background preloader

Pourquoi est-il toujours compliqué d'être féministe ?

Pourquoi est-il toujours compliqué d'être féministe ?
Propos recueillis par Camille Caldini Mis à jour le , publié le Sept Français sur dix estiment que les militantes féministes "n'ont pas la bonne méthode". C'est ce qui ressort d'un sondage Harris Interactive, réalisé pour le magazine Grazia en octobre. La caricature des féministes en femmes aigries, moches et détestant les hommes est un petit peu passée de mode, mais résiste toujours dans certains esprits. Si bien que malgré 150 ans d'histoire et de progrès sociaux en matière d'égalité hommes-femmes, il peut être encore difficile d'afficher son féminisme. Francetv info : Est-ce qu’on est féministe en 2014 comme dans les années 1950 ou 1970 ? Bibia Pavard : Les mobilisations féministes, en tant que mouvement social, ont débuté dans les années 1860, en France. Mais les mouvements féministes sont toujours traversés par les enjeux propres à leur époque. Si les mouvements féministes s’adaptent à la société, comment expliquer qu’ils soient encore souvent qualifiés de "ringards" ?

http://www.francetvinfo.fr/societe/pourquoi-est-il-toujours-complique-d-etre-feministe_733009.html

Related:  anti féminisme et théorie du complotFeminist Bashing

Alain Soral et la masculinité Par Irène Gimenez et Vincent Bollenot Avant-propos : Pourquoi cet article ? Les chercheurs (en sciences sociales mais pas seulement) sont-ils légitimes pour s’engager dans la société civile ? Recherche et engagement sont-ils incompatibles ? Vision du féminisme par un journal satirique de 1909 Voici l'intégralité du journal satirique français L'assiette au beurre du 18 septembre 1909, intitulée "Féminisme et féministes". Grâce à ce journal on peut constater deux choses. L'humour n'est pas universel ou intemporel ; certaines références du journal ne nous sont pas familières, à nous, lecteurs et lectrices du XXIème siècle. Moquer le physique ou la sexualité des féministes était déjà de mise en 1909 ; ce constat amènera peut-être certains à relativiser leur humour qu'ils considèrent si original et politiquement incorrect. - Ce qui fait notre force, à nous autres apôtres, c'est la chasteté, la continence absolue que nous observons, malgré la convoitise masculine toujours posée sur nous !...

Les acquis féministes sont-ils irréversibles ?, par Mona Chollet (Le Monde diplomatique, avril 2007) Pressions religieuses, obstacles à l’avortement, discriminations face à l’emploi Pour la première fois, en France, une femme pourrait être élue présidente de la République. Mais, pour la plupart des femmes, trente ans après leur conquête du droit au travail et à la maîtrise de leur corps, les menaces et les régressions sont nombreuses. La société continue de leur assigner avant tout le rôle de mère : elles assument l’essentiel de la charge des enfants et subissent une forte réprobation lorsqu’elles avortent. Elles sont en outre plus touchées que les hommes par le chômage et le sous-emploi. «A 18 ans, j’étais persuadée que l’égalité entre hommes et femmes était acquise, raconte Maud Gelly, jeune médecin et militante du Collectif national pour les droits des femmes (CNDF).

L’incroyable propagande contre le vote des femmes des années 1900 – 1914 Toutes les avancées sociales, de l’abolition de l’esclavage à la reconnaissance des droits des femmes, se sont toujours heurtées au conservatisme et aux valeurs traditionnelles. Je vous propose aujourd’hui une sélection des cartes postales des années 1900 – 1914, issues de la propagande utilisée contre le droit de vote des femmes et les suffragettes, où le changement est présenté comme une attaque directe contre les valeurs de la famille et la place de l’homme dans la société, renvoyant les maris à la maison pour s’occuper des enfants… Des images vraiment étonnantes et édifiantes issues des collections des professeurs Catherine H. Palczewski et June Purvis. Images © Catherine H. Palczewski (University of Northern Iowa.

Si, si, on a le droit de critiquer le(s) féminisme(s) Il me semble que nous avons en France un rapport à la fois sacré et complètement dégradé à la liberté d'expression. Sacré, parce que nous tenons, à raison, le droit qu'a chacun-e d'exprimer ses opinions pour un fondamental de la démocratie. Mais profondément dégradé parce que considérant que tout propos est une forme d'opinion, nous avons la double tentation de ne pas condamner les discours injurieux, fussent-ils odieux, et de ne pas supporter que certains discours s'imposent, fussent-ils justes. Le féminisme, une "pensée unique"? Aussi, je vois, depuis quelques temps, le féminisme régulièrement renvoyé à cette problématique de liberté d'expression. Parallèlement, quand nos discours sont médiatisés et qu'ils infusent les esprits, rendant la blague misogyne à la machine à café peut-être bientôt aussi déplacée que la saillie raciste de papy-le-réac-de-service, voilà qu'on nous accuse d'être parvenues à contrôler les consciences et à décourager la critique.

La faute à Ève Qu’il faut que les femmes aient le même salaire que les hommes pour le même travail, ça me paraît évident. Qu’elles puissent avoir le droit de vote, le droit d’avorter, qu’elles soient traitées en égales, c’est la putain de moindre des choses. Évidemment, il faut se bagarrer pour. Nos ancêtres (merci à elles) se sont déjà bien bagarrées, et elles ont fait un énorme boulot. Observatoire du laxisme à l'école Légende : Les Filles au-dessus; les garçons au-dessous. Le bleu pâle indique les moyennes facebook. On fait le point. -Majorité de collégiens, le collège est notre cible prioritaire.

« ‘faut pas voir le mal partout hein ! » et «On ne peut plus rien dire !» 1- Souligner le sexisme d’une situation ne signifie pas qu’on vous accuse d’être le grand Satan. 2 hommes découvrant qu’une opinion différente n’est pas une attaque personnelle. 2- Vous pouvez bien dire ce que vous voulez, on ne vous interdit pas d’exprimer votre machisme. D’ailleurs vous ne vous en privez pas. Non mais je précise, hein, car ça n’a pas l’air clair quand je discute sur le sexisme avec différentes personnes. Bien souvent, quand on pointe du sexisme, les réactions sont des réactions de défense.

Femme-objet, femme qui se libère - Le Cabinet de Curiosité FéminineLe Cabinet de Curiosité Féminine « Women demand Equality » © LEFFLER, WARREN K. / WIKICOMMONS Tribune sur le documentaire radio France Culture De la femme objet aux femmes qui se libèrent, de Frédérique Pollet-Rouyer et Anna Szmuc Dans le paysage médiatique actuel, en matière de sexualité, les représentations stéréotypées de l’homme et de la femme sont encore bien ancrées. Alors en écoutant le documentaire « De la femme objet aux femmes qui se libèrent », qui ose se consacrer pleinement à des thématiques comme le clitoris, le plaisir, la masturbation féminine, l’éducation à la sexualité…. je me dis qu’en soi, ça adoucit les cœurs et les corps (et tant pis pour les mœurs).

Related: