background preloader

Unes du 8 janvier 2015 - Je suis Charlie

[FADBEN] Au sein de la communauté éducative, beaucoup de professeurs documentalistes se sont identifiés à Charlie en exprimant leur solidarité. Ils l’ont manifesté dans le cadre de leur travail avec des kiosques médias en deuil, en exposant des dessins de presse créés après l’événement, ou en construisant, parfois dans l’instant, des séquences pédagogiques, avec des collègues d’autres domaines d’enseignement. Un travail pédagogique mené dans l’urgence donc, mais à partir de réflexions et de publications existantes sur ce sujet du dessin de presse et de la caricature, objet d’enseignement qui n’est pas nouveau pour les professeurs documentalistes, de même que ceux plus larges de la liberté d’expression et de la liberté de la presse. La FADBEN observe avec intérêt l’ouverture de réflexions et de discussions internes aux services centraux du Ministère de l’Éducation nationale, avec le CLEMI, la DGESCO ou la Direction du numérique par exemple. 1. 2.

Publications du Clemi - En parler en classe, quelques ressources Aborder l’attentat contre la rédaction du journal satirique Charlie Hebdo avec la classe La lettre de la ministre de l’éducation nationale, Madame Najat Vallaud Belkacem Retour sur le déroulé de la journée et des faits (le 7/01/2015) avec l’AFP : L’allocution du président de la République à la suite de l’attentat au siège du journal Charlie Hebdo, le 7 janvier 2015 (20h) : Collection de dessins de presse de soutien mise en ligne, via @GreidInfodoc Doc de Créteil : Solidarité des médias : Les Unes des quotidiens français et étrangers du 8 janvier au matin (Diaporama)

Expliquer aux élèves pourquoi des dessinateurs de presse ont été assassinés Ce mercredi 7 janvier est un jour noir pour la presse et la démocratie françaises. Deux hommes ont attaqué les locaux du journal satirique Charlie Hebdo avant de prendre la fuite. À l’heure où j’écris ces lignes le bilan est de 12 morts, une vingtaine de personnes sont blessées dont certaines très grièvement. Parmi les victimes de cette attaque terroriste, deux policiers, quatre dessinateurs (Charb, Cabu, Tignous et Wolinsky) et le journaliste Bernard Maris. Comprendre : quelques éléments d’explication Charlie Hebdo est un journal satirique où travaillent des caricaturistes. C’est quoi un journal satirique ? La presse satirique utilise la satire comme moyen d’expression et d’information. Que fait un caricaturiste ? Le but du dessinateur de presse est passionnant : avec un angle de vue et un trait d’humour, il faut commenter le plus simplement du monde une actualité parfois complexe. (source : Attentat contre Charlie Hebdo : huit ans de caricatures et de menaces, Le Point)

De la description à l'analyse des dessins de presse (lycée) effectif : demi-groupe (14) durée : 1 séance d'1h lieu : salle de classe Caricature : définition et enjeux (15 min) - Présentation de la séance et des objectifs- Demander quels types d'image peut-on trouver dans la presse écrite ? Dessin, photographie...- (diapo 2) Demander quels types de dessin peut-on trouver dans la presse écrite ? infographie, illustration esthétique, caricature/dessin de presse- Demander de définir caricature (diapo 3) : un mode de représentation (déformation visuelle volontaire), une tonalité (grotesque), une finalité (satire = dénoncer en se moquant)- Distinguer caricature et dessin de presse : + un sujet (l’actualité)- Demander des noms de dessinateurs (Plantu, Charb, Cabu...) et des noms de journaux caricaturistes (Charlie Hebdo, Le Canard enchaîné...) (diapo 4).- (diapo 5) : Demander quel est le sens des caricatures. De la description à l'analyse d'une caricature (15 min) Processus de création d'une caricature (15 min) Conclusion (5 min)

Actualités - Liberté de conscience, liberté d'expression : outils pédagogiques pour réfléchir et débattre avec les élèves Comment parler d'un drame de l'actualité aux élèves ? Quelques principes Moduler son attitude pédagogique selon l'âge des élèves : à l'école maternelle, du début à la fin de l'école élémentaire, au collège...Accueillir l'expression de l'émotion des élèves, sans sous-estimer, y compris chez les très jeunes enfants, leur capacité à saisir la gravité des situations ;Rassurer les élèves : l'école est un espace protégé ; l'évènement s'est déroulé dans un lieu et un temps circonscrit, même si les média en parlent et diffusent plusieurs fois les images ;Etre attentif au « niveau de connaissance » que les élèves ont de l'évènement : certains élèves peuvent n'en avoir aucune connaissance ; d'autres ne disposer que d'éléments partiels, voire erronés, provenant de sources variées. Pour aller plus loin : Aborder un événement collectif violent Quelques repères pour agir à l'école primaire Aujourd'hui, le périmètre touché est beaucoup plus important. Distinguer les situations S'appuyer sur le collectif

CHARLIE HEBDO | Hebdo satirique, politique et social, sans pub, tous les mercredis. lpq_charlie.pdf «Charlie» en douze dates En quarante-cinq ans d'existence (et une longue interruption), Charlie Hebdo a toujours dérangé, c'était bien là d'ailleurs sa raison d'être: faire rire, faire réagir, faire réfléchir. Jusqu'à 2011, c'était surtout dans les tribunaux que la rédaction était attaquée. Jusqu'à l'incendie criminel de 2011. Et jusqu'au massacre de ce mercredi. Février 1969 François Cavanna, Georges Bernier alias le Professeur Choron et Henri Roussel, alias Delfeil de Ton, membres de Hara-Kiri, le«journal bête et méchant», lancent Charlie. C'est alors un mensuel largement illustré de dessins. La une du 3 novembre 1970. Décembre 1981 Le titre cesse de paraître, faute de lecteurs. 1992Charlie Hebdo renaît. 1998 L’un des dessins de Charlie Hebdo fait polémique. (Photo Gérard Cercles. La rédaction de Charlie en 2011. Février 2006 La publication par Charlie de caricatures de Mahomet fait scandale. 22 mars 2007 Charlie est relaxé. Juillet 2008 C’est l’affaire Siné.

Semaine de la presse: introduction aux médias Si François Régis Hutin, fils du fondateur de "Ouest-France" Paul Hutin-Desgrées, est le président du directoire du quotidien régional "Ouest-France", il n’en est plus, officiellement, le propriétaire. "Ouest-France" (le quotidien le plus lu en France) appartient en effet au groupe Sipa – Ouest France, lui-même propriété de… l'Association pour le soutien des principes de la démocratie humaniste ! Une association de type loi de 1901, fondée en avril 1990,voulue par François Régis Hutin, pour mettre son journal à l'abri d'un rachat : "Cette association est la gardienne du temple. Le temple, c'est l'esprit du journal." "Nous sommes une association à but non lucratif et ne distribuons pas de dividendes. Il n'y a pas d'actions. L’association est présidée par Jacques Duquesne.

Le CLEMI a ressemblé les Unes de la presse nationale, régionale et internationale du 8 janvier 2015. Les fichiers sont également en téléchargement PDF pour une exploitation pédagogique en classe. by cdicapeyron Jan 9

Related: