background preloader

Portraits d'un Nouveau Monde

Portraits d'un Nouveau Monde
Bienvenue dans la patrie atomique ! Dans l'Etat de Washington, au Nord-ouest des Etats-Unis, les habitants de Richland ont construit leur identité autour du nucléaire. Depuis cinq générations, cette ville de 45 000 habitants s'est en effet développée grâce au complexe d'Hanford, le berceau de l'industrie nucléaire militaire américaine. La bombe larguée sur Nagasaki fabriquée à Hanford Dès 1943, le complexe d'Hanford recrute 50 000 ouvriers venus de tout le pays. Le champignon atomique en mascotte du lycée Depuis la Seconde Guerre mondiale, les habitants de Richland éprouvent de la fierté d'avoir fabriqué « Fat Man ». Très vite, Richland est surnommée «Atomic City». Après la fabrication de plutonium, la décontamination Il faut attendre la fin de la Guerre Froide pour que le dernier des 9 réacteurs de Hanford cesse de fonctionner en 1987. Le nucléaire fait vivre Richland 14 000 personnes sont employées à la dépollution d'Hanford. Crédits France Télévisions Direction des programmes : narrative

Agir avant, pendant, après Agir avant Préparer l’équipement nécessaire (médicaments, papiers d’identité, lampe de poche, nourriture, boisson etc.), détaillé dans le Guide de préparation aux situations d’urgence. Pour la population résidant ou travaillant près d’un site nucléaire Demander à sa mairie les brochures d’information qui sont systématiquement éditées par la Préfecture et l’opérateur industriel. Elles informent clairement sur les signaux d’alerte et indiquent avec précision toutes les mesures à prendre en cas d’accident. Prévoir des moyens permettant le confinement pour son habitation : bandes adhésives, mastic, tissus pour calfeutrer les portes, fenêtres et bouches d’aération. Pour la population résidant ou travaillant hors des zones couvertes par un Plan Particulier d’Intervention (PPI) Les Préfets de chaque département, en lien avec les acteurs territoriaux concernés, ont identifié des sites proximaux de distribution des comprimés d’iode à la population. Agir pendant Si vous êtes à l’extérieur Agir après

Le blog de Fukushima Forest Conservation in Guyana (foret tropicale Guyane) A web documentary by Christoph Kober Forest Conservation in Guyana - an interactive journey into the jungle South America's rain forest plays an important role in keeping the global climate balanced. Christoph Kober's web documentary takes you to a remote part of the world, where the local indigenous population, the Amerindians, live in harmony with the forest. They depend on their habitat to survive, and they protect the forest in return. Our journey begins on the Rupununi River and continues on through the heart of Guyana's jungle, where we'll meet the guardians of the forest. Deutsche Welle Voltastr. 6, 13355 BerlinGermany Global3000@dw.dewww.ideasforacoolerworld.org A project in cooperation with the International Climate Initiative Supported by the German Federal Ministry for the Environment, Nature Conservation and Nuclear Safety following a decision by the German Parliament Reporter Christoph Kober Video & Photography Axel Warnstedt Sound Jan-Christoph Wolter Lienemann Musikproduktion

Le risque nucléaire Avant : - Connaître le signal d'alerte et les consignes : En cas d'accident industriel ou nucléaire, la population est alertée par un signal précis : une sirène au son modulé (montant et descendant). Ce signal dure trois fois une minute. Pour écouter le signal : Pendant : Dès l'audition de ce signal, la population doit suivre les consignes suivantes : - se mettre à l'abri dans un local : Si vous êtes chez vous, à votre travail ou dans un bâtiment public : Restez où vous êtes. Si vous êtes dehors : Entrez dans le bâtiment le plus proche. Si vous êtes en voiture : Garez-vous, arrêtez votre moteur et entrez dans le bâtiment le plus proche. - Confinez-vous : Un local clos ralentit la pénétration éventuelle de gaz toxique ou de produits radioactifs - écouter la radio : - France Bleu Isère (4 fréquences : FM 98.2/99.1/101.8/102.8) Toutes les précisions sur la nature du danger, l'évolution de la situation et les consignes de sécurité à respecter vous seront données par la radio. Haut de page

Raconter le monde après Fukushima - Nucléaire Comment parler de la vie et de l’avenir quand on a vécu une catastrophe nucléaire ? Au Japon, des auteurs ont publié en septembre un recueil collectif de haïkus, ces poèmes japonais extrêmement brefs, pour exprimer leur ressenti, leurs peurs, leurs espoirs. Voici la préface de ce recueil, intitulé « Après Fukushima ». Seegan MABESOONE En mars 2011, ce haïku m’est « tombé du ciel ». Kayo TAKAHASHI Presque tous les poètes de haïkus japonais le sentent… Ils savent, grâce à l’observation quotidienne de la Nature et des saisons, que le temps humain devrait être vécu, aussi, de façon cyclique. Setsuko IDE Toyoko MAKI En vérité, ces « poussières du printemps » ne sont perceptibles par aucun de nos sens, elle se répandent instantanément sur des étendues immenses, dans le bac à sable des enfants, sur les champs et les rizières, via la pluie, la neige, le vent, à travers l’eau courante, au cœur de la viande, du poisson, de la thyroïde des enfants ou dans leur urine… Yoshimi WADA Mitsuru IKEDA

Namati’s World (corail Pacifique sud Vanuatu) An Interactive Web Documentary by Joachim Eggers and Axel Warnstedt Namati’s World – The Dreams and Fears of a Young Coral in the South Pacific Spectacular underwater video footage, a chance to collect starfish, and a story full of suspense. In Joachim Egger’s web documentary, Namati, a young brain coral, invites kids of all ages to help collect the starfish that threaten her and other coral. She also tells the story of her amazing experiences off the coast of Pele Island in the Pacific archipelago nation of Vanuatu. At 114 years of age, Namati is still a child. Deutsche Welle Voltastr. 613355 BerlinGermany Supported by:The German Federal Ministry for the Environment, Nature Conservation and Nuclear Safety Reporter Joachim Eggers Video & Photography Axel Warnstedt Music Christoph de Babalon Malowiarua Grafics Philipp Kleinschmit Programming Neue Medien Sound Effects Jan-Christoph Wolter Concept, Creation & Realization Promotion & Design, Neue Medien Project Coordination Executive Producer

Installations nucléaires et risque sismique dans le sud-est de la France La France métropolitaine n'est globalement pas située dans une zone à très fort risque sismique, ce qui ne la soustrait pas pour autant à ce risque majeur qui demeure une réalité dans certaines régions françaises, notamment le sud-est. Le dernier grand séisme qu'a connu la métropole, celui de Lambesc le 11 juin 1909 en provençe, nous rappelle que la région du sud-est est effectivement plus exposée aux secousses telluriques. Face au risque sismique, il est donc impératif de maintenir une vigilance active, en prenant en compte en particulier les installations nucléaires dont s'est dotée la région Provence Alpes Côte d’Azur. Le 4 février 2010, la division de Marseille de l'Autorité de sûreté nucléaire organise justement une rencontre intitulée «Installations nucléaires et risque sismique dans le sud-est de la France : l'ASN ouvre le débat pour faire progresser la sûreté». Jeudi 4 février 2010World Trade Center de Marseille Entrée gratuite sur inscription

RNM Les radionucléides présents dans l’air, se déposent sur les sols et les sédiments, migrent dans les chaînes alimentaires et peuvent atteindre l’homme. Les particules et les gaz radioactifs présents dans l’air délivrent une dose à l’homme par irradiation externe, mais également par irradiation interne pour les particules inhalées (aérosols). La radioactivité actuelle de l’environnement résulte de la présence de « radionucléides naturels » présents sur la Terre depuis sa création et de « radionucléides artificiels », introduits par l’homme à partir du milieu du 20ème siècle ; certains de ces radionucléides ayant la double origine, naturelle et anthropique. Le radon (222Rn) est le principal gaz radioactif d’origine naturelle mesuré dans l’environnement. La radioactivité naturelle de l’air est essentiellement due à ce gaz, produit partout à la surface de la terre à partir de l’uranium contenu dans les sols. Le césium 137 est le principal radionucléide artificiel mesuré dans la viande.

Le risque nucléaire Au moment où le monde entier a les yeux rivés sur le Japon qui connaît la pire catastrophe naturelle de son histoire, le spectre d'un nouveau Tchernobyl plane sur l'archipel nippon, seul pays au monde de surcroît à avoir été frappé par l'arme atomique, il y a maintenant 65 ans. Au risque de séisme et de tsunami parfaitement connu et intégré par la population japonaise, s'est ajouté, par un dramatique effet dominos, le risque nucléaire, jusqu'ici totalement minoré par les autorités du pays. Au delà du cas de la centrale Fukushima, voici quelques éléments clés pour comprendre le risque nucléaire : les notions de bases, les enjeux et la gestion de ce risque en France. Vue aérienne de la centrale japonaise de Fukushima ©DR Qu'est-ce que la radioactivité ? Découverte par Becquerel en 1896, la radioactivité a suscité de nombreux espoirs de par ses premières applications : radiographie, radiothérapie, etc. La matière Décroissance d'une substance radioactive Qu'est-ce que le risque nucléaire ?

Related: