background preloader

Les esclaves cachés qui font la fortune des "grandes marques" - Révolution : journal marxiste

Les esclaves cachés qui font la fortune des "grandes marques" - Révolution : journal marxiste
Sous la pression des organisations syndicales et des associations de consommateurs américains, le groupe Nike, dirigé par Philip Knight, a dû reconnaître, dans un rapport officiel publié par le groupe, les conditions de travail déplorables et l’exploitation brutale que subissent les salariés dans les usines de ses sous-traitants, en Indonésie. Selon les termes du rapport, dont les révélations sont certainement en dessous de la réalité, "2,5% des salariés ont déclaré avoir été victimes d’attouchements sexuels" et "3% ont déclarés avoir été victimes d’abus physiques de la part de leur hiérarchie". Nike, soucieux de redorer son image, a créé, en partenariat avec la Banque Mondiale, une institution prétendument "indépendante" pour étudier les conditions de travail chez ses sous-traitants. Chez Nike, au Salvador, la semaine de travail s’élève à 60 heures par semaine. Les femmes sont soumises à un test obligatoire pour vérifier qu’elles ne sont pas enceintes. 1. 2. 3. 4. 5. 6. 7.

http://www.marxiste.org/theorie/economie/704-les-esclaves-caches-qui-font-la-fortune-des-grandes-marques

Related:  TPE: La face cachée de la mondialisation au BrésilCONDITIONS DE TRAVAILNike

I- La mondialisation du sport Le sport occupe depuis quelques décennies déjà une place croissante dans l’ensemble des sociétés contemporaines et dans l’organisation des territoires (activités commerciales et industrielles induites, identités etc.). Il figure désormais comme une pratique universelle et celle-ci dépasse le stade du loisir, elle est codifiée et institutionnalisée. C’est à partir des années 30, que cette démocratisation du sport s’opère et qu’il devient un phénomène de masse, sa dimension n’est pas seulement culturelle mais aussi politique, économique, et idéologique. Pierre de Coubertin a en ce sens exprimé que « le rôle de Jeux Olympiques est de placer partout le sport au service du développement harmonieux de l’Homme, dans l’optique d’encourager l’établissement d’une société pacifique et soucieuse de la préservation de la dignité humaine ». Ainsi, comment ce phénomène est-il devenu un marqueur de la mondialisation et comment s’est passée cette uniformisation ?

Résultats Google Recherche d'images correspondant à images Site Web pour cette image Localisation des usines que sous-traitent Nike à l'échelle mondiale et leur ... niketpe2014.blogspot.com Economie - Mondial-2014 : Adidas remporte la Coupe, Nike le soulier d'or Entre liberté et sécurité, le cœur de la France balance En savoir plus CAN-2015 : la Côte d’Ivoire élimine le Cameroun et file en quarts En savoir plus CAN-2015 : dos à dos, Mali et Guinée devront attendre le tirage au sort En savoir plus Le nouveau gouvernement grec plaide pour un "New Deal paneuropéen" En savoir plus Attaque du Hezbollah : à l'ONU, Israël invoque "son droit à la légitime défense" En savoir plus Kobané : les forces kurdes reprennent le contrôle d'une ville en ruines En savoir plus Homosexualité : la Cour de cassation valide une union franco-marocaine En savoir plus Mondial de handball : la France se hisse en demi-finales En savoir plus La Jordanie prête à un échange de prisonniers avec l'EI pour sauver son pilote En savoir plus Le gouvernement lance un site pour contrer la propagande jihadiste En savoir plus La Libye, nouveau terrain d’action de l’EI ? En savoir plus

Grève massive chez un sous-traitant de Nike au Vietnam Ils sont 20.000, principalement des femmes issues du milieu rural. À l'usine Ching Luh, dans le sud du Vietnam, ils fabriquent des baskets pour un sous-traitant du géant américain Nike. Salaire mensuel : 59 dollars (37,30 euros), soit un peu plus que le salaire minimum vietnamien. Mais l'inflation grandissante affaiblit leur pouvoir d'achat, selon un syndicaliste. Vocabulaire et notions générales Auteur(s) : Auteur(s) : Sylviane Tabarly et Marie-Christine Doceul (Dgesco - ENS de Lyon), avec des contributions des étudiants du master " Systèmes territoriaux, développement durable et aide à la décision" sous la direction d'Emmanuelle Boulineau, maître de conférence à l'ENS de Lyon, pour l’année 2012-2013 : Constance Berte, Pauline Brunschwig, Paula Dolci, Marie-Caroline Gaymard, Chloé Reiser, Jean-François Perrat Sources : - Denise PUMAIN, Thierry PAQUOT, Richard KLEINSCHMAGER, Dictionnaire de la ville et de l'urbain, Anthropos Economica, 2006 - Françoise CHOAY et Pierre MERLIN. - Dictionnaire de l'urbanisme et de l'aménagement, PUF, 3ème éd. 2010 - Jacques LEVY, Michel LUSSAULT, Dictionnaire de la géographie, de l'espace et des sociétés, Belin, 2ème éd. 2013 - le glossaire de l'Insee (définitions et méthodes) :

Le nombre d’usines de sous-traitance relié au textile par Nike « La première firme d'articles de sport au monde publie une liste détaillée des conditions de travail dans ses 704 usines de sous-traitance à travers le monde. Après des audits menés dans 569 usines en 2003 et 2004. La Chine est le pays où Nike possède le plus d'unités de sous-traitance, avec 124 usines. Viennent ensuite la Thaïlande (73 usines), les Etats-Unis (49), l'Indonésie (39), la Corée du Sud (35), le Vietnam (34), la Malaisie (33), le Sri Lanka (25), le Japon (22), le Mexique (20), le Portugal (20), Taïwan (19) et l'Inde (18). » 704 usines de sous-traitance uniquement à cause de Nike, littéralement à travers la planète, laisse ma collègue et moi complètement estomaquées. Ceci veut dire que des milliers et milliers de travailleurs ont souffert à cause de cette industrie qui n’a aucune reconnaissance et dignité, tout dans le but d’augmenter les profits.

Comment la Coupe du monde de foot place la ville de Rio en état d’exception Plus de 8 000 expulsions de logement en trois ans à Rio : tel est le premier bilan de la Coupe du monde de football organisée par le Brésil en 2014, suivie des Jeux Olympiques en 2016. Ce chiffre est avancé par RioOnWatch [1], un collectif d’organisations qui étudie les conséquences de ces deux méga-évènements sur les habitants et les communautés locales. Pour accueillir investisseurs et visiteurs, la ville de 6 millions d’habitants s’est lancée dans une restructuration urbaine, aussi vaste qu’autoritaire, imposée de façon opaque et sans participation des populations concernées. Construction ou rénovation d’installations sportives, comme le célèbre stade de Maracanã, nouvelles voies rapides, extension de lignes de métros, restructurations urbaines impliquant des démolitions... Transfert des populations pauvres

Cambodge: Des employés d'un sous-traitant de Nike blessés par la police B. de V. avec AFP EMPLOI Quelques semaines après le drame de Dacca et en attendant que les marques occidentales signent de nouvelles chartes de sécurité, un nouvel incident perturbe les tentatives d'apaisement... La situation des employés des usines d'Asie du Sud connait un nouveau rebondissement. Au moins vingt-trois employés d’une usine fabriquant des vêtements pour la marque américaine Nike ont été blessés ce lundi au Cambodge lors d’une intervention de la police locale qui tentait de mettre fin à une manifestation pour l’augmentation des salaires, selon un représentant syndical. La police n’a pas souhaité commenter, d’après le New York Times. Un porte-parole de Nike a précisé que la situation était prise au sérieux, rappelant que la marque exige que ses fournisseurs repsectent la liberté de ses employés.

"Le Mondial ? Non, sept fois non !" - Agência Pública "Même ça, ça ne fonctionne plus", dit le policier dans ce dessin La Coupe du monde de football 2014 est aussi au cœur des revendications des manifestants brésiliens. Voici pourquoi… 1. Un coût prohibitif. Ce sont 9,2 milliards d’euros qui ont déjà été dépensés pour l’organisation de la Coupe du monde.

La colère des ouvriers chinois d’un sous-traitant de Nike et Adidas Des centaines d'employés d'un sous-traitant chinois de Nike et Adidas ont manifesté devant leur usine le 5 avril 2014, photo diffusée sur Weibo. À Dongguan, dans le sud de la Chine, les ouvriers du plus grand producteur mondial de chaussures de sport sont en colère. Ils accusent leur employeur, la société Yue Yuen, de leur avoir fait signer des contrats ne leur assurant aucune protection sociale. Un mouvement qui reflète les aspirations du monde ouvrier chinois à de meilleures conditions de travail. Encadrés par les forces de l’ordre, plusieurs centaines d’employés de l’entreprise Yue Yuen ont manifesté, samedi 5 avril, devant leur usine de Dongguan, où ils ont bloqué la circulation pendant plusieurs heures.

Related: