background preloader

Alchimie

Alchimie
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La pratique de l'alchimie et les théories de la matière sur lesquelles elle se fonde, sont parfois accompagnées, notamment à partir de la Renaissance, de spéculations philosophiques, mystiques ou spirituelles. Des pensées et des pratiques de type alchimique ont existé en Chine dès le IVe siècle av. J. Étymologie[modifier | modifier le code] Le mot « alchimie » vient de l'arabe الكيمياء, al-kīmiyāﺀ. Différentes hypothèses ont été avancées pour l'origine du mot en arabe[3]. Les termes alchimie et chimie (en latin alchemia et chemia, ou alchymia et chymia) sont strictement synonymes jusqu'au début du XVIIIe siècle, avec notamment l'ouvrage polémique d'Étienne-François Geoffroy Des supercheries concernant la pierre philosophale (1722)[5]. Historique[modifier | modifier le code] Alchimie gréco-alexandrine[modifier | modifier le code] L'alchimie occidentale est née dans l'ancienne Égypte gréco-romaine à Alexandrie entre le Ie siècle av. Soufre - Mercure

Alchimie & Hermétisme - Chrysopée - Accueil AZOTH : Alchimie Spirituelle. Un adage alchimique énonce : " Ce qui est en haut est comme ce qui est en bas ". L´Alchimie de la Matière met en œuvre des principes que l´on retrouve dans l´Alchimie Spirituelle. Les différents stades de la transformation de la matière première, vile et corruptible, pour arriver à la pierre philosophale sont successivement : Le stade de la putréfaction ou œuvre au noir. La Putréfaction : Elle correspond à la descente de l´homme dans la matière. Si l´homme a ce sursaut de vitalité, tous les espoirs lui seront alors permis, sa putréfaction, sa descente dans la matière n´aura pas été inutile ; alors qu´elle aurait engendré sa mort spirituelle s´il n´avait pas vu la nécessité de s´en sortir, cette simple prise de conscience donne un autre sens à sa vie, et lui ouvre la porte de l´étape suivante : celle de l´initiation, de la purification. La Purification : L´homme n´utilise plus la sécurité pour vivre, il vit pour sa sécurité et en meurt étouffé. Vient enfin, La Multiplication :

Fulcanelli et Julien Champagne Fulcanelli l'alchimiste Julien Champagne, l'illustrateur de ses livres (23 janvier 1877 - 26 août 1932) Photo (lien vers le bas de page) du laboratoire de Julien Champagne, illustrateur des Fulcanelli. La bordure entourant cette photo porte en bas à droite une dédicace de J. Partons de choses sûres et connues : deux ouvrages d'alchimie portent comme nom d'auteur le pseudonyme "Fulcanelli". Le premier livre de Fulcanelli s'intitule "Le Mystère des Cathédrales et l'interprétation ésotérique des symboles hermétiques du Grand-oeuvre" et le second "Les Demeures Philosophales et le Symbolisme hermétique dans ses rapports avec l'art sacré et l'ésotérisme du Grand-Oeuvre". Ces deux ouvrages sont montés dans le domaine public, la publication ayant eu lieu il y a plus de soixante-dix ans et l'auteur étant anonyme. Etudions tout d'abord le dépot légal à la Bibliothèque Nationale de France : Auteur : Fulcanelli (pseudonyme de Jean Julien Champagne) Titre : Fulcanelli. Titre : Fulcanelli. Ici repose ...

Pourquoi ce lien entre Blanche Neige et l’alchimie ? Tous les contes de Grimm sans exception sont alchimiques. Ils véhiculent un message alchimique. Blanche Neige va être racontée mais en regardant l’histoire différemment. Déjà, il est important de comprendre les oeuvres : le principe de l’alchimie. Il s’agit de se souvenir que pour obtenir la pierre philosophale (métaphore!) qui existe littéralement ou pas, y a 3 étapes. Le 1er oeuvre, c’est la décomposition de la matière. Voilà comment l’histoire commence : On a une femme, une reine qui est derrière une fenêtre d’ébène. Elle part vers la forêt. Elle part pas n’importe où : elle part au-delà des 7 montagnes d’airain. 7 encore une fois. Le matin, Blanche Neige se réveille. La 1ère fois, on a essayé de prendre son souffle, la 2ème fois le mercure et la 3ème fois, c’est la matière qui semble morte car on peut trouver l’esprit qu’en passant par une mort apparente. La fin douce, c’est qu’il la fait emporter par ses serviteurs qui emportent le cercueil. par : P.

Recueil alchimique Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Un recueil alchimique est une compilation de textes alchimiques. Le Liber Geber incunable(1475-1485)[modifier | modifier le code] La première compilation imprimée de textes alchimiques est un incunable, imprimée à Venise en 1475 ou à Rome en 1485, le Liber Geber qui comprend quatre traités attribués à Geber dont l'important Summa perfectionis[1], accompagnés de poèmes alchimiques. De Alchemia (1541)[modifier | modifier le code] En 1541 Johann Petreius publia à Nuremberg dix traités alchimiques sous le titre "De Alchemia". édité par un certain Chrysogonus Polydorus, qui est probablement un pseudonyme du théologien luthérien Andreas Osiander) (Osiander édite en 1543, chez le même imprimeur, le De revolutionibus orbium coelestium de Copernic). Petreius avait commencé à collationner des documents alchimiques dans le but de publier une compilation plus complète. Artis Auriferae (1572)[modifier | modifier le code] Contenu[modifier | modifier le code] 5.

Table d'émeraude Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Planche représentant une version latine de la Table d’émeraude gravée sur un rocher dans une édition de l’Amphitheatrum Sapientiae Eternae (1610) de l’alchimiste allemand Heinrich Khunrath. La Table d’émeraude (Tabula Smaragdina en latin) est un des textes les plus célèbres de la littérature alchimique et hermétique. Malgré le discrédit scientifique de l'alchimie et le développement de la chimie moderne au XVIIIe siècle, elle a continué à fasciner occultistes et ésotéristes. Historique[modifier | modifier le code] En 640, l'Égypte, devenue entre temps chrétienne et byzantine, est conquise par les Arabes qui vont perpétuer la tradition hermétique et alchimique dans laquelle s'inscrit la Table d'émeraude. Jusqu'au début du XXe siècle, on ne connaissait que des versions latines de la Table d’émeraude, les plus anciennes remontant au XIIe siècle. Les manuscrits arabes[modifier | modifier le code] [modifier | modifier le code]

Grand œuvre Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le magnum opus ou opus magnum en latin, ou en français le grand œuvre ou grand art, est une expression regroupant plusieurs acceptions. Alchimie[modifier | modifier le code] Cette pierre ou cet agent est susceptible de transmuter les métaux, de guérison infaillible (panacée), et d'apporter l'immortalité. Tous les corps, selon cette tradition, sont composés d'un soufre alchimique[1] et d'un mercure alchimique[2], en diverses proportions. Principes[modifier | modifier le code] La littérature et l'iconographie alchimiques[3] donnent quelque teinture de connaissance sur les Solve et Coagula, sur la respiration (échanges) du travail, ou les étapes Rubedo, Albedo, Nigredo (œuvre au rouge, au blanc et au noir). Certains « adeptes », comme Nicolas Flamel et Cagliostro, ont affirmé avoir réalisé le grand œuvre. Phases du grand œuvre[modifier | modifier le code] On retrouve, plus ou moins, ces phases chez les divers alchimistes.

Pierre philosophale Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La pierre philosophale (en latin : lapis philosophorum) est une hypothétique substance alchimique. Pour Louis Figuier, les alchimistes attribuaient à la pierre philosophale trois propriétés essentielles : changer les métaux vils en métaux précieux, comme l'argent (argyropée) ou l'or (chrysopée) ;guérir les maladies ;prolonger la vie humaine au-delà de ses bornes naturelles. « Si cet homme a le malheur de chercher la pierre philosophale, je ne suis pas surpris que de six mille livres de rente, il soit réduit à rien. Un philosophe qui a six mille livres de rente a la pierre philosophale. — Voltaire à l'abbé Moussinot, 13 décembre 1737, Courtat, Les vraies lettres de Voltaire à l'abbé Moussinot, Paris, A.Lainé, 1875, p.93 - arch. pers. Historique[modifier | modifier le code] Psychologie analytique[modifier | modifier le code] Utilisation dans les films et dessins animés[modifier | modifier le code] Bibliographie[modifier | modifier le code]

Related: