background preloader

La théorie du cerveau triunique

La théorie du cerveau triunique
source Le cerveau reptilien : c’est notre cerveau archaïque, mature dès la naissance, il gère des automatismes, les réflexes de survie, l'instinct, celui qui nous maintien en vie. il est là pour dire : c’est dangereux et déclenche le signal du stress. Il est le siège des grandes fonctions vitales, déclencheur de la fuite du plaisir et de la peur. S’il identifie un danger il déclenche l’alarme en libérant de l’adrénaline et en provoquant donc le fameux « stress ». Ce cerveau a besoin de repères. Il n’aime pas le changement et est associé à notre instinct de survie. Le cerveau limbique : siège de nos expériences et de nos émotions, la partie limbique stock tous nos apprentissages, tous nos ressentis ; cette partie n’est mature que vers 25 ans. - Il perçoit nos émotions, - Il exprime ces émotions, - Il perçoit les émotions des autres, (empathie) - Il prend en compte ces émotions (compassion). Le néocortex : Ce cerveau est dit de l’intelligence supérieure. Il y a toujours des précurseurs ...

Comment vendre au cerveau reptilien Vous voulez booster vos ventes? Convaincre jusqu’au plus sceptique de vos clients? Facile. Adressez-vous à la partie reptilienne de leurs cerveaux (le cerveau reptilien) et ils achèteront instantanément. Adressez-vous au cerveau reptilien C’est une question d’instinct Si vous entendez un bruit violent derrière vous, vous vous retournerez. Ce sont des réactions instinctives. Ces réactions font partie de votre instinct de survie et sont stockées dans la partie la plus primitive de votre cerveau que l’on nomme : le cerveau reptilien. Qu’est-ce que le cerveau reptilien? Vous avez certainement déjà entendu que nous possédons deux cerveaux. Nous savons aujourd’hui, grâce aux neurosciences, que le cerveau se divise en trois parties distinctes, formant le cerveau triunique. Chacune d’elles fonctionne de façon complètement indépendante et possède une structure cellulaire et des fonctions différentes. Nous distinguons : Comment s’adresser au cerveau reptilien? Google+

DISC, un nouvel outil pour évaluer son comportement et son style DISC : c'est l'activité que veut développer le cabinet Success Insights L’évaluation des comportements, c’est l’activité que veut développer le cabinet Success Insights, filiale de l’Américain Success Insights, avec son outil phare, le langage DISC. «Cet outil, qui s’appuie sur les travaux du docteur Martson, initiateur et développeur de la théorie du DISC, permet de mettre en évidence les forces et faiblesses comportementales d’une personne et ses préférences vers un style de comportement à travers une batterie de tests», souligne Ghizlaine Riachi, directrice du cabinet. En effet, les individus réagissent en fonction d’un environnement qu’ils perçoivent comme hostile ou favorable. - la dominance (D) : agir sur un environnement perçu comme hostile ;- l’influence (I) : agir sur un environnement perçu comme favorable ;- la stabilité (S) : accepter un environnement perçu comme favorable ;- la conformité (C) : accepter un environnement perçu comme hostile. Brahim Habrichewww.lavieeco.com

Les associations imagées Les techniques de mémorisation Les associations imagées Ce cours sur les associations imagées est structuré en 3 leçons. Il est conseillé de lire une seule leçon par jour, dans le but d'assimiler et de retenir toutes les informations qu'elle contient, et de mettre en pratique tous les conseils qui y sont donnés. Afin que ces cours vous soient le plus profitables possible, prenez le temps de faire consciemment tous les exercices indiqués à la fin de chaque leçon. Votre objectif étant de vous imprégner durablement des conseils et des méthodes enseignés dans ce programme, vous devez habituer votre mémoire à travailler de manière régulière (je travaille un peu tous les jours), progressive (chaque jour je travaille un peu plus que la veille), et continue (je ne m'arrêterai pas dans une semaine, je ne m'arrêterai pas dans un mois, mais j'ai l'intention de faire travailler ma mémoire pour plusieurs années). Cachez ensuite cette liste. Prenons un exemple. Les articulations chiffrées

Neuroscience : les trois cerveaux Quoi de neuf depuis Mc Lean et Laborit ? Rien de significatif, semble-t-il, mais il est bon de se faire une piqüre de rappel et de se demander pourquoi une meilleure connaissance de la structure mentale de l’humain, mise en évidence par ces deux neurobiologistes, ne pourrait déboucher sur une nouvelle façon de gérer la société ? Autrement dit, anticiper pour éviter le pire. Le Professeur Henri Laborit ( 1914 - 1995 ), inventeur des premiers neuroleptiques, a développé la théorie des trois cerveaux, initiée par son contemporain américain Paul D MacLean. Revisitons ensemble cette théorie bien connue des spécialistes et peu contestée. La seule raison d’être d’un être, c’est d’être, c’est à dire de maintenir sa structure, de se maintenir en vie. Ce système nerveux, commandé par le cerveau, va agir sur l’environnement avec pour but principal la survie. On trouve un premier cerveau que Mc Lean a appelé le cerveau reptilien. Un 3ème cerveau est attribué ( provisoirement ?

Intelligences Accueil > Dossiers et articles > Intelligences Qu'il est difficile de définir de manière univoque ce qu'est l'intelligence ! La notion a en effet beaucoup évolué avec le temps. Retenons pourtant deux éléments essentiels : c'est grâce à notre intelligence que l'on comprend, puis que l'on produit quelque chose à partir de ce que l'on a compris. Mais comprendre quoi ? Mesurer l'intelligence conceptuelle abstraite s'est vite révélé insuffisant pour rendre compte de l'incroyable palette de talents et d'habiletés mises en oeuvre par l'individu au jour le jour. L'intelligence se cultive seul ou à plusieurs. Illustration : agsandrew, Shutterstock.com Sonder notre cerveau pour prédire nos achats 6 avril 2014 Le neuromarketing apparaît comme la nouvelle approche à la mode pour entrer au plus profond de l'esprit des consommateurs... et leur faire acheter toujours plus de produits et services. De l'intelligence émotionnelle à la manipulation 5 avril 2014 Ces neuromythes qui persistent dans les écoles

Neurosciences et pédagogie - Publications pédagogiques - Les sites web conseillés par Instit.info La gymnastique du cerveau D'une manière pratique, les applications de la neuropédagogie mènent vers des évolutions dans la manière d'enseigner et d'apprendre et vise in fine à "stimuler de nouvelles zones du cerveau, à créer de nouvelles connexions pour faciliter les apprentissages". Dans un reportage de la chaîne Euronews sur le sujet, on se rend bien compte que cela n'a rien de sorcier. Si vous utilisez de temps à autre la vidéo en classe, si vous enseignez par associations d'idées ou de concepts, si vous faites faire des cartes mentales à vos apprenants, ... vous êtes probablement un praticien de la neuropédagogie qui s'ignore. Mais la neuropédagogie ne s'arrête pas là. On sait par exemple que le cerveau retient sept fois plus d'informations si on les catégorise. On sait aussi que le fonctionnement du cerveau est essentiellement associatif, que dans le cerveau la vérité n'efface pas l'erreur ... En toile de fond, l'apprentissage La motivation du cerveau est stimulée par l'émotion.

Qu'est-ce que la Neuroéducation ? •ParcoursduLoupBlanc.com Issue d’une rencontre entre le dr. Pierre Huc, Neurologue, Psychiatre et Brigitte Vincent-Smith, Professeur de Didactique des langues étrangères/secondes (Ottawa, Canada), l’Institut de Neurodidactique International promeut la compréhension des neurosciences pour permettre d’appliquer ses découvertes à l’apprentissage. Cet enjeu nous passionne, évidemment membre de l’INI, nous nous sommes rendues à Collioure au dernier symposium du 16 et 17 mai 2014 qui a largement tenu ses promesses ! Sciences et conscience de l’homme Profondément touchées par l’esprit de partage des intervenants, nous revenons dynamisées par ces échanges, la qualité des exposés, la volonté de proposer des solutions, la disponibilité pour chercher, l’écoute et l’accessibilité de ce qu’on a l’habitude de qualifier de « grands pontes », heureux de se retrouver ensemble sous le soleil de Collioure. Congrès neuroéducation 2014 Collioure | Dr P.Huc, Pr J.Thomas, B.Vincent-Smith, J.Touchon, D.Smith, S.Slimi ©INI – Pr. ©neurosup

10 méthodes pour réviser, mémoriser et apprendre Dans les situations d’apprentissage, le bachotage est décrié et tous les enseignants conseillent à leurs élèves de relire leur leçon le soir-même pour mieux mémoriser. Mais, pour les élèves, les questions demeurent les mêmes : comment faire pour relire efficacement ?comment éviter de bachoter ? Les élèves disent parfois : « Les profs, ils nous disent de relire nos leçons le soir mais moi, ça me sert à rien. Comment trouver des moyens de dire au cerveau que l’information lue, écrite, consultée et apprise est importante, qu’elle a de la valeur, de l’intérêt pour le long-terme… et qu’elle mérite donc d’être retenue ? 1. Une manière de signaler une information importante au cerveau est d’en parler, de jouer soi-même au professeur. J’ai rédigé un article consacré à l’art de (se) poser des questions pour apprendre : Apprenons aux enfants à se poser des questions. 2. 3. Le fait d’associer un mot ou une phrase à une image permet de mieux s’en rappeler. Jupiter rit à gorge déployée. 4. Le lapbook

Related: