background preloader

ANSES - JUILLET 2014 - Bulletin de veille scientifique N°24 Au sommaire: Impact des co-expositions sur les effets toxiques de l’arsenic

Related:  Informations générales francophones concernant l'arsenicInformations générales francophonesActualités francophones

Archives des messages du forum HYGIENE en rapport avec l'arsenic mercredi 31 janvier 2001 22:19 EUREKALERT 31-01 UF research shows that a fern soaks up deadly arsenic from soil vendredi 2 février 2001 21:39 INFOSCIENCE 02-02 Des fougères croqueuses d'arsenicLes fougères accumuleraient dans leur feuillage l'arsenic extrait du sol. Si cette découverte se confirme, Pteris vittata pourrait servir à décontaminer certains sites pollués. lundi 5 mars 2001 17:55 ENN 05-03 Heavy metal: Arsenic is an endocrine disruptor Date : Sun, 18 Mar 2001 18:32:02 +0100 SCIENCE NEWS 17-03 Arsenic Pollution Disrupts Hormones lundi 2 avril 2001 20:18 UNISCI 02-04 Low-Tech Solution For Mexican Arsenic jeudi 31 mai 2001 06:52 samedi 2 juin 2001 10:08 lundi 25 juin 2001 21:23 dimanche 16 septembre 2001 20:31

Université Claude Bernard - Lyon I, 2015. - Thèse en ligne: Rôle du rat brun (Rattus norvegicus) dans la persistance des leptospires en conditions naturelles Abstract : The leptospirosis is a zoonosis caused by spirochetes of the genus Leptospira, which could infect human and animals. This infection represents a major problem of public health in several countries. The WHO estimates at one million of severe cases of human leptospirosis by year in the world, with a 10 % fatality rate. In the human, the leptospirosis is a mortal infection if it is not treated. The rodents, including the brown rat (Rattus norvegicus), are considered as a carrier and excrete pathogenic leptospires via urine, which becomes the main source of direct or indirect contamination of human and animal. Résumé : La leptospirose est une zoonose ré-émergente de distribution mondiale, causée par un spirochète du genre Leptospira.

REPORTERRE 08/11/14 L’agriculture industrielle va disparaître Avec Nourrir l’Europe en temps de crise. Vers des systèmes alimentaires résilients, Pablo Servigne dresse un état des lieux sans concession de l’agriculture industrielle qui triomphe partout, mais qui porte les gènes de sa disparition. Il avance des propositions pour imaginer l’après de ce système absurde et en fin de course. La création de la « ferme-usine des Mille vaches » dans la Somme, l’installation annoncée d’un élevage de volailles XXL dans une autre région, la multiplication de retenues d’eau pour l’irrigation du maïs ici ou là : le modèle de l’agriculture industrielle ne s’est jamais aussi bien porté. Il triomphe partout. Du pétrole en nourriture Et pourtant c’est la mort de ce modèle que Pablo Servigne annonce dans son livre. Si l’on devait résumer l’agriculture moderne, explique l’auteur, on pourrait dire d’elle qu’elle consiste à transformer du pétrole en nourriture. Modèle en bout de course Changement de cap radical Le changement de cap est radical.

Arsenic Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. L’arsenic est un élément chimique métalloïde semi-métallique de la famille des pnictogènes, de symbole As et de numéro atomique 33, présentant des propriétés intermédiaires entre celles des métaux et des non-métaux. Son nom vient du latin arsenicum, tiré du grec arsenikon (« qui dompte le mâle ») en raison de sa forte toxicité. Histoire[modifier | modifier le code] Â l'âge du Bronze ancien, les archéologues constatent que le bronze est souvent composé d'un alliage à base de cuivre et d'arsenic, nommant cette période l'âge du Bronze-Arsenic : employé comme durcissant et pour augmenter la brillance du métal, cet arsenic est une impureté naturelle contaminant le minerai de cuivre ou est ajouté intentionnellement comme adjuvant. On attribue à Albertus Magnus d'être le premier à avoir isolé l'élément arsenic en 1250[14]. Isotopes[modifier | modifier le code] Propriétés[modifier | modifier le code] Symbole alchimique de l'arsenic

IRD 24/05/17 Leptospirose, la zoonose oubliée Problème de santé publique majeur au Sud, la leptospirose affecte au moins un million de personnes chaque année et coûte la vie à 60 000 d’entre elles. Pourtant, elle reste méconnue du public, mal prise en charge par les soignants, peu étudiée et sous-évaluée par les autorités sanitaires. Elle ne figure d’ailleurs pas dans la liste des maladies tropicales négligées. Son écologie évolue à la faveur de l’urbanisation et elle pourrait progresser encore avec le changement climatique. Les scientifiques de l’IRD et des organismes partenaires explorent divers aspects de cette maladie émergente et négligée. Négligée mais émergente Diagnostic clinique ambigu, caractérisation bactériologique délicate, transmission liée à des conditions de vie précaires, la leptospirose a tout pour être une maladie mal connue et négligée... © IRD / G. Cette zoonose 3 a en effet pour réservoir toutes sortes d’animaux domestiques, commensaux et sauvages 4. Notes 1. L’étrange tangue © INPN / D. Note 1. © IRD / G. 1.

REPORTERRE 30/09/14 L’agriculture intensive et le bétonnage détruisent les sols Cela fait près de quatre-vingts ans qu’aux États-Unis l’alerte a été donnée, et à peu près comprise : les sols, trop travaillés, finissent en général par s’en aller. Dans les années trente, celles de la Crise, des millions de fermiers américains et canadiens durent abandonner leurs parcelles transformées en désert. La terre si fertile s’était transformée en nuages de poussières, délogeant les buissons qui, soumis au vent, roulaient comme des boules. Ce Dust bowl, image argentique (John Ford, Dorothea Lange) et littéraire (Steinbeck, Sprinsgteen) de la Grande Dépression, fut un désastre humain et économique : les États-Unis durent acheter du blé à Staline. Encore présenté comme la conséquence d’une renverse climatique, d’un assèchement brutal du climat des Grandes plaines, le Dust Bowl fut en réalité le résultat du labourage trop profond et trop fréquent d’une terre qui ne pouvait le supporter. Depuis, les fermiers US font attention. L’oublié de l’agriculture moderne Et l’on en a perdu !

2008/12/10 > BE Allemagne 415 > Quelle est la vraie toxicité de l'arsenic ? BiochimieQuelle est la vraie toxicité de l'arsenic ? Un groupe de chercheurs autour du Prof. Tanja Schwerdtle, de l'Université de Münster, spécialiste en chimie alimentaire, étudie différents composés d'arsenic afin d'en déterminer la toxicité. L'arsenic est un élément présent la plupart du temps sous sa forme naturelle dans notre environnement et soumis à un cycle biogéochimique perpétuel. L'arsenic inorganique, réputé pour être particulièrement dangereux, ne représente pas un danger en Allemagne. Schwerdtle cite en exemple les capsules d'huiles de poisson, censées être bonnes pour le taux de cholestérol grâce à leur taux élevé en acides gras omega-3 : "En Autriche, on a trouvé dans ces capsules jusqu'à 10 mg d'arsenic organique par kg. Les chercheurs veulent découvrir le processus par lequel l'arsenic est cancérigène.

IRD - OCT 2012 - Étudier l’écologie des rongeurs pour prévenir la leptospirose octobre 2012 Fiches d'actualité scientifique © IRD / V. La leptospirose est une maladie d’origine bactérienne transmise à l’homme via les urines des rats et des souris, très répandue en Asie du Sud Est. Les rongeurs transmettent à l’homme via leurs urines des bactéries telles que les leptospires, responsables de la leptospirose. Le climat et l’environnement, facteurs déterminants © IRD / V. Grâce à l’échantillonnage de près de 3 000 rats et souris au Laos, au Cambodge et en Thaïlande, des chercheurs de l’IRD et leurs partenaires du programme CERoPath ont réuni une collection unique de tissus et de parasites. Des satellites pour étudier les rongeurs © IRD / B. L’étude s’est appuyée sur l’utilisation des Systèmes d’Information Géographique, ou SIG, de la télédétection et des géostatistiques. Des nouvelles zones d’émergence © CERoPath / S. Ces analyses historiques de l’usage des sols ont montré une progression de l’urbain et des zones agricoles au détriment des forêts. Une maladie multiforme

AMIS DE LA TERRE 24/02/15 Atlas de la viande. "La production et la surconsommation de viande industrielle saccagent la planète" Nous devons revoir radicalement nos modes de consommation et de production de viande et de produits laitiers. Comme le montre ce rapport, le système industriel de production n’est pas viable, car il repose sur des ressources rares comme l’eau et les terres et fait supporter les coûts cachés aux consommateurs. Nous, citoyens, devons reprendre le contrôle de notre alimentation face aux multinationales de l’agrobusiness, si nous voulons réduire ses impacts sur nos sociétés et sur l’environnement. Avec cet « Atlas de la viande » les Amis de la Terre et la Fondation Heinrich-Böll-Stiftung souhaitent provoquer le débat autour d’agriculture et d’une alimentation de meilleure qualité, plus saines et plus durables. Ce rapport propose aussi des solutions claires tant au niveau individuel qu’au niveau politique. Selon Christian Berdot, co-référent sur l’agriculture au sein des Amis de la Terre France : « Aujourd’hui, notre alimentation n’est plus une affaire privée.

GREENFACTS - Consensus Scientifique sur l'Arsenic Contexte - L'arsenic est une substance toxique qui provient à la fois de certaines activités humaines et de la croûte terrestre. L'homme est principalement exposé à l'arsenic par le biais des aliments et de l'eau de boisson, particulièrement dans certaines régions ou l'eau souterraine entre en contact avec des minéraux contenant de l'arsenic. A quel point l'arsenic peut-il porter atteinte à la santé humaine ou à l'environnement? Ce Dossier est un résumé fidèle du rapport scientifique de consensus produit en 2001 par le Programme International sur la Sécurité Chimique (IPCS) : "Environmental Health Criteria for Arsenic and Arsenic Compounds (EHC 224)" Plus... Source :IPCS (2001)Résumé & Détails:GreenFacts 1. 1.1 L'arsenic est un élément naturel qui se comporte comme un métal. 1.2 Diverses méthodes de laboratoire permettent de mesurer la présence d'arsenic. 2. 3. 3.1 Les concentrations d'arsenic dans l'environnement varient. 4. 5. 6. 7. 8. 9. 10.

Evaluation du risque d’apparition et d’émergence de maladies animales compte tenu d’un éventuel changement climatiqueExtr L’Agence française de sécurité sanitaire des aliments (Afssa) a réalisé une analyse de risque sur les conséquences prévisibles du réchauffement de la planète relative à l’apparition, l’émergence et le développement possible de maladies animales, en particulier les zoonoses, maladies communes aux hommes et aux animaux, pouvant passer des uns aux autres. Nous en présentons les grandes lignes. Un groupe de travail a été constitué pour répondre à la question, et a développé une méthode d’approche qualitative car trop de données quantitatives manquent encore. Il faut aussi faire remarquer que si le réchauffement futur de la planète à l’échelle globale (dans le cadre de différents scénarios économiques) n’est plus vraiment discuté, les conséquences prévisibles au niveau local, à l’ échelle d’un pays restent bien délicates à anticiper. Le rapport, publié en 2005, est accessible librement sur le site de l’Afssa (www.afssa.fr). Méthode Les six maladies

ANSES - JUILLET 2014 - Bulletin de veille scientifique N°24

Au sommaire:

Modèle expérimental invertébré et bioluminescence : de nouvelles voies pour accroître l’efficience de l’expérimentation animale by guatemalt Dec 27

Related: