background preloader

Portraits d'un Nouveau Monde

Portraits d'un Nouveau Monde
Bienvenue dans la patrie atomique ! Dans l'Etat de Washington, au Nord-ouest des Etats-Unis, les habitants de Richland ont construit leur identité autour du nucléaire. Depuis cinq générations, cette ville de 45 000 habitants s'est en effet développée grâce au complexe d'Hanford, le berceau de l'industrie nucléaire militaire américaine. La bombe larguée sur Nagasaki fabriquée à Hanford Dès 1943, le complexe d'Hanford recrute 50 000 ouvriers venus de tout le pays. Le champignon atomique en mascotte du lycée Depuis la Seconde Guerre mondiale, les habitants de Richland éprouvent de la fierté d'avoir fabriqué « Fat Man ». Très vite, Richland est surnommée «Atomic City». Après la fabrication de plutonium, la décontamination Il faut attendre la fin de la Guerre Froide pour que le dernier des 9 réacteurs de Hanford cesse de fonctionner en 1987. Le nucléaire fait vivre Richland 14 000 personnes sont employées à la dépollution d'Hanford. Crédits France Télévisions Direction des programmes : narrative Related:  Se plonger dans un webdocWebdocumentaires

Anne Frank au pays du Manga - ARTE Agir avant, pendant, après Agir avant Préparer l’équipement nécessaire (médicaments, papiers d’identité, lampe de poche, nourriture, boisson etc.), détaillé dans le Guide de préparation aux situations d’urgence. Pour la population résidant ou travaillant près d’un site nucléaire Demander à sa mairie les brochures d’information qui sont systématiquement éditées par la Préfecture et l’opérateur industriel. Elles informent clairement sur les signaux d’alerte et indiquent avec précision toutes les mesures à prendre en cas d’accident. Prévoir des moyens permettant le confinement pour son habitation : bandes adhésives, mastic, tissus pour calfeutrer les portes, fenêtres et bouches d’aération. Pour la population résidant ou travaillant hors des zones couvertes par un Plan Particulier d’Intervention (PPI) Les Préfets de chaque département, en lien avec les acteurs territoriaux concernés, ont identifié des sites proximaux de distribution des comprimés d’iode à la population. Agir pendant Si vous êtes à l’extérieur Agir après

« Le mystère de Grimouville » : petit webdoc, joli succès… C’est un projet qui avait réussi à créer un beau ramdam, y compris sur Le Blog documentaire (voir ici)… « Le mystère de Grimouville », porté depuis les bancs du CFJ par Charles-Henry Groult et Romain Jeanticou, a été publié le 4 avril dernier sur le site de France Bleu (une projection, partielle et gratuite, aura d’ailleurs lieu ce vendredi 23 mai à Paris). Produit par Lumento, le programme a remarquablement entamé sa carrière sur le web, avec des niveaux de consultation peu communs depuis sa mise en ligne. Analyse d’un succès d’estime, par Nicolas Bole. D’accord, on ne va pas faire de Grimouville un exemple, ni un « phénomène ». Déjà parce que l’on est encore loin, si l’on veut comparer ce qui n’est pas comparable, du succès d’audience d’un Norman ou d’un Gangnam Style. Ensuite parce que s’arrêter à la mesure d’audience serait ne regarder que par le petit bout de la lorgnette, à la façon télévisuelle d’avoir les yeux rivés sur l’Audimat. 1 – La modestie du projet Like this:

Le blog de Fukushima Forest Conservation in Guyana (foret tropicale Guyane) A web documentary by Christoph Kober Forest Conservation in Guyana - an interactive journey into the jungle South America's rain forest plays an important role in keeping the global climate balanced. Christoph Kober's web documentary takes you to a remote part of the world, where the local indigenous population, the Amerindians, live in harmony with the forest. They depend on their habitat to survive, and they protect the forest in return. Our journey begins on the Rupununi River and continues on through the heart of Guyana's jungle, where we'll meet the guardians of the forest. Deutsche Welle Voltastr. 6, 13355 BerlinGermany Global3000@dw.dewww.ideasforacoolerworld.org A project in cooperation with the International Climate Initiative Supported by the German Federal Ministry for the Environment, Nature Conservation and Nuclear Safety following a decision by the German Parliament Reporter Christoph Kober Video & Photography Axel Warnstedt Sound Jan-Christoph Wolter Lienemann Musikproduktion

STAINSBEAUPAYS « Hé m’sieur c’est swag l’webdoc ! » Quand on était au collège, on aurait rêvé qu’on nous propose de réaliser un webdocumentaire ! Alors quand le conseil général de Seine-Saint-Denis via Cinéma 93 nous a proposé d’animer un atelier dans une classe de 3ème au Collège Joliot-Curie de Stains, nous avons dit banco ! Au delà de transmettre nos compétences de réalisateurs, nous voulions donner à ces collégiens qui n’ont jamais la parole la chance de créer une œuvre qui leur ressemble, où chacun se raconte librement, une œuvre sur ce qu’ils connaissent et que nous ne connaissons pas : Stains et eux, eux et Stains. Des ateliers webdoc Ils sont dans un des collèges les plus difficiles d’île de France. Durant l’année scolaire 2012-2013, nous sommes allés à Stains tous les vendredis : une dizaine de réalisateurs, producteurs, journalistes sont intervenus au coup par coup avec nous, avec comme conclusion, à tous les coups : “ils prennent du plaisir, mais on en prend encore plus, non ?” Un film infini

Le risque nucléaire Avant : - Connaître le signal d'alerte et les consignes : En cas d'accident industriel ou nucléaire, la population est alertée par un signal précis : une sirène au son modulé (montant et descendant). Ce signal dure trois fois une minute. Pour écouter le signal : Pendant : Dès l'audition de ce signal, la population doit suivre les consignes suivantes : - se mettre à l'abri dans un local : Si vous êtes chez vous, à votre travail ou dans un bâtiment public : Restez où vous êtes. Si vous êtes dehors : Entrez dans le bâtiment le plus proche. Si vous êtes en voiture : Garez-vous, arrêtez votre moteur et entrez dans le bâtiment le plus proche. - Confinez-vous : Un local clos ralentit la pénétration éventuelle de gaz toxique ou de produits radioactifs - écouter la radio : - France Bleu Isère (4 fréquences : FM 98.2/99.1/101.8/102.8) Toutes les précisions sur la nature du danger, l'évolution de la situation et les consignes de sécurité à respecter vous seront données par la radio. Haut de page

webdoc pour comprendre les enjeux du gaz de houille lorrain Qu'est-ce que le gaz de houille, en quoi est-il différent du gaz de schiste; pourquoi pourrait-il être prospecté en Lorraine, en particulier dans le bassin houiller, cela passerait-il par l'usage controversé de la fracturation hydraulique, existe-t-il des moyens "doux" de récupérer ce gaz, quelles en seraient les conséquences économiques et environnementales, est-ce un futur eldorado pour la Moselle ? Toutes ces questions et de très nombreuses réponses vous seront fournis en consultant BrHouillard. Ce webdocumentaire est un travail collectif d'une partie* de la promotion 2013-2015 du Master Journalisme et médias numériques de l'Université de lorraine à Metz (Moselle). Les auteurs du webdocumentaire : © Université de Lorraine. Metz. Pour aller plus loin :*L'autre partie de la Promotion a réalisé "Engagés", un travail sur l'engagement militant sur les listes du Front national à l'occasion des dernières municipales.

Raconter le monde après Fukushima - Nucléaire Comment parler de la vie et de l’avenir quand on a vécu une catastrophe nucléaire ? Au Japon, des auteurs ont publié en septembre un recueil collectif de haïkus, ces poèmes japonais extrêmement brefs, pour exprimer leur ressenti, leurs peurs, leurs espoirs. Voici la préface de ce recueil, intitulé « Après Fukushima ». Seegan MABESOONE En mars 2011, ce haïku m’est « tombé du ciel ». Kayo TAKAHASHI Presque tous les poètes de haïkus japonais le sentent… Ils savent, grâce à l’observation quotidienne de la Nature et des saisons, que le temps humain devrait être vécu, aussi, de façon cyclique. Setsuko IDE Toyoko MAKI En vérité, ces « poussières du printemps » ne sont perceptibles par aucun de nos sens, elle se répandent instantanément sur des étendues immenses, dans le bac à sable des enfants, sur les champs et les rizières, via la pluie, la neige, le vent, à travers l’eau courante, au cœur de la viande, du poisson, de la thyroïde des enfants ou dans leur urine… Yoshimi WADA Mitsuru IKEDA

Related: