background preloader

 Premier jugement sur l’usurpation d’identité numérique  

 Premier jugement sur l’usurpation d’identité numérique  
Related:  Droit de l'internetJurisprudencedt biens et personnes

Accord des CNIL européennes: la protection des données personnelles devient « un droit fondamental » «La protection des données à caractère personnel est un droit fondamental» : C’est ainsi que débute la «Déclaration commune des autorités européennes de protection des données» officialisée lundi 8 décembre par les CNIL européennes. Le texte, adopté depuis le 25 novembre 2014, est une forme de réponse à la défiance des citoyens face à la captation et à l’exploitation de leurs données personnelles. Un sujet de société qui a connu un fort regain d’intérêt depuis les révélations d’Edward Snowden. «Les données à caractère personnel constituent la particule élémentaire de [du] monde numérique» soulignent les autorités européennes. «Le fonctionnement de l’environnement numérique repose sur des infrastructures informationnelles complexes que des acteurs privés ont développées pour leurs besoins propres. C’est ainsi que les CNIL justifient cette Déclaration commune: «Le caractère massif et routinier de cet accès a choqué le monde entier. Voici les 15 points clés de la Déclaration: Lire aussi:

Politique de confidentialité de Facebook : 5 autorités européennes prennent position A la suite de l’annonce par Facebook de la modification de sa politique de confidentialité, un groupe composé des cinq autorités de protection ayant décidé de mener des investigations (France, Belgique, Pays-Bas, Espagne et Hambourg) a été créé au sein du G29 (groupe des CNIL européennes). A la suite du jugement adopté en référé le 9 novembre dernier par le Tribunal de première instance de Bruxelles, ces autorités publient une déclaration commune. Ce jugement impose à Facebook de cesser l’enregistrement, via des cookies et plug-ins (boutons sociaux), de la navigation des internautes belges ne disposant pas de compte Facebook sans information préalable. A défaut, le tribunal a prévu une astreinte de 250.000 euros par jour. Une fois ce cookie déposé, à chaque fois que l’internaute visite une page contenant un plug-in Facebook (un site d’actualités, par exemple), la société Facebook lit le cookie et est ainsi informée qu’il se trouve sur ce site.

Pourquoi les animaux sont toujours considérés comme des biens Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Audrey Garric Les animaux sont-ils des choses d'un point de vue juridique ? C'est l'épineuse question à laquelle se sont frottés les députés lors d'un débat long et animé, mardi 15 avril au soir, visant à faire évoluer un Code civil poussiéreux en matière de droit animal. En votant un amendement surprise, l'Assemblée nationale a reconnu aux animaux la qualité « d'êtres vivants doués de sensibilité », une évolution législative purement symbolique qui échoue une fois de plus à créer un nouveau statut de l'animal. Jusqu'à présent, les animaux sont considérés par le Code civil comme des biens meubles ou immeubles tandis que le code rural et le code pénal reconnaissent, explicitement ou implicitement, leur qualité d'êtres vivants et sensibles. « Nous avons voulu mettre en cohérence les trois codes. « Je suis heureuse que les députés reconnaissent une évidence dans notre Code civil : l'animal est un être doué de sensibilité.

Piratage chez OVH : les données clients compromises Dans un exercice de transparence, OVH informe sur un incident de sécurité. " Il y a quelques jours, nous avons découvert que la sécurité de notre réseau interne dans nos bureaux à Roubaix a été compromise ". Si de tels aveux paraissent toujours trop tardifs, il est à souligner que le fondateur et patron du célèbre hébergeur n'est pas avare en détails. Octave Klaba explique qu'un attaquant a pu obtenir " les accès sur un compte email de l'un des administrateurs système d'OVH ". " Grâce à cet accès email, l'attaquant a obtenu l'accès sur le VPN interne d'un autre employé. OVH avait pris des mesures de sécurité mais c'était sans compter sur un " hacker " manifestement chevronné. Pour les conséquences du piratage, elles portent notamment sur la compromission de la base de données de clients en Europe. Le mot de passe n'était pas en clair mais hashé et salé. " Nous n'avons pas été assez parano et on passe désormais en mode parano supérieur. , écrit Octave Klaba.

Comment donner un sens à l’image numérique ? Un être humain est capable d’identifier les individus et objets qui se trouvent dans son champ visuel. Réussir à ce qu’un ordinateur puisse faire de même représente un défi immense : il s’agit de parvenir à ce que la machine interprète chaque élément d’une image, fixe ou animée. Dans notre jargon informatique, cela s’appelle l’analyse de scènes. Le repérage des éléments de cette image (personne, verre, bougie, etc.) et des actions qui s’y déroulent (l’homme qui boit), évident pour un être humain, est loin de l’être pour une machine.© I. L’une des difficultés majeures tient à l’énorme variabilité des images d’une même catégorie d’objets : variabilité des points de vue, de l’arrangement des sources lumineuses, des couleurs, des textures, des formes, etc. Nous sommes ainsi confrontés à un double problème. Les premiers travaux sur l’interprétation des scènes visuelles ont en fait été menés au début des années 1960, par exemple par l’Américain Lawrence G. Mais le Néerlandais Jan J.

Droit à l'oubli : La CNIL inflige une amende de 100 000 € à Google La CNIL aurait pu infliger une amende encore plus lourde à Google pour ne pas avoir appliqué le droit à l’oubli sur l’ensemble de ces domaines. (crédit : D.R.) La Commission nationale de l'informatique et des libertés (CNIL) estime que la limitation du « droit à l'oubli » aux requêtes effectuées sur les sites européens de Google n'est pas suffisante. L'autorité, qui a infligé une amende de 100.000 euros à Google, aurait cependant pu aller encore plus loin. L’an dernier, la Commission nationale de l’informatique et des libertés (CNIL) avait précisé que les demandes de retrait de renseignements personnels de la liste des résultats de recherche de Google devaient s’appliquer à tous les territoires desservis par le moteur de recherche et que ce dernier ne devait pas limiter ce déréférencement aux seuls domaines européens. Un refus de Google sévèrement sanctionné La CNIL attend toujours le déréfércement à l’échelle mondiale des contenus soumis au droit à l’oubli

Les animaux reconnus comme « êtres sensibles », un pas « totalement symbolique » Le Monde.fr | • Mis à jour le | Propos recueillis par Angela Bolis C'est une formule qui n'avait guère changé depuis la création du Code civil napoléonien, et pourrait être modifiée prochainement : mardi 15 avril, les parlementaires ont adopté un amendement porté par les socialistes qui reconnaît les animaux non plus comme des « biens meubles », mais comme des « êtres vivants doués de sensibilité ». Une évolution à laquelle près de 90 % des Français sont favorables, selon l'association 30 Millions d'amis. Cet apparent progrès est toutefois accueilli avec un certain scepticisme chez des écologistes, comme la députée EELV Laurence Abeille, tout comme chez des défenseurs des droits des animaux. Si cet amendement est définitivement adopté, qu'est-ce qui va changer concrètement pour le droit des animaux ? Quelques phrases dans le Code civil, mais rien sur le fond. Donc cela ne changera pas les comportements envers les animaux, qui pourront toujours être vendus, loués, exploités...

La revente de licences logicielles est légale D'après la Cour de justice européenne, rien ne s'oppose à ce qu'un particulier revende une licence dont il n'a plus besoin. Si cette décision peut bouleverser des plates-formes comme iTunes ou Steam, elle pose aussi beaucoup de questions. • De quoi parle-t-on? L'éditeur de logiciels Oracle a attaqué en Allemagne l'entreprise locale UsedSoft, qui permet aux internautes d'acheter des licences d'occasion pour utiliser des logiciels d'Oracle qu'ils ont préalablement téléchargés. En clair, les clients d'UsedSoft achètent des clés d'activation revendues par des clients d'Oracle qui n'en ont plus l'utilité. La société américaine estime que Usedsoft n'a pas le droit de vendre de telles licences, ces dernières étant de son point de vue non revendables sur le marché de l'occasion. • Que dit l'arrêt de la Cour? La personne qui acquiert un tel logiciel d'occasion a également le droit de bénéficier des mises à jour ultérieures. • Quelles sont les conséquences de cet arrêt?

Maîtrisez les réglages « vie privée » de votre smartphone Réglez la géolocalisation en fonction de vos besoins Pourquoi c’est important ? Environ 30 % des applications utilisent la géolocalisation, parfois plusieurs fois par minutes. Ces informations pourraient permettre de déduire des informations sur les habitudes et modes de vie des utilisateurs (lieux de vie, de travail, habitudes de fréquentation, mobilité, fréquentation d’établissements de soins ou de lieux de culte) Si vous voulez avoir un aperçu de l’impact de l’activation permanente de l’outil de géolocalisation sur votre smartphone androïd, rendez- vous sur Google Location Pour désactiver ce service, rendez vous sur la page google location. Si vous ne souhaitez plus que la localisation soit enregistrée à l’avenir, il vous faudra désactiver l’option « partager ma localisation » dans les paramètres google de votre téléphone. Comment faire ? Sur Androïd, le paramétrage de la géolocalisation est global pour l’ensemble du téléphone. Limitez le suivi publicitaire Comment faire ?

Attaque sur Adobe: 38 millions d'utilisateurs touchés Crédit Photo: D.R. Au début du mois, Adobe annonçait avoir subi une violation de ses données. Si la firme pensait que 2,9 millions de ses utilisateurs étaient concernés, ce sont en fait 38 millions d'entre eux qui auraient été touchés. Et le code de Photoshop a été dérobé. Situation embarrassante pour Adobe. Brad Arkin, chef de la sécurité d'Adobe, précisait alors dans un billet de blog: « Notre enquête indique actuellement que les attaquants ont pu accédé aux ID client et aux mots de passe chiffrés sur nos systèmes. Une attaque 13 fois plus importante que prévue Malheureusement, le bilan s'annonce plus lourd que prévu. Le code source de Photoshop subtilisé En début de mois, Adobe avait également signalé le vol de code source de certains de ses produits phares. Alors que la firme certifie que les mots de passe dérobés étaient chiffrés, ceux-ci pourraient malgré tout, entre des mains expertes, être accessibles.

Soldes: ce qui change Les soldes d'été 2017 auront lieu du mercredi 28 juin au mardi 8 août 2017 (sauf départements frontaliers et territoires d'outre-mer dont les dates sont notées à la fin de cet article). Voici les règles à respecter sous peine de sanctions pénales. 1. Combien de temps durent les soldes? Pour solder leur marchandise invendue en stock, les commerçants sont autorisés à pratiquer des ventes à prix réduits, deux fois par an, à date fixée par la réglementation (soldes d'hiver et soldes d'été). La loi du 18 juin 2014 relative à l'artisanat, au commerce et aux très petites entreprises (article 62) a modifié la modalité de mise en place des soldes depuis le 1er janvier 2015. Les deux périodes de soldes (hiver et été) durent désormais six semaines et les dates sont fixées par décret. Les soldes d'été commencent le dernier mercredi du mois de juin à 8h du matin (ou l'avant-dernier si le dernier mercredi tombe après le 28). 2. • le stock de ces marchandises ne doit pas être renouvelable, 3. 4. 5. 6.

Cinq personnes condamnées à verser 4,6 ME à Microsoft en France Claire Lemaitre, Ils avaient mis en place un système consistant à vendre à des particuliers des logiciels Windows XP hors licence de Microsoft sur des sites de vente en ligne pour un montant total de près de 721.000 euros... (Boursier.com) — Ils étaient accusés d'avoir organisé à leur profit un système de revente du logiciel Windows XP de Microsoft sans licence... Cinq prévenus ont été condamnés à des peines de prison avec sursis allant de 12 à 18 mois et à verser 4,6 millions de dommages et intérêts, selon une source judiciaire... Seulement deux des pirates avaient comparu devant le tribunal correctionnel de Bayonne (Pyrénées-Atlantiques) lors de l'audience du 13 septembre dernier. Ils avaient mis en place un système consistant à vendre à des particuliers des logiciels Windows XP hors licence de Microsoft sur des sites de vente en ligne pour un montant total de près de 721.000 euros. ©2017, Boursier.com

Related: