background preloader

Pour Noël, cinq cadeaux pour enfants garantis sans sexisme

Pour Noël, cinq cadeaux pour enfants garantis sans sexisme
Il vous faut un cadeau pour une nièce ou un petit cousin, et vous ne voulez pas tomber dans le cliché de la princesse rose et du mécano bleu? Quelques propositions pour sortir des stéréotypes de genre imposés par les marques. Si, comme une large majorité de Français, vous redoutez Noël, c’est peut-être à cause de ce moment angoissant où vous pénétrez dans le magasin de jouets. Les grands royaumes du jouet (aussi connus sous le nom de Toys’R’Us, La Grande Récré...) ont balisé votre chemin sur leurs terres. A gauche, un rayon plus rose que rose où les filles sont censées trouver leurs Barbies et leur nécessaire à dînette, et à droite, un rayon bleu foncé où les garçons doivent forcément se transformer en super-héros ou en bricoleur. Chaque année, c’est la même chose, les jouets sont markétés de façon genrée, histoire de pouvoir éviter toute liberté confusion. «Les jouets les plus franchement sexistes sont ceux dits d’imitation (des parents). «C'est pas bien ! 1.Les jeux de construction

http://www.slate.fr/story/95943/5-cadeaux-sans-sexisme

Related:  jouetsSexismesdesmeullesContre-exemples, ceux qui veulent déconstruire

Jouets stéréotypés : la lutte pour l’égalité hommes/femmes s’invite sous le sapin Chaque année la polémique revient à l’approche des fêtes, avec la même régularité que le Père Noël dans la cheminée. Les cadeaux de nos chères têtes blondes seraient trop « genrés », et véhiculeraient des stéréotypes qui contribueraient à la création d’inégalités hommes/femmes dans la société. Samedi dernier, une dizaine de femmes appartenant à plusieurs groupes militants (eFRONTé-e-s, Femens, la Barbe, Chiennes de garde) ont envahi un magasin de jouets pour protester contre les conséquences néfastes des jouets stéréotypés sur l’inégalité hommes/femmes.

Martine et Yuliana Je n’ai jamais rencontré Yuliana. C’est dommage c’est elle était vraiment très jolie sur son passeport, mais d’un autre côté, ce n’est pas plus mal car j’étais contre elle. J’étais l’avocat de celui qui l’avait violée sous la menace d’un couteau. J’ai connu l’histoire de Yuliana à travers d’un procès verbal d’audition de police. Elle devait être confrontée à mon client dans le cabinet du juge d’instruction. Jouets stéréotypés : des messages contre le sexisme glissés dans des cadeaux de Noël Quelque 500 enfants ont eu une drôle de surprise jeudi matin. Sous le sapin, ils ont découvert dans leurs cadeaux non pas un message personnel du père Noël mais un tract contre les jouets stéréotypés. Avec ce slogan : "Attention, ce jouet est sexiste".

Noël : les jouets genrés brident l'imaginaire. Ma fille aime les cow-boys, tant mieux Les rayons filles des magasins de jouets sont toujours aussi genrés. (J. Minchillo/AP/SIPA) Maman d’une petite fille de 3 ans, je me considère particulièrement sensible au sexisme et aux stéréotypes de genre qui s’imposent encore, hélas, dans notre société, qu’ils soient dirigés contre les filles et les garçons. Harcèlement de rue : qu'en savent les hommes ? Génèse Sur mon lieu de travail l’autre jour, j’ai été frappée par la méconnaissance du phénomène par mes collègues masculins. Je racontais que ma fille, qui vit depuis deux mois à Londres, disait à quel point c’était nettement plus tranquille pour une jeune fille seule de se balader à Londres qu’à Paris, même le soir tard. Plusieurs choses m’ont frappée au fil de la discussion qui s’en est suivie.

Les jouets n'ont pas de sexe: comment lutter contre les stéréotypes? C'est devenu un rituel. Chaque année, à l'approche de Noël, des collectifs féministes investissent une grande surface et alertent les parents, souvent indifférents, sur les dangers du sexisme sous le sapin. Ils dénoncent la trop grande présence de jouets stéréotypés, de ces dinettes qui cantonnent les petites filles à un rôle de "boniches" et de ces super-héros qui incitent les petits garçons à devenir des "machos". Bref, de ces vecteurs miniatures d'inégalités entre les sexes. Pour lutter contre le phénomène, la délégation aux droits des femmes du Sénat présente ce jeudi matin un rapport sur le sujet.

Au rayon jouet, filles et garçons restent séparés «J’aurais bien aimé acheter un poupon pour mon fils de 4 ans qui vient d’avoir une petite sœur.» Alexandra, venue à La Grande Récré pour acheter un cadeau de Noël à son garçon, a finalement renoncé. «J’ai abandonné car cela faisait trop "girly"». Dans le magasin, les jouets sont rangés par secteur : une allée rose pour les filles avec poupées et dînettes et une allée bleue pour les garçons avec pirates et jeux de construction. Ce qui simplifie la vie des clients, comme Violaine : «Je ne prends que des Playmobil pirates et des dragons pour mon fils. Car c’est ce qu’aime mon fils et je respecte son choix.

DEBOUT LES CONNASSES Donc si je résume ce que j’ai appris au cinéma en Mars 2013 : Spring Breakers, vendu par un plan marketing aussi brillant que mensonger comme la virée chargée en girl power de quatre minettes endiablées, se révèle finalement la non-histoire de 3 blondasses indistinctes + une gourdasse brune, que le cinéaste s’amuse à filmer en bikini durant 1/2 heure sans jamais chercher à les définir, avant de s’en désintéresser à la minute ou James Franco intègre le récit. Dès lors, la gourdasse brune -la seule qu’on avait à peu près dotée d’une personnalité- dégage quasi instantanément, tandis que les trois autres se soumettent à l’autorité du mâle dominant et finissent par disparaitre dans l’arrière plan, réduites à l’état de silhouettes interchangeables et quasiment muettes. "Mais lors de l’assaut final, ce bouffon de James se fait dézinguer en moins de temps qu’il ne faut pour le dire, tandis que nos héroïnes massacrent tout le monde comme des grosses badass !"

Related: