background preloader

Charb : "Un dessin, ça ne mérite ni la mort, ni un incendie"

Charb : "Un dessin, ça ne mérite ni la mort, ni un incendie"
Related:  zigueframboise974

Fini de rire "Si vous voulez un baromètre de la liberté d’expression et comprendre les tabous dans un pays, il faut aller voir les dessinateurs de presse." Ce conseil de Plantu, Olivier Malvoisin l'a suivi à la lettre : Fini de rire revient sur les événements qui ont jalonné le début de ce XXIe siècle à travers les dessins et les témoignages de dessinateurs de presse des quatre coins du monde : de Plantu à Avi Katz (Israël), en passant par Danziger (États-Unis), Kroll (Belgique), Rainer Hachfeld (Allemagne), Khalil (Palestine)... Au fil du récit, le film trace les contours des tabous contemporains et pose la question suivante : où en est la liberté d’expression aujourd’hui ? L’affaire des caricatures de Mahomet en 2006 a soulevé bruyamment la question de la représentation religieuse.

Liberté d’expression : la caricature est aussi une exception au droit d’auteur Samedi et dimanche derniers, les manifestants se sont levés en masse pour défendre la liberté d’expression, gravement remise en question par les attentats contre Charlie Hebdo. Il n’est peut-être pas inutile de rappeler que la caricature, la parodie et le pastiche, qui constituaient les moyens d’expression privilégiés des dessinateurs assassinés sont protégés par une exception au droit d’auteur, instaurée au titre de l’intérêt général par le législateur pour permettre le débat d’idées, la libre critique et la création artistique. Alors qu’un nouveau numéro de Charlie Hebdo paraît aujourd’hui, avec une caricature de Mahomet signée Luz, on peut se souvenir que certaines des parodies qui ont illustré les unes du journal, détournant des personnages célèbres, s’appuyaient sur cette exception au droit d’auteur. C’est le cas de cette une de Charb ou de la suivante par Luz, détournant Astérix et Obélix. Pourtant les pratiques, elles, débordent déjà de toutes part ! Sur le même thème

Cabu, Wolinski, Charb et Tignous : quatre immenses signatures de la presse Cabu Jean Cabut, dit Cabu, allait avoir 76 ans. Né à Châlons en Champagne, dans la Marne, il étudie à l'Ecole Estienne à Paris. Après des débuts durant la guerre d'Algérie (où il est mobilisé), il commence dans la presse satirique dès le début des années 1960 : ce sera d'abord Hara Kiri (créé par François Cavanna et le professeur Choron), où il rencontre déjà ceux qui seront ses compagnons de route : Gébé, Fred, Wolinski, Reiser... Cabu dans son bureau à Charlie Hebdo montrant un dessin pouvant figurer à la Une du journal satirique.© MIGUEL MEDINA / AFP Puis vient le magazine Pilote à partir de 1962 où Cabu invente Le Grand Duduche, son personnage fétiche, un lycéen en grand partie autobiographique et en 1970 Charlie Hebdo qui sera, avec le Canard Enchaîné, son organe de référence jusqu'à la fin, même si on compte également de nombreuses collaborations à d'autres journaux et à la télévision. Wolinski © Drugstore Reportage: Nicole Bappel, Arlette de Luthern Charb Tignous © Editions Denoël

Aliments antioxydants: liste des 10 meilleurs aliments naturels riches en antioxydants Accueil > Au menu >Dossiers thématiques > Les antioxydants Les aliments végétaux représentent nos principaux apports d'antioxydants. Grâce à leurs composés actifs, ils permettent de lutter contre les radicaux libre, et ainsi de protéger notre organisme. Voici un petit palmarès des 10 aliments les plus riches en antioxydants. La myrtille Petite baie très riche en vitamine C, en vitamine E ainsi qu'en fibres, les pigments violets de la myrtille ont de fortes capacités antioxydantes et anti-inflammatoires. La fraise Ce petit fruit rouge contient un grand nombre de composants antioxydants, dont de la vitamine C et des flavonoïdes. La framboise Comme les baies et la fraise, la framboise est un concentré d'agents antioxydants. La prune Le pouvoir antioxydant de la prune est très elevé, notamment grâce à la présence de polyphénols et de vitamine C. Le pruneau Le pruneau s'obtient par un procédé de séchage de la prune. La mure Les épinards Plus les épinards sont verts, plus ils contiennent de carotène.

Dessins hommage à Charlie Hebdo Il y a des tops qu'on aurait préféré ne jamais faire. Ou ne jamais avoir à faire, et celui là en fait partie. Ou alors pas dans ces conditions, pas comme ça, pas après ce "truc", cette "chose" qu'on a du mal à nommer. Charlie Hebdo, et avant lui Hara-Kiri, mérite un hommage, c'est certain. Mais il aurait dû se faire avec le sourire et des rires étranglés devant une couverture de plus en se disant "rhooo". Le drame à Charlie Hebdo vu par Pessin pic.twitter.com/4Cz1UIRYEB— Slate.fr (@Slatefr) January 7, 2015Comment dessiner aujourd'hui ?

Qu’est-ce que le terrorisme ?, par Jacques Derrida (Le Monde diplomatique, février 2004) Giovanna Borradori. – Que le 11 septembre soit ou non un événement d’importance majeure, quel rôle assignez-vous à la philosophie ? Est-ce que la philosophie peut nous aider à comprendre ce qui s’est passé ? J. D. – Sans doute un tel « événement » requiert-il une réponse philosophique. Une lecture critique de Carl Schmitt (1), par exemple, serait fort utile. Mais, d’autre part, il nous faut aussi reconnaître, contre Schmitt, que la violence qui se déchaîne maintenant ne relève pas de la guerre (l’expression « guerre contre le terrorisme » est des plus confuses, et il faut analyser la confusion et les intérêts que cet abus rhétorique prétend servir). A supposer que « Ben Laden » soit ici le décideur souverain, tout le monde sait que cet homme n’est pas afghan, qu’il est rejeté par son pays (par tous les « pays » et par tous les Etats presque sans exception d’ailleurs), que sa formation doit tant aux Etats-Unis et surtout qu’il n’est pas seul. G. J. Que révélait donc cette loi ?

Charlie Hebdo : pourquoi des dessinateurs de presse ont-ils été assassinés ? | La p@sserelle -Histoire Géographie- Ce mercredi 7 janvier est un jour noir pour la presse et la démocratie françaises. Deux hommes ont attaqué les locaux du journal satirique Charlie Hebdo avant de prendre la fuite. À l’heure où j’écris ces lignes le bilan est de 12 morts, une vingtaine de personnes sont blessées dont certaines très grièvement. Parmi les victimes de cette attaque terroriste, deux policiers, quatre dessinateurs (Charb, Cabu, Tignous et Wolinsky) et le journaliste Bernard Maris. Comprendre : quelques éléments d’explication Charlie Hebdo est un journal satirique où travaillent des caricaturistes. C’est quoi un journal satirique ? La presse satirique utilise la satire comme moyen d’expression et d’information. Que fait un caricaturiste ? Le but du dessinateur de presse est passionnant : avec un angle de vue et un trait d’humour, il faut commenter le plus simplement du monde une actualité parfois complexe. (source : Attentat contre Charlie Hebdo : huit ans de caricatures et de menaces, Le Point)

Comment l’obsession sécuritaire fait muter la démocratie, par Giorgio Agamben (Le Monde diplomatique, janvier 2014) La formule « pour raisons de sécurité » (« for security reasons », « per ragioni di sicurezza ») fonctionne comme un argument d’autorité qui, coupant court à toute discussion, permet d’imposer des perspectives et des mesures que l’on n’accepterait pas sans cela. Il faut lui opposer l’analyse d’un concept d’apparence anodine, mais qui semble avoir supplanté toute autre notion politique : la sécurité. On pourrait penser que le but des politiques de sécurité est simplement de prévenir des dangers, des troubles, voire des catastrophes. Une certaine généalogie fait en effet remonter l’origine du concept au dicton romain Salus publica suprema lex (« Le salut du peuple est la loi suprême »), et l’inscrit ainsi dans le paradigme de l’état d’exception. Quoique correcte, cette généalogie ne permet pas de comprendre les dispositifs de sécurité contemporains. Prévenir les troubles ou les canaliser ? Prenons deux exemples pour illustrer cette apparente contradiction.

Chema Madoz – le monde insolite des objets « La bulle Archi & Design J’ai découvert ce photographe en 2004 ou 2005, alors que j’étais encore en fac d’espagnol. Un jeune d’eramus m’a apporté un livre de Chema Madoz pour me montrer un artiste espagnol dont il aimait beaucoup l’esprit…. Depuis, impossible d’oublier cet artiste, j’adhère à 100% à son univers décalé, à la fois plein d’humour et de poésie . Jeu d'un noeud de bois avec une allumette plaque d'égout ... en égouttoir ! passage piéton pelouse jeu de gouttes d'eau puzzle rose aux épines en hameçons Une chambrière (fouet) en Clef de Sol Le thermomètre-allumette Le buveur de café... La portion improbable des vinyles en cymbales de batterie boucles d'oreilles / écouteurs boule disco / globe terrestre Une imagination et une recherche incroyable pour obtenir un résultat stupéfiant, à la fois irréel et s’essayant à recréer la réalité à travers ses photos. Ces photographies d’objets détournés ont fait de son auteur un des maîtres incontestés du genre. WordPress: J’aime Chargement...

Cartes mentales: quel logiciel utiliser ? L‘article récent sur les cartes mentales ayant suscité un intérêt bien sympathique, j’ai décidé d’aller approfondir un peu le sujet. Il est vrai qu’avant de me « fixer » sur un logiciel bien précis (MindNode Pro), j’ai en ai testé pas mal, avec plus ou moins de réussite…Je me suis donc replongé dans la question (après avoir pris une bonne inspiration) et voici le résultat: la présentation d’une bonne vingtaine de logiciels orientés « cartes mentales ».Ce n’est pas une simple liste: je les ai réellement essayés pour la plupart. De manière parfois assez sommaire, mais suffisante pour vous délivrer mes impressions. Petite carte mentale réalisée en 2 minutes avec Simple Mind (logiciel gratuit Mac / PC) Il y en a énormément. L’utilisation en ligne permet de s’affranchir des problèmes de compatibilité Mac / PC / Linux. Connected Mind C’est une « web app » qui fonctionne avec le navigateur de Google, Chrome. Mindomo Fonctionne avec Chrome, Firefox ou Safari, en ligne ou hors ligne. Pour Mac :

Related: