background preloader

Les énergies fossiles

Les énergies fossiles
Le derrick est une tour qui sert à creuser le sol pour aller chercher le pétrole. Il soutient de très grandes tiges creuses qui attaque la roche. De la boue est injectée sous le sol, et lorsqu’elle remonte, elle emporte les morceaux de roche. Ainsi, le trou devient toujours plus grand et plus profond. Lorsqu’il atteint le gisement de pétrole, il n’y a plus qu’à pomper ! Les plates-formes pétrolières servent à aller chercher du pétrole sous la mer. Certaines sont de véritables villes flottantes, sur lesquelles 300 personnes travaillent et cohabitent ! Lorsqu’il sort de terre, le pétrole “brut” est un liquide noir et visqueux qui ne peut pas être utilisé tel quel. Au fond de la cuve on trouve les matières les plus denses qui sont transformées en bitume ou en fioul. En Suisse romande, il n’y a plus qu’une seule raffinerie, à Cressier, dans le canton de Neuchâtel. Le gaz naturel est principalement constitué de méthane, un gaz qui se dégage des organismes vivants lorsqu’ils se décomposent.

http://www.explorateurs-energie.com/index.php/les-energies/fossiles

Related:  contrefossilDébats 3ème - Activités humaines et environnementLa température moyenne augmente sur TerreEnergies fossiles

Avantage et inconvénient des énergies fossiles Il existe plusieurs types d’énergie provenant de différentes sources. Depuis quelques années, les énergies fossiles défraient la chronique, étant donné leur raréfaction et les problèmes environnementaux qu’elles engendrent. Quelle Energie revient sur les différentes sources d’énergie et vous explique comment mieux les consommer. Les types d’énergie existants On différencie généralement 3 sortes d’énergie : les énergies fossiles, les énergies renouvelables et les énergies fissiles.

La biomasse On utilise la biomasse de trois manières: l’énergie-bois, le biogaz et les biocarburants. L’énergie-bois peut être utilisée dans la chaudière d’une maison individuelle, mais aussi par une centrale électrique. Comment ça marche? Des résidus de bois ou des déchets secs sont brûlés pour chauffer de l’eau, qui se transforme en vapeur. La vapeur fait tourner une turbine qui produit de l’électricité. Qu'est ce que l'empreinte écologique? L’empreinte écologique est un outil développé par le Global Footprint Network qui permet de mesurer la pression qu'exerce l'homme sur la nature. L'empreinte écologique mesure la quantité de surface terrestre bioproductive nécessaire pour produire les biens et services que nous consommons et absorber les déchets que nous produisons. Imaginez que vous êtes un Robinson Crusöé isolé sur une île déserte : quelle devrait être la taille de votre île (terre, lagon et mer accessible compris) pour vous permettre de vivre en autarcie de façon durable et répondre à vos besoins en nourriture, chauffage, matériaux de construction, air pur, eau potable, absorption de déchets ? Cette surface représente l'empreinte écologique de notre Robinson Crusoé. Nous sommes également capables de calculer grâce à cet outil la quantité de ressources naturelles consommée par différents pays, personnes ou entreprise, et ainsi évaluer si leur consommation rentre à l’intérieur de ce "juste" partage.

URBANISME. Masdar : la cité-laboratoire En cours de construction près d’Abou Dhabi, ce projet de ville durable et intelligente est le plus ambitieux au monde. Visite guidée. Masdar a l’air d’un mirage. De loin, la ville paraît un gros bâtiment multicolore dressé sur l’horizon. L’illusion tient en partie à sa situation singulière : près de l’aéroport d’Abou Dhabi, juste de l’autre côté de l’autoroute du golfe Persique, dans un coin de désert profondément inhospitalier. Masdar est séparé du centre d’Abou Dhabi par une trentaine de kilomètres de plaine hérissée de propriétés ostentatoires de la taille de la Cour suprême américaine et quadrillée de boulevards vides à six voies – une aberration urbanistique comme je n’en ai jamais vu.

Le Monde - Pierre-Marie Grondin : L'eau n'est pas privatise et ne doit pas l'être Pierre-Marie Grondin est directeur de l'ONG Programme Solidarité Eau. Pierre-Marie Grondin est directeur de l'ONG Programme Solidarité Eau. La répartition de l'eau potable sur la planète est de plus en plus inégale. Quelles sont les raisons de la pénurie grandissante de cette ressource ? La première raison est l'exploitation de l'eau pour l'agriculture : 85 % de la consommation mondiale est représentée par des usages agricoles, et les techniques utilisées sont très dispendieuses. Cette eau entraîne par filtration un certain nombre d'éléments comme les nitrates, les pesticides, que l'on retrouve dans les nappes phréatiques, et dont les molécules ne se détruisent pas.

Les énergies fossiles Qu’est-ce qu’une énergie fossile ? On appelle « énergie fossile » l’énergie produite par la combustion du charbon, du pétrole ou du gaz naturel. Ces combustibles, riches en carbone et hydrogène, sont issus de la transformation de matières organiques enfouies dans le sol pendant des millions d’années (d'où le terme "fossiles"). Ce sont des énergies non renouvelables puisqu’une fois utilisées, elles ne peuvent être reconstituées qu'à l'échelle des temps géologiques. On appelle hydrocarbures des composés chimiques dont les molécules sont constituées d'atomes de carbone et d'hydrogène.

La crise de l’eau illustrée en 5 graphiques L’ONU appelle, à l’avant-veille de la journée mondiale sur l’eau, à économiser cette précieuse ressource. Sans quoi le monde devra faire face à un déficit hydrique de 40 % dès 2030. Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Martine Valo Y aura-t-il demain assez d’eau pour tous sur notre planète ? Théoriquement oui, mais il est urgent de changer « radicalement » la façon de l’utiliser et de la partager, prévient l’Organisation des Nations unies (ONU) dans son rapport annuel 2015 sur l’or bleu, qu’elle a rendu public vendredi 20 mars, à l’avant-veille de la journée mondiale de l’eau.

Langouët : la commune bretonne qui résiste aux énergies fossiles Faut-il être une grande ville avec de gros moyens pour mettre en œuvre une stratégie de transition énergétique ambitieuse ? La petite ville de Langouët, dans l’Ille-et-Vilaine, ne compte que 600 habitants et pourtant elle s’est lancée un pari fou en 2003 : tirer un trait définitif sur les énergies fossiles. Depuis 2014, le pari est réussi et toutes les infrastructures des services publics fonctionnent entièrement aux énergies renouvelables. Mais pour en arriver là, il a fallu inventer un nouveau modèle énergétique. Nestlé et le business de l'eau en bouteille Comment la multinationale suisse a privatisé le marché de l'eau potable... LE MONDE TELEVISION | • Mis à jour le | Par Albelle Di Napoli Nestlé a beau être le groupe agroalimentaire le plus puissant au monde, cela n'empêche pas ses dirigeants de penser à l'avenir. En 2005, le groupe s'est ainsi posé la question de savoir quelle serait au cours de cent prochaines années la ressource qui pouvait assurer la croissance de l'entreprise. Pour Peter Brabeck-Letmathe, président de la multinationale, la réponse ne fait pas de doute : cette ressource miracle s'appelle l'eau.

Présentation du Centre d’exploitation des turbines à combustion Le centre d’exploitation des turbines à combustion regroupe 13 unités de production d’électricité réparties sur 6 sites. Deux en Bretagne : Brennilis (Finistère) et Dirinon (Finistère) ; Quatre en IDF : Gennevilliers (Hauts-de-Seine), Montereau (Seine-et-Marne), Vaires-sur-Marne (Seine-et-Marne), Vitry-Arrighi (Val-de-Marne). Les treize TAC ont une puissance totale de 1850 MW soit l’équivalent d’une ville de deux millions d’habitants. la centrale de Vitry - Arrighi : Située à Vitry-sur-Seine dans le Val-de-Marne, la centrale est constituée de deux turbines à combustion d’une puissance unitaire de 125 MW. La centrale produit l’équivalent de la consommation électrique d’une ville de 250 000 habitants. En 2012, la CETAC a obtenu la certification ISO 14001.

Réseau AMAP Ile-de-France - cliquer pour acceder à la vidéo. Depuis la création des premières AMAP en Île-de-France en 2003, elles se sont multipliées à un rythme exponentiel portant à 300 le nombre de groupes en ce début 2016, soit plus de 15 000 familles d’amapiens travaillant avec 160 producteurs. Basé sur des partenariats innovants et responsables entre paysans et consommateurs, le contrat AMAP est devenu un levier politique et citoyen pour qu'une autre dynamique agricole puisse exister à travers des circuits courts et des engagements environnementaux. Mais si l'offre de « circuits courts » a littéralement explosé (un agriculteur sur cinq vend aujourd'hui en circuit court), le mouvement des AMAP représente une véritable opportunité pour l’agriculture régionale : loin de s'en tenir à l'ouverture de nouveaux débouchés commerciaux, le principe du contrat AMAP repose sur des principes de solidarité, de salaire décent pour les producteurs, de transparence, de respect de l'environnement et de proximité.

Intéressant mais sa parle pas du nucléaire donc sa nous avancent pas by tpe_exosquelette_2015_2016 May 26

Related: