background preloader

Histoire et caricature

Histoire et caricature
Related:  Caricatures et dessins de presseEducation aux médias et à l'information

Un exemple de séance pédagogique sur les caricatures Dans le cadre de la classe média, on ne pouvait pas passer à côté des événements tragiques de mercredi dernier. D’autant plus que dans le collège, nous avons eu certaines réactions très particulières, de type « bien fait pour eux » (pour rester soft). Toutes les classes ont bien entendu eu un moment d’explication et de recueillement jeudi, mais des incompréhensions demeures. Les élèves font des confusions, s’en tiennent à des brides d’informations. Bref, il reste du boulot. J’ai voulu par cette séance remettre la caricature au centre. Pour cette séance d’une heure, en petit groupe, j’ai commencé par leur demander ce qu’était une caricature. Je leur dis que les caricatures ne sont pas que dessinées, et leur demande quel autre type de caricatures connaissent-ils. Je leur demande alors quel est leur humoriste préféré. Vient la question : « oui, mais si je n’aime pas cet humoriste, qu’est-ce que je fais ? Enfin, on finit par une caricature collective (même si on ne sait pas dessiner !).

Daumier La Révolution de 1789 va multiplier ces images (mille cinq cents gravures satiriques entre 1789 et 1792) et la demande suscitée par l'actualité va être à l'origine d'un appareil de production organisé. Des journaux hebdomadaires comme Les Révolutions de France et de Brabant de Camille Desmoulins ou les Révolutions de Paris de l'éditeur Prudhomme font une large place au dessin, satirique pour l'un, d'inspiration plus "reportage" pour l'autre. La presse royaliste publie de son côté des caricatures anti-révolutionnaires tandis qu'en 1793 le Comité de Salut Public demande au député David de "multiplier les gravures et les caricatures qui peuvent réveiller l'esprit public et faire sentir combien sont atroces et ridicules les ennemis de la liberté et de la république".Cité dans "La caricature, deux siècles de dérision salutaire", Historia, n° 651, mars 2000, p.52.

Fini de rire "Si vous voulez un baromètre de la liberté d’expression et comprendre les tabous dans un pays, il faut aller voir les dessinateurs de presse." Ce conseil de Plantu, Olivier Malvoisin l'a suivi à la lettre : Fini de rire revient sur les événements qui ont jalonné le début de ce XXIe siècle à travers les dessins et les témoignages de dessinateurs de presse des quatre coins du monde : de Plantu à Avi Katz (Israël), en passant par Danziger (États-Unis), Kroll (Belgique), Rainer Hachfeld (Allemagne), Khalil (Palestine)... Au fil du récit, le film trace les contours des tabous contemporains et pose la question suivante : où en est la liberté d’expression aujourd’hui ?

Télécharger vidéo Youtube, Dailymotion... Le dessin satirique expliqué aux cons - Charlie Hebdo Charlie Hebdo c’est un coup de poing dans la gueule Contre ceux qui nous empêchent de penser. Contre ceux qui ont peur de l’imagination. Contre ceux qui ne veulent pas qu’on s’amuse. Charlie Hebdo c’est un journal en colère, c’est un journal qui rit. Charlie Hebdo | Journal satirique, laïque, politique et joyeux, toutes les semaines en kiosque et tous les jours sur internet. Images de presse : photos et dessins de presse Images de presse. Photos et dessins de presse, cédérom, CDDP du Val d’Oise-CRDP de l’académie de Versailles/Clemi, 2011 Ce cédérom, publié à l’occasion de la 22e Semaine de la presse et des médias dans l’école®, est un outil pour apprendre à lire la photo d’actualité et le dessin de presse, mais il va plus loin. Son objectif est de faire dialoguer les deux supports, photo et dessin, sur un thème commun d’actualité. Les images se répondent, se complètent, se contredisent parfois pour mieux interroger le lecteur, lui donner à réfléchir. À partir du corpus des photos choisies pour les festivals Visa pour l’image et du corpus des dessins réunis par Cartooning for Peace, 40 images, 20 photos et 20 dessins, sont reliées sur ce cédérom. Afin de vous aider à exploiter ces images en classe, chaque image est accompagnée d’une légende, de la biographie de son auteur et des contextes de parution. La version web du cédérom

Charlie Hebdo : qui sont ces sites qui vous parlent de complot ? Au moins deux communautés Contacté par Rue89, Guilhem Fouetillou, cofondateur de Linkfluence, société spécialisée dans l'analyse du Web social, insiste sur le fait qu'il faut distinguer deux communautés, poreuses mais aux stratégies différentes : les « alter-info », qui réécrivent l'histoire ; les sites de la « ré-information », tels que Fdesouche, qui se contentent de mettre en relief des faits divers en estimant que ceux-ci parlent d'eux-mêmes. Les attaques terroristes des 7, 8 et 9 janvier ont donné une nouvelle visibilité aux sites relayant des thèses complotistes. La « complot-sphère » française est constituée d’une myriade de sites et de blogs. Souvent, ces sites se pompent des articles ou des bouts de texte. La liste ci-dessous est loin d’être exhaustive. Au sommaire : Media-presse-info « Il fallait mettre un coup d’arrêt à tout ça » Capture d’écran de la page d’accueil de Media-presse-info La présentation est propre, quasi professionnelle. Les signatures sont des pseudonymes. Panamza

# Je dessine Charlie Hebdo a reçu des milliers de dessins après la tuerie préméditée des membres de sa rédaction. Les premiers furent envoyés dès le 7 janvier 2015, d’autres ont suivi, intégrant dans leur geste les répliques de ces assassinats des 8 et 9 janvier. Ils ont été réalisés par des enfants et des adolescents. Ces dessins expriment l’attachement de la jeunesse du pays aux valeurs de la République, à ses principes fondamentaux de liberté de créer, de dessiner, de s’exprimer, de publier. Ces dessins disent l’envie de toute une génération de vivre à l’opposé des assignations identitaires et des visions étriquées de l’autre et du monde. Charlie Hebdo, SOS racisme et la FIDL ont créé l’association Dessinez Créez Liberté, chargée d’assurer la diffusion de ces dessins, de les valoriser et d’en puiser des ressources susceptibles d’enrichir la réflexion collective.

Dessine-moi un Charlie Mercredi 7 janvier 2015, plusieurs hommes lourdement armés ont attaqué le journal satirique français Charlie Hebdo, faisant douze morts, dont cinq caricaturistes : Charb, Cabu, Wolinski, Tignous et Honoré. Le même jour, le dernier dessin de Charb, étrangement prémonitoire, était publié dans le numéro Charlie Hebdo de la semaine. Les deux jours suivants, d'autres attentats porteront le bilan des victimes à 17. En réaction à ces évènements tragiques, des centaines de dessins sont apparus dans le monde et sur les réseaux sociaux pour donner de la voix à la liberté d'expression. Enseigner le français avec TV5MONDE vous propose de revenir sur l'utilisation du dessin comme arme d'expression. Ressources TV5MONDE Discours de Manuel Valls Quel diagnostic le Premier ministre français, Manuel Valls, pose-t-il sur l’état de la société française après les attentats de janvier 2015 ? Géopolitis Liberté de la presse : le dessin comme arme absolue ? Hommages des dessinateurs Rob Tornoe, dessinateur américain.

L'actu en patates - Le blog de Martin Vidberg « Théorie du complot » et coïncidences troublantes Dans le livret « Esprit critique es-tu là ? 30 activités zététiques pour aiguiser son esprit critique », nous proposons de se frotter à l’analyse critique de façon concrète, amusante et réellement constructive. Voici un nouveau support pour envisager les scénarios complotistes basées sur des coïncidences présentées comme « troublantes »… Le thème n°4 du livret propose de traiter des prémonitions, hasards et coïncidences « extraordinaires ». Ce montage de l’émission Le Before sur Canal+ du 30/01/2014, offre un exemple simple, drôle et efficace pour illustrer une présentation orientée de données qui laissent penser à un complot. Cette vidéo peut constituer l’amorce de l’atelier pratique « Quand on cherche, on trouve ! « Le complot » est devenu une chronique régulière dans l’émission et mérite un détour. NdR : pour la différence épistémologique entre scénario et théorie, voir ici.

carte2014 fr Collectif de Recherche Transdisciplinaire Esprit Critique & Sciences | Le CorteX (COllectif de Recherche Transdisciplinaire Esprit Critique & Sciences) est un collectif né en 2010 à Grenoble, Marseille et Montpellier. Son but est de réunir tous les acteur

Related: