background preloader

"Charlie Hebdo" : "Le crayon guidant le peuple", décryptage d'une photo culte- 14 janvier 2015 - L'Obs

"Charlie Hebdo" : "Le crayon guidant le peuple", décryptage d'une photo culte- 14 janvier 2015 - L'Obs
"Le Triomphe de la République." C'est le nom de la statue qui domine la place de la Nation, à Paris. C'est aussi le titre qu'on est tenté de donner, par métonymie, à cette photo prise à la fin de la Marche républicaine du 11 janvier par Martin Argyroglo, jeune photographe indépendant dont l'image fait le tour du monde... et la couverture de "l'Obs", en kiosque ce mercredi. Cette scène visuellement grandiose, certains internautes l'appellent "Le crayon guidant le peuple", parce que l'image – avec d'autres – évoque irrésistiblement Delacroix. Le photographe, lui, se garde de l'emphase et des élans patriotiques : il a intitulé son cliché "Nation", simplement "puisque c'est là qu'il a été réalisé." Décryptage. (Martin Argyroglo) La Une de l'Obs du 14 janvier # La séquence Il est environ 20 heures lorsque Martin Argyroglo, placé près du centre de la place de la Nation, immortalise au 35 mm l'envahissement de la statue par les manifestants venus afficher leur soutien à la liberté d'expression.

http://tempsreel.nouvelobs.com/photo/20150113.OBS9862/charlie-hebdo-le-crayon-guidant-le-peuple-decryptage-d-une-photo-culte.html

Related:  Le crayon guidant le peuple - 11 janvierD'Art, d'ArtCAASéquences CharlieBertaux Perrin

Une version moderne de « La Liberté guidant le peuple » par Martin Argyroglo Hier soir (11 janvier 2015), ce très beau cliché du photographe parisien Martin Argyroglo place de la Nation à Paris nous fait penser au tableau d’Eugène Delacroix « La Liberté guidant le peuple » peint en 1830, inspirée de la révolution des Trois Glorieuses. Par son aspect allégorique et sa portée politique, cette huile sur toile a été fréquemment choisie comme symbole de la République française ou de la démocratie. Superbe photo. Une autre photo signée cette fois Stéphane Maé pour l’agence Reuters est aussi belle.

L'histoire du "crayon guidant le peuple", la photo symbole de la marche républicaine Par Mathieu Dehlinger Mis à jour le , publié le Il ne s'appelle pas Charlie, mais Charles. Ce comédien de 22 ans est le héros malgré lui d'un cliché de la marche républicaine organisée à Paris, dimanche 11 janvier, en hommage aux victimes des attentats. En quelques minutes, l'image sur laquelle il apparaît a fait le tour du monde, comme un symbole de ce rassemblement historique dans les rues de la capitale. analyse esthétique d'une photographie de robert doisneau - bolides à paris Analyse La première lecture de l'image invite à comparer l'énorme taille du véhicule de l'adulte à droite à la taille réduite de l'automobile à pédales de l'enfant à gauche. Quasi instantanément le spectateur est conforté dans cette comparaison par le regard croisé de l'enfant qui souligne l'existence d'un rapport établi entre les 2 véhicules : L'enfant est sur le trottoir et la voiture sur la chaussée. Le bord du trottoir marque la limite du monde de l'enfant et du monde de l'adulte. Mais un élément inquiétant en provenance du monde de l'adulte pénètre dans le monde de l'enfant : une roue du véhicule de l'adulte est montée sur le trottoir.

Dessinateurs du monde entier, tous « Charlie » S’ils pensaient réduire au silence les dessinateurs de presse du monde entier, les auteurs de la tuerie perpétrée mercredi 7 janvier au siège du journal satirique Charlie Hebdo, qui a fait douze morts, parmi lesquels Cabu, Georges Wolinski, Charb, Tignous et Honoré, se sont trompés dans les grandes largeurs. Un flot continu de dessins, de caricatures et d’hommages graphiques n’en finit pas, depuis, d’alimenter les journaux et les sites Internet d’information aux quatre coins du monde. De très nombreux quotidiens ont d’ailleurs décidé de confier leur « une » à des dessinateurs, comme s’il fallait démontrer, à chaud, que ce genre fondateur de l’histoire de la presse qu’est l’illustration au sens large était capable de se relever immédiatement de la tragédie qui la touche aujourd’hui en plein cœur. Sollicités par Le Monde, certains auteurs – proches ou non des victimes – ont parfois mis du temps à réagir tant l’émotion était grande.

Charlie Hebdo : La photo qui pourrait entrer dans les livres d’histoire En 1830, Eugène Delacroix peignait « La liberté guidant le peuple », une célèbre toile de 2,6 sur 3,25 mètres exposée au musée du Louvre. Ce tableau représente la révolution qui avait eu lieu les 27, 28 et 29 juillet 1830 à Paris après que le roi ait signé quatre ordonnances tendant, entre autres, à supprimer la liberté de la presse. Près de 200 ans plus tard, cette œuvre reste l’un des symboles de la liberté en France.

Delacroix : La Liberté guidant le peuple - Icône malgré elle ? (27 min) Soutenez la production et la diffusion de cette nouvelle série. En savoir plus.Objectif: Aris Messinis : "Avec mes photos, je cherche à vous choquer, vous mettre en colère" Il a vu la Libye en guerre, la Syrie en sang. Mais c'est pour son travail poignant dans sa Grèce natale, sur les rives de Lesbos touchées par des vagues de réfugiés, que le photographe Aris Messinis s'est vu décerner à Perpignan le Visa d'or News, prestigieuse récompense du photojournalisme. Nous le rencontrons au lendemain de son succès. A la faveur d'un bref passage à Paris, il rend visite à la rédaction de l'AFP, où "l'Obs" va le retrouver.

Des infos à la chaîne Dans leur traitement de ces jours de violence, les télés ont eu une attitude relativement prudente. Ne pas répéter les mêmes erreurs que dans un passé récent. Ce sont des télévisions très regardées et étroitement surveillées qui ont couvert les événements tragiques de ces trois derniers jours. En mars 2012, BFM-TV avait annoncé prématurément la mort de Mohamed Merah, à Toulouse. « Depuis, la chaîne a grandi : nous sommes plus nombreux, mieux structurés.

sans titre La photo a un souffle. Un élan. Du mouvement. Et est devenue, en quelques jours, un symbole. En haut à droite, une Marianne, statue aux bras écartés, qui avance. Le 28 Juillet : La Liberté guidant le peuple L'insurrection populaire du 27, 28 et 29 juillet 1830 à Paris, ou Les Trois Glorieuses, suscitée par les républicains libéraux contre la violation de la Constitution par le gouvernement de la seconde Restauration, renverse Charles X, dernier roi bourbon de France et met à sa place Louis Philippe, duc d'Orléans.Témoin de l'évènement, Delacroix, y trouve un sujet moderne qu'il traduit méthodiquement en peinture mais avec la même ferveur romantique que pour la Guerre d'Indépendance grecque. Un acte patriotique Tout, que ce soit dans la nature, dans une croisée d'ogive gothique, dans un félin, dans un voyage, dans une passion humaine, ou dans un événement qui change le cours de l'histoire et inverse les rapports de force artistiques, exalte l'imagination de Delacroix et le plonge dans une émotion profonde qui s'exprime aussitôt dans la peinture d'une manière personnelle et chaque fois renouvelée. Une Révolution parisienne Un sujet moderne Bibliographie

Savoir reconnaître une photo truquée en ligne Une image officielle du métro new-yorkais complètement vide pendant l'ouragan Sandy Voici la première chose que l'on doit avoir à l'esprit lorsqu'on surfe sur la Toile : il ne faut pas prendre ce qu'on y voit pour argent comptant. Surtout quand les images relatent des évènements très médiatisés. Parce qu'aujourd'hui, la retouche de photos est à la portée de tous et bien des petits malins l'utilisent pour créer des images qui impressionnent, mais qui se révèlent fausses dans bien des cas.

Charlie Hebdo : au cœur du live du Monde Sébastien Bailly Journaliste, Sébastien Bailly est aussi formateur et consultant. Ses spécialités ? L'écriture web, les réseaux sociaux, la communication en ligne. Il est l'auteur du premier livre français sur l'écriture web. Les derniers articles par Sébastien Bailly (tout voir)

Qui est Stéphane Mahé, l'auteur du «crayon guidant le peuple»? Le cliché réalisé par le photographe de Reuters lors de la marche républicaine du 11 janvier a fait le tour du monde. Histoire d'une photo qui a cristallisé les aspirations de la Marche républicaine et a depuis échappé à son créateur. Cette photographie d'un homme installé sur Le Triomphe de la République et brandissant un crayon a fait le tour des réseaux sociaux, avant d'être baptisée Le crayon guidant le peuple.

Related: