background preloader

ANSES - JUILLET 2014 - Bulletin de veille scientifique N°24 Au sommaire: Impact des co-expositions sur les effets toxiques de l’arsenic

https://www.anses.fr/sites/default/files/documents/BVS-mg-024.pdf

Related:  Informations générales francophones concernant l'arsenicInformations générales francophonesActualités francophones

Archives des messages du forum HYGIENE en rapport avec l'arsenic mercredi 31 janvier 2001 22:19 EUREKALERT 31-01 UF research shows that a fern soaks up deadly arsenic from soil vendredi 2 février 2001 21:39 INFOSCIENCE 02-02 Des fougères croqueuses d'arsenicLes fougères accumuleraient dans leur feuillage l'arsenic extrait du sol. Si cette découverte se confirme, Pteris vittata pourrait servir à décontaminer certains sites pollués.

REPORTERRE 08/11/14 L’agriculture industrielle va disparaître Avec Nourrir l’Europe en temps de crise. Vers des systèmes alimentaires résilients, Pablo Servigne dresse un état des lieux sans concession de l’agriculture industrielle qui triomphe partout, mais qui porte les gènes de sa disparition. Il avance des propositions pour imaginer l’après de ce système absurde et en fin de course. La création de la « ferme-usine des Mille vaches » dans la Somme, l’installation annoncée d’un élevage de volailles XXL dans une autre région, la multiplication de retenues d’eau pour l’irrigation du maïs ici ou là : le modèle de l’agriculture industrielle ne s’est jamais aussi bien porté.

EFSA 07/11/14 Interview with Dr. Bruce Cottrill, Member of the CONTAM Panel (mycotoxines) Bruce Cottrill Membre du groupe scientifique CONTAM Globalement, qu’est-ce que le groupe scientifique a appris de ses travaux sur les mycotoxines? B.C. : Les concentrations de mycotoxines les plus élevées ont été observées dans les graines de céréales et les produits céréaliers qui, de ce fait, constituent les sources les plus importantes à l'exposition humaine et animale. Si l’on se fonde sur les données disponibles concernant leur présence et sur la base de données sur la consommation alimentaire européenne, l’estimation de l’exposition alimentaire chronique et/ou aiguë aux différentes mycotoxines est généralement inférieure aux valeurs recommandées pour la plupart des groupes de population.

TECHNIQUES INGENIEUR 11/03/15 L’Anses veut renforcer la traçabilité des nanoparticules d’argent L’agence vient de publier un état de l’art des risques d’une exposition aux nanoparticules d’argent. Si la toxicité environnementale est avérée, le danger pour l’homme resterait à démontrer. A croire que les scientifiques de l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses) ont du sang normand. A la question : « les nanoparticules d’argent sont-elles toxiques pour l’homme ? Arsenic Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. L’arsenic est un élément chimique métalloïde semi-métallique de la famille des pnictogènes, de symbole As et de numéro atomique 33, présentant des propriétés intermédiaires entre celles des métaux et des non-métaux. Son nom vient du latin arsenicum, tiré du grec arsenikon (« qui dompte le mâle ») en raison de sa forte toxicité. Le prénom Arsène est tiré de la même racine grecque arsen (« mâle »). C'est aussi un perturbateur endocrinien. Histoire[modifier | modifier le code]

IRD 24/05/17 Leptospirose, la zoonose oubliée Problème de santé publique majeur au Sud, la leptospirose affecte au moins un million de personnes chaque année et coûte la vie à 60 000 d’entre elles. Pourtant, elle reste méconnue du public, mal prise en charge par les soignants, peu étudiée et sous-évaluée par les autorités sanitaires. Elle ne figure d’ailleurs pas dans la liste des maladies tropicales négligées. Son écologie évolue à la faveur de l’urbanisation et elle pourrait progresser encore avec le changement climatique. Les scientifiques de l’IRD et des organismes partenaires explorent divers aspects de cette maladie émergente et négligée.

REPORTERRE 30/09/14 L’agriculture intensive et le bétonnage détruisent les sols Cela fait près de quatre-vingts ans qu’aux États-Unis l’alerte a été donnée, et à peu près comprise : les sols, trop travaillés, finissent en général par s’en aller. Dans les années trente, celles de la Crise, des millions de fermiers américains et canadiens durent abandonner leurs parcelles transformées en désert. La terre si fertile s’était transformée en nuages de poussières, délogeant les buissons qui, soumis au vent, roulaient comme des boules. Ce Dust bowl, image argentique (John Ford, Dorothea Lange) et littéraire (Steinbeck, Sprinsgteen) de la Grande Dépression, fut un désastre humain et économique : les États-Unis durent acheter du blé à Staline. EFSA 07/11/14 L’EFSA au Forum mondial sur les mycotoxines Nouvelle 7 novembre 2014 Cette année, les scientifiques de l'EFSA jouent un rôle actif au sein du Forum mondial sur les mycotoxines (WMF, organisé à Vienne du 10 au 12 novembre), avec la présence d’experts de son groupe scientifique sur les contaminants de la chaîne alimentaire (groupe CONTAM) ainsi que des collaborateurs scientifiques. Dans le cadre du programme de la conférence, l'EFSA a organisé un séminaire sur «Les mycotoxines et les évaluations des risques de l'EFSA – pour une alimentation humaine et animale plus sûres», pour mettre en évidence différents aspects du rôle de l’Autorité et des évolutions dans ce domaine. Depuis 2004, le groupe CONTAM a produit 20 avis scientifiques sur les mycotoxines, notamment sur les aflatoxines et d'autres toxines Aspergillus, diverses toxines Fusarium, des toxines Alternaria et les alcaloïdes de l'ergot.

ANSES 15/05/14 Pointant la toxicité de certains nanomatériaux, l’Anses appelle à un encadrement réglementaire renforcé. Face à la diversité des nanomatériaux présents au quotidien et aux nombreux questionnements qui les entourent, l’Anses publie ce jour un état des lieux des connaissances sur les enjeux sanitaires et environnementaux des nanomatériaux manufacturés. Celui-ci permet de préciser les connaissances scientifiques et met en évidence des effets toxiques de certains nanomatériaux sur des organismes vivants et sur l’environnement. Il souligne aussi la complexité à appréhender les diverses situations d’exposition pour l’homme et l’environnement, ainsi que les limites des méthodologies existantes en matière d’évaluation des risques. Dans ce contexte, l’évaluation spécifique des risques liés aux nanomatériaux est rendue difficile. Au vu du temps qu’elle nécessiterait, l’Agence recommande de mettre en place sans attendre des outils pour mieux maîtriser les risques par un encadrement réglementaire renforcé au niveau européen.

2008/12/10 > BE Allemagne 415 > Quelle est la vraie toxicité de l'arsenic ? BiochimieQuelle est la vraie toxicité de l'arsenic ? Un groupe de chercheurs autour du Prof. Tanja Schwerdtle, de l'Université de Münster, spécialiste en chimie alimentaire, étudie différents composés d'arsenic afin d'en déterminer la toxicité. IRD - OCT 2012 - Étudier l’écologie des rongeurs pour prévenir la leptospirose octobre 2012 Fiches d'actualité scientifique © IRD / V. Herbreteau Bandicota indica La leptospirose est une maladie d’origine bactérienne transmise à l’homme via les urines des rats et des souris, très répandue en Asie du Sud Est. Grâce à la télédétection et aux SIG, des chercheurs de l’IRD et leurs partenaires( 1) du programme CERoPath ont précisé les habitats et le comportement des rongeurs ainsi que les risques d’infection selon les changements d’usage des sols.

ANSES - JUILLET 2014 - Bulletin de veille scientifique N°24 Au sommaire: Modèle expérimental invertébré et bioluminescence : de nouvelles voies pour accroître l’efficience de l’expérimentation animale by guatemalt Dec 27

Related: