background preloader

Your browser is deprecated. Please upgrade.

Your browser is deprecated. Please upgrade.
YouTube works with a wide range of browsers. However, if you'd like to use many of our latest and greatest features, please upgrade to a modern, fully supported browser. Find the latest versions of our supported browsers below.

https://www.youtube.com/supported_browsers?next_url=%2F%3Fgl%3DFR%26hl%3Dfr

«Oui, il y a une biologie des sentiments» Longtemps, la science a entretenu une séparation entre le corps et l'esprit, estimant notamment que les sentiments n'avaient rien à faire avec la biologie. C'était presque une question taboue. En effet. Pour des raisons multiples, religieuses surtout, on a cherché à cultiver cette distinction, et à préserver la vieille idée que l'esprit, ou l'âme, n'avait pas de support biologique. Descartes, qui fut un grand scientifique et un grand penseur, a scellé cette différence: pour lui, il y avait une substance pour le corps, une autre pour l'esprit. Seul Spinoza, qui vivait lui aussi au XVIIe siècle, à Amsterdam, comme Descartes, s'est rebellé: l'esprit et le corps devaient avoir, disait-il, une racine commune.

Marmiton : 67000 recettes de cuisine ! Recettes commentées et notées pour toutes les cuisines. Recette de cuisine. - Accueil - Marmiton.org Les bases en neuropédagogie et neuroéducation Le cerveau est un lieu où se produisent de nombreuses réactions chimiques. Celles-ci sont influencées par nos actes comme notre environnement (nourriture, activités physiques, etc.), qui modifient à leur tour nos émotions, comportements, capacités cognitives et même ce que nous pensons ! Neurotransmetteurs, neuromodulateurs et hormones influencent donc considérablement notre vie. Les neurotransmetteurs, appelés également neuromédiateurs, sont des produits chimiques synthétisés (créés) par le cerveau.

Accueil Émergences – Lectures du monde en sciences humaines et sociales

Related: