aurait impudemment mis ses pas dans ceux d’un fantôme, le dénommé Stieg Larsson. En outre, les décisionnaires de ce prolongement romanesque sont les héritiers légaux mais illégitimes, motivés sans doute par le profit, quoiqu’ils aient affirmé qu’ils reverseraient les droits d’auteur à Expo, la revue que Larsson avait cofondée avec sa compagne, Eva Gabrielsson, dont il a partagé la vie pendant trente-deux ans. Lire aussi : Eva Gabrielsson : « Je ne voulais pas que “Millénium” devienne une industrie » Lisbeth Salander à l’assaut de la NSA Par solidarité, une partie de l’intelligentsia suédoise appelle, de ce fait, à boycotter ce quatrième tome, qui sort jeudi 27 août simultanément dans trente pays. La même révolte « Assis sur une bombe » L’auteur de l’autobiographie de Zlatan Soulagement

liratouva, Mango Sylire

Related: