background preloader

Aborigènes d'Australie

Aborigènes d'Australie
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Aborigènes d’Australie (Peuple natif des îles d'Australie, 1981). Drapeau aborigène, créé par Harold Thomas en 1971 (« nous hommes noirs sur la terre rouge, sous le soleil »). Les Aborigènes d’Australie sont les premiers humains connus pour en avoir peuplé la partie continentale. Ils constituent, avec les indigènes du détroit de Torrès, la population autochtone de cet État océanien. Le mot commun aborigène désigne plus généralement celui dont les ancêtres sont les premiers habitants connus de sa terre natale (du latin ab origine, « depuis l’origine »). §Définition[modifier | modifier le code] Officiellement, du point de vue du gouvernement australien, le terme Aborigène désigne une personne qui : a des ancêtres aborigènes ;s’identifie elle-même comme étant aborigène ;est reconnue comme telle par sa communauté aborigène. Les trois critères doivent être remplis. §Histoire[modifier | modifier le code] Exemple de peinture aborigène sur écorce. Related:  Peuples anciens & modernes

Endoréisme aborigène 1Aborigène, ce terme assemble la racine latine origo, originis et le préfixe ab. Il désigne les premiers occupants de la région du Latium où se situe Rome, berceau de l’empire et de la civilisation romaine. Il est utilisé progressivement par les colons européens pour nommer les populations habitant le continent australien. La présence de celles-ci est approximativement évaluée, aujourd’hui et selon les travaux les plus récents, à une période pouvant remonter au Pléistocène soit près de 50.000 ans av J-C. 2Interroger des traces de cette longue présence relève d’une analyse des effets socio-anthropologiques dûs aux rapprochements entre traditionnel aborigène et modernité occidentale. 3Au tout début du XIXe siècle, N. 4Il relate les représentations ayant cours parmi les scientifiques : 1 N. 2 Ibid, p. 260. 3 N. 6Cependant, d’après les gestes et les attitudes qui leur furent adressés, F. 4 E. 7 A. « Un pénitencier célèbre fut fondé en 1788 à Botany-Bay. 8 Dr. 9 A. 10 C. 11 W. 12 Cité in C.

Selknam Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Ona et Onas. Les Selknams, aussi appelés Selk'nams, Shelknams ou Onas sont un petit peuple amérindien disparu depuis le milieu du XXe siècle. Ces chasseurs nomades habitaient la Grande Île de Terre de Feu. Le nom de « Onas » s'applique aussi aux mánekenks ou hausch, étroitement apparentés aux Selknams. Langue[modifier | modifier le code] Histoire[modifier | modifier le code] Lors de leur arrivée, en 1520, les Européens rencontrèrent les Selknams au nord-est de la Grande Île de Terre de Feu. Ils étaient chasseurs et cueilleurs et vivaient principalement du guanaco qu'ils chassaient avec de petits arcs et des flèches à pointe en pierre. Bibliographie[modifier | modifier le code] Anne Chapman, Quand le soleil voulait tuer la lune, Rituels et théâtre chez les Selk’nam de Terre de Feu, Métaillé, 2008, (ISBN 9782864246503)Manns, Patricio. Notes et références[modifier | modifier le code]

Histoire du peuple Aborigène Les aborigènes étaient des chasseurs ceuilleurs, nomades ou semi-nomades. Les hommes chassaient les gros et moyens gibier et les femmes et les enfants se chargeaient de la ceuillette et collecte de fruits, légumes, racines, céréales, mollusques, larves et petits animaux. Il ne faisaient pas d¹élevage et ne cultivaient pas la terre, souvent très aride. Il n¹y a jamais eu existance d¹une nation aborigène et chaque tribu se définissait par rapport à son territoire de chasse et de cueillette et se déplacaient selon ses besoin en eau potable ou pour éviter les famines. Les tribus et langues Aborigènes étaient nombreuses, environ au nombre de 500. A la fin du 18ème siècle, à l¹arrivée des Européens, les aborigènes étaient environ 1 million, ils sont aujourd¹hui environ 265 000, soit 1,6 % de la population totale. L'origine du drapeau Aborigène Il a été crée en 1972 par l¹artiste Aborigène Harold Thomas. Etats et Territoires, Population Indigène

Yagan Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Yagans Indigènes de la Terre de Feu (Première expédition Cook 1768-1771) Origine[modifier | modifier le code] Il existe deux hypothèses sur l’arrivée des Yagans sur leur site de peuplement. La question est de savoir pourquoi les Yagans allèrent-il si bas ? Histoire[modifier | modifier le code] Antécèdents[modifier | modifier le code] Une tempête, dans le Pacifique fit sombrer le Marigold avec son équipage tandis que l’Elizabeth put se réfugier à la côte et attendre le Golden Hind jusqu’au 8 octobre. Explorations et reconnaissances hydrographiques[modifier | modifier le code] Position du détroit de Le Maire ; emplacement du Faux cap Horm et différentes points du territoire Yagan Les voyages d’explorations commencèrent, avec des navigateurs qui prirent de fréquents contacts avec les yagans (yamanas). James Cook effectua deux expéditions scientifiques autour du monde. Baleiniers et chasseurs de phoques[modifier | modifier le code]

Mythologie aborigène Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Les mythes aborigènes (également connus sous le nom d'histoires du Temps du rêve) sont les histoires traditionnelles racontées par les peuples aborigènes, au sein de chaque groupe linguistique de l'Australie[1]. Tous ces mythes rendent comptent d'une forme de vérité, propre à chaque groupe aborigène, sur les paysages qui les entourent. Toute la topographie de l'Australie est ainsi interprétée au travers de subtilités culturelles et d'interprétations profondes, qui transmettent la sagesse et la connaissance accumulées par les ancêtres en des temps immémoriaux[2]. Selon l'Encyclopédie de l'Australie aborigène de l’Institut australien des études sur les Aborigènes et les Indigènes du Détroit de Torres[3], la mythologie aborigène couvre le territoire australien de milliers de personnages qui sont, d'une façon ou d'une autre, liés au territoire et aux paysages environnants[4]. Antiquité[modifier | modifier le code]

Kawésqar Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Kawésqars (ou Alacalufs) L'une des dernières représentantes des Kawésqars encore en vie vendant des articles d'artisanat aux touristes Nomades de la mer, ils vivaient sur leurs canots, à la recherche de leur nourriture dans la mer. C'était le groupe ethnique le plus important des Amérindiens de la région fuégienne. Environnement fuégien[modifier | modifier le code] Géographie[modifier | modifier le code] On ne peut comprendre l'histoire d'un peuple sans connaître l'environnement[4] auquel il était adapté. au nord les archipels de Patagonie occidentaleau sud les archipels de la Terre de Feu. Du golfe de Penas (47° 09 de latitude Sud) au cap Horn (55° 55 de latitude Sud), ce sont près de 9 ° de latitude ou 540 mille marins ou 1 000 kilomètres du nord au sud, à vol d'oiseau. Il n'y a pratiquement pas de plaines côtières et les plages. Les sommets de la Cordillère des Andes culminent là : Climat[modifier | modifier le code] [modifier | modifier le code]

MYTHOLOGIE ABORIGENE Le drapeau aborigène Introduction Bajame, l'Envoyé du Ciel Au tout début, il n'y avait rien qu'une immense étendue d'eau. Vers le Temps des Rêves... Dans le Temps des Rêves ne vit pas seulement Bajame. La Grande Mère La Grande Mère est une entité originelle, vivant sous la terre. Les premiers humains A l'origine, au-delà de l'Espace et du Temps, était l'ère du Temps des Rêves. La prohibition de l'inceste Au début, les humains s'accouplaient de manière désordonnée à l'intérieur de leur clan, voire de leur famille : les pères faisaient l'amour avec leurs filles, les mères avec leurs fils, les frères avec leurs sœurs,... L'accession à la culture Un dieu bienveillant, de nom et de nature inconnus, voulut offrir un cadeau pour l'ensemble de l'humanité. Le Didgeridoo, instrument traditionnel et cadeau des dieux Dossier réalisé par Prométhée le Scribe du Sanctuaire

Fangs Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Fangs Fang du Haut-Ivindo (Gabon) par la mission Cottes 1914 Masque fang du Gabon utilisé pour la cérémonie du ngil Démographie et répartition géographique[modifier | modifier le code] C'est au Cameroun que vivent le plus de Fang (3 200 000) où ils représentent 20 % de la population. Histoire[modifier | modifier le code] Beaucoup de versions sur l'origine du groupe fang ont été élaborées ces dernières années. L'hypothèse historique relève un mouvement migratoire qui se serait poursuivi jusqu'au début du XXe siècle. L'hypothèse tirée de la mythologie traditionnelle Fang parle, quant à elle, d'une zone vers l'Est, dans une région élevée, où se trouvaient des lacs entourés d'une faune tout à fait différente de celle du Gabon. Organisation sociale[modifier | modifier le code] Le groupe Fang est constitué d'un ensemble de sous-groupes qui se déploient dans les différents pays cités plus haut. Culture[modifier | modifier le code] par ordre alphabétique

Serpent arc-en-ciel Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Peinture aborigène représentant le serpent arc-en-ciel Le Serpent arc-en-ciel ou Ndjamulji appelé aussi Waagal, Wagyl ou Yurlungur est un être mythologique majeur pour le peuple Aborigène d'Australie. Il est considéré comme l'habitant permanent des puits et contrôle ainsi l'eau, la source de vie la plus précieuse. C'est donc un protecteur bienfaiteur de son peuple, mais il peut aussi punir ceux qui enfreignent la loi. Pour le nomade aborigène marchant dans le 'bush', le serpent est un signe de la Terre indiquant un point d'eau proche et l'arc-en-ciel est un signe du Ciel indiquant une pluie récente dans cette direction. Yurlungur Portail des créatures et animaux légendaires

Aborigènes d'Australie sur Wikipedia by lesbac Feb 8

Related: