background preloader

Le cerveau global (H. Bloom)

Le cerveau global (H. Bloom)
Détails Catégorie parente: Notes sur oeuvres Catégorie : Philosophie Écrit par Michel Drac Pour Howard Bloom, l’actuelle « révolution Internet » n’est que la continuation du « cerveau global » par d’autres moyens. Démonstration : Notre intelligence collective est constituée sur la base d’une architecture distribuée ; elle se perfectionne constamment par un ensemble de mécanismes adaptatifs issus de la réaction d’optimisation spontanée générée par l’addition des décisions individuelles. Cette optimisation est dans une large mesure l’objectif inconscient poursuivi par les individus, qui, bien qu’ils ne le sachent pas eux-mêmes, ne parviennent que très exceptionnellement à se penser isolément de la structure d’ensemble (être utile au groupe est un besoin fondamental de la psyché humaine, comme en réalité chez tous les êtres vivants). Les gènes, dont le darwinisme analyse la destinée comme s’ils étaient la brique de base de la vie, sont donc en réalité déjà de l’information traitée. Related:  Conscience Collective - inconscient Collectif

Swarm Intelligence: Is the Group Really Smarter? « People-triggers Swarm Theory Swarm Intelligence, or Swarm Theory, is the collective behavior of decentralized, self-organizing systems: ants in a colony, movie raters at Rotten Tomatoes, participants in a market economy, etc. By observing these systems in nature, scientists have theorized that such systems harness a sort of leaderless, collective intelligence. By leveraging these kinds of consensus-based systems, groups of independently-acting agents can solve problems more efficiently than they could if they were centrally controlled. Ants, for example, do not use any kind of centralized management in their colonies. Bees choose their next hive location using a similar, self-organized system. Scientists started looking at this kind of theory as early as the 40’s (John Van Neumann and John Conway did the first theoretical work on “self-replicating automatons”). There are many examples of how society has leveraged this idea, even before we knew what it was. Japan Earthquake Shelter Map Like this:

Pierre Lévy (philosophe) Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pierre Lévy Pierre Lévy au Brésil en 2009. Pierre Lévy, né en 1956 en Tunisie, est un philosophe français qui étudie l'impact d'Internet sur la société, avec un style volontiers lyrique et prophétique. Son travail est souvent cité dans le champ de l'information ethics (en), ou éthique appliquée aux NTIC. Docteur en sociologie, Pierre Lévy occupe la chaire de recherche sur l'intelligence collective à l'université d'Ottawa.Il détient également une habilitation à diriger des recherches (HDR) en sciences de l'information et de la communication (Université Stendhal, France). Pierre Lévy a fondé en 1992 avec Michel Authier la société Trivium, devenue récemment Triviumsoft, qui développe et commercialise le logiciel et la méthode des arbres de connaissances. Dans son livre Sphere 1, Pierre Levy exprime clairement l'idée que l'homme est en mesure de prendre en charge son évolution, notamment celle de son intelligence. La machine univers. Également :

Cerveau global Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le cerveau global est le nom donné au réseau émergent intelligent formé par toutes les personnes sur la Terre, les ordinateurs et liens de communication qui les connectent ensemble. Comme un vrai cerveau, ce réseau est un système immensément complexe, auto-organisé, qui traite l'information, prend les décisions, résout les problèmes, apprend les nouvelles connexions et découvre de nouvelles idées. Il joue le rôle d'un système nerveux collectif pour l'ensemble de l'humanité. Aucune personne, aucune organisation, aucun ordinateur ne peut contrôler ce système : ses processus de "pensées" sont distribués sur tous ses composants. Carte des différents nœuds d'Internet en février 1982 ; le réseau des réseaux était alors en phase de pré-production (beaucoup d'hôtes reliés à ARPANET utilisaient toujours NCP à cette date). Le superorganisme global[modifier | modifier le code] Autres noms pour ce concept[modifier | modifier le code] P.

The Global Brain The Global Brain Video The video of the book has become even more well-known than the book itself. This groundbreaking presentation is now available on DVD. It can also be watched as a video stream on this site. In The Global Brain Peter Russell shows that humanity has reached a crossroads in its evolutionary path. The Internet is linking humanity into one, worldwide community - a "global brain". This, combined with a rapidly growing spiritual awakening, is creating a collective consciousness that is humanity's only hope of saving itself from itself. Selling more than 100,000 copies and translated into ten languages, his seminal work, The Global Brain, won acclaim from forward thinkers worldwide. Peter Russell, who holds advanced degrees in theoretical physics, experimental psychology and computer science, makes no apologies for presenting what may seem like a Utopian theory.

Qui veut inventer une conscience collective ? Les plus grands visionnaires, de Bouddha à Jésus, de Platon à Rousseau, de William Blake au chef Seattle, d’Aurobindo à Teilhard, de Hugo à McLuhan, ont évoqué une telle conscience, portée par la métaphore d’un cerveau global, dont chacun de nous serait un neurone. Mais concrètement ? Ce dossier n’épuise pas le sujet, loin de là. Il ouvre juste quelques pistes. Apparemment, déchirements et haines persistent, en toute inconscience. De « l’intelligence » du monde à l’intelligence collective Au détour d’un chemin, perdues au cœur des hautes vallées de la Sierra Nevada de Santa Marta en Colombie, une centaine de femmes de la communauté des indiens Kogis sont assises à l’ombre d’un manguier. Construit sans chef, d’une portée de plusieurs dizaines de mètres, le pont est réalisé par une centaine de Kogis en moins de 48h. Les Kogis n‘ont jamais rompu ce lien, cette relation au vivant. Le troisième niveau est celui des capacités. L’intelligence collective ou l’affaiblissement du moi : En Asie

Entretien avec Howard Bloom 2 novembre 2009 Réalisé par mail. Traduit et commenté par Jean-Paul Baquiast Jean-Paul Baquiast, pour Automates Intelligents. JPB. Cher Howard Bloom, nous avons beaucoup apprécié vos divers ouvrages, y compris le dernier d'entre eux, The Genius in the Beast, dont nous venons de faire la présentation sur notre site. Comme certains de nos lecteurs pourraient souhaiter approfondir certains points ou formuler des objections, nous avons pensé, vous comme moi, que la meilleure formule dans un premier temps consistait à anticiper leurs interrogations. JPB.: Ne craignez- vous pas avec The Genius in the Beast, d'apparaître, au nom de la connaissance scientifique, comme un avocat du capitalisme, et plus particulièrement du capitalisme financier américain, autrement dit de Wall Street, pour faire court ? Howard Bloom, HB.: Votre question a quelque chose de terrifiant. Ces deux règles dotent ceux d'entre nous qui s'adonnent à la réflexion scientifique de deux personnalités superposées.

Esprit De Ruche Cette page a démarré sur HiveMind. Au pluriel on parlera des EspritsDeRuche Nous utilisons la phrase EspritDeRuche pour parler de la thématique de la communication globale de masse. Quelques-unes des sections les plus importantes du thème sont : CerveauGlobal : Visualiser tous les humains connectés (ce qui revient à dire fondamentalement chaque humain sur la Terre) comme une énorme tâche cybernétique et demander : “Bien, que fait ce truc.” Quand nous disons “EspritDeRuche,” nous ne voulons pas dire des insectes servant une reine, comme cela est décrit sur MeatBall:EspritDeRuche et Wiki:HiveMind. Nous avons fait un peu de travail sur une ThéorieEspritDeRuche pour nous aider à nous comprendre et réfléchir sur la façon d’accélérer nos efforts d’organisation en-ligne. Cette page est essentiellement destinée à traiter ce qu’est l’EspritDeRuche, ce que nous entendons par là. Cette page est gérée par LionKimbro, qui l’a démarrée (NDT : la page originale HiveMind). Le Cerveau Global Texte Non Classé

Beyond the Supercomputer: Social Groups as Learning Machines “Enthralling. Astonishing. Written with the panache of the Great Blondin turning somersaults on the rope above Niagara. Profound, extraordinarily eclectic, and crazy. The most exciting cliffhanger of a book I can remember reading.” “Truly awesome. “Bloody hell…What a truly extraordinary book. “Is The God Problem a great book like Darwin’s The Origin Of Species, Lyell’s Principles Of Geology, or Newton’s Principia Mathematica?” “Deep, provocative, spectacularly well written…great.” “Strong…like a STEAM ROLLER…impressive…great.” “Great literature.” “Incandescent…shakes out like shining from shook foil and oozes to a greatness,” George Gilder, author, Wealth and Poverty, winner of the White House Award for Entrepreneurial Excellence “The greatest f**king book ever written. “Mind-bending.” “Ebullient, enthralling.” “Utterly extraordinary.” “Thrilling.” “A ‘page-turner’.” Tiamut, the Mesopotamian salt-water goddess of chaos,provides two clues to the God Problem. “Infectious.” “Genius.”

Notre système économique est incompatible avec qui NOUS sommes source : Hier soir dans le cadre du colloque sur l’évolution de la Conscience, j’assistais à ma deuxième rencontre avec Erwin Laszlo, fondateur du Club de Budapest qui était en dialogue avec Andrew Cohen. Suite à une incroyable déclaration appelée sentiment de l’Akasha “comment savoir si ma conscience évolue“, Erwin Laszlo nous a réuni par les mots, par la force de leur sens, par la vérité qu’ils transportaient. I am part of the world. Je suis partie intégrante du monde. Je suis partie intégrante de la nature et la nature fait partie de moi. Je suis partie intégrante de la société et la société fait partie de moi. L’héroïsme et le patriotisme, à partir du moment où ils s’affirment érigent des barrières entre moi et moi. La preuve de mon action et de ma reliance avec mes semblables s’exprime par mon engagement à partager.

Eric Raymond Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Open source / Free software[modifier | modifier le code] La différence terminologique entre open source et free software a pour but de souligner une divergence de vues idéologiques avec Richard Stallman, fondateur de la Free Software Foundation. Alors que ce dernier met en avant les mérites plutôt éthiques et philosophiques des logiciels libres, Eric Raymond, quant à lui, rejette cette rhétorique qu'il qualifie de "très séduisante" mais qu'il juge moralisatrice et normative. Il préfère souligner, de manière plus pragmatique, la qualité des logiciels à code source ouvert d'un point de vue purement technique, utilitaire et économique. Il pense notamment que c'est beaucoup plus efficace pour convaincre le grand public ainsi que les entreprises[1]. En outre le terme Free Software était l'objet de confusion du fait qu'en anglais free signifie gratuit (or il n'y a pas forcément d'identité entre un logiciel libre et un logiciel gratuit).

Structure neuronale de l'univers 30.10.2010Structure neuronale de l'univers Ces deux images montrent des structures qui se ressemblent... Sur la première image, il s'agit des neurones et l'enchevêtrement des connexions qui les relient. La deuxième image montre l'univers tel que nous le verrions si nous pouvions prendre assez de recul dans l'espace pour voir la structure formée par les amas de galaxie. Dans les deux cas, la structure est faite de filaments qui relient des zones de plus forte concentration d'information et de conscience. Dans le cerveau, l'information et la conscience se concentrent dans les neurones. Ceci est encore un exemple de la nature fractale de l'univers, avec la répétition de structures analogues à différentes échelles. Thèmes: Cerveau, Univers, Fractals Sélection d'articles sur les mêmes thèmes:

Quantum Shift in the Global Brain

Related: