background preloader

Osez la classe inversée à l’université !

Osez la classe inversée à l’université !
Pourquoi essayer la classe inversée? Dans un précédent billet intitulé « Rendre les étudiants actifs en amphi: quelques activités d’apprentissage actif à faire en amphi et sans matériel », j’évoquais la nécessité d’introduire des activités de pédagogie active dans sa classe, pour cinq raisons principales : 1) pour maintenir l’attention des étudiants; 2) pour vérifier leur compréhension; 3) pour qu’ils développent des apprentissages plus nombreux et 4) de meilleure qualité; 5) et enfin, pour qu’ils développent des compétences transversales. Je ne reviendrai pas ici dans le détail les raisons invoquées. Simplement, pour résumer, donner un cours sans interruption pendant 2h, sans aucune interactivité ne sert pas à grand chose. L’attention de l’étudiant commence fortement à décliner au bout de 10mn et, assommé par tant de flux verbal, son activité cérébrale approche dangereusement le niveau de la mer (cf.Figure ci-dessous). Qu’est-ce que la classe inversée ? Pourquoi la classe inversée?.

http://cooperationuniversitaire.blogs.docteo.net/2014/12/21/osez-la-classe-inversee-a-luniversite/

Related:  classe inversée historique et définitionsPrésentation - Classe inverséeTechnopédagogiePédagogie digitale et pédagogie inversée

Classe inversée : une proposition de définition "étendue" Comme beaucoup d'enseignants pratiquant la classe inversée, j'ai intégré quelques "incontournables" à cette pratique pédagogique. Ce qui m'amène à utiliser une définition "étendue" d'une classe inversée. #1 Classe inversée : une proposition de définition "étendue" De quoi s’agit-il ? La classe inversée, un véritable bouleversement pédagogique ? #1 Est-ce si nouveau ? Depuis plusieurs mois, les classes inversées s'immiscent dans pratiquement toutes les conversations. Schématiquement, il s'agit de faire travailler les étudiants en amont du cours, pour consacrer le temps où ils sont présents avec le professeur à d'autres activités : approfondissement de certaines notions, réponse aux questions des étudiants, mais aussi mise en commun des productions, échanges et débats. Présentée de la sorte, cette pédagogie n'est pas franchement nouvelle : professeur à l'université catholique de Louvain, Marcel Lebrun, notamment, raconte avoir lui-même eu un enseignant qui pratiquait cette méthode lorsqu'il était étudiant. Comment expliquer un tel engouement ? "Les classes inversées sont au point de rencontre de plusieurs éléments qu'elles fédèrent, analyse Marcel Lebrun : l'approche compétences, les méthodes actives et le numérique.

La classe inversée « permet une pédagogie vraiment active » Pédagogie circulaire, élèves actifs : la classe inversée n'est pas simple à mettre en place, mais elle possède beaucoup d'avantages. Témoignage d'Olivier Quinet, prof de collège. Les 4e d’Olivier Quinet pendant une tâche complexe. Renvoyer les cours à la maison pour faire du temps de classe un temps de travail durant lequel les élèves sont actifs : tel était le projet d’Olivier Quinet, quand il s’est lancé en 2012 dans la pédagogie inversée. Professeur d’histoire-géographie au collège Jean Rostand, à Montpon-Ménéstérol (Dordogne), son objectif était de rendre ses élèves (4e et 3e) davantage autonomes, en les faisant construire eux-mêmes leurs connaissances et leur savoir-faire. « Au milieu, et plus devant »

Tr@vail de groupe Après avoir mis en place les groupes, le moment est venu de fixer les objectifs. Selon le niveau d’autonomie de votre classe, selon l’activité proposée, vous pouvez leur laisser une certaine marge de manœuvre pour favoriser l’expression de leurs talents (cf. Intelligences multiples d’Howard Gardner) Par exemple, lors d’un travail de groupe sur 8 séances, avec une production finale par groupe, j’ai précisé aux élèves qu’ils pouvaient choisir la production finale qu’ils souhaitaient présenter, du moment qu’ils respectaient le temps imparti. Cette fois-ci les groupes ont été formés par affinité, dans le cas où les élèves décideraient de poursuivre leur projet en dehors des cours de français.

Classe inversée Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La classe inversée IDEA - PédagInnov : un modèle de classe inversée Expérimenter le principe de la "classe inversée" dans l'enseignement supérieur. Plusieurs enseignants volontaires de l'UPEM, l'ENPC et l'UPEC décident de mettre en oeuvre le principe de la "classe inversée" (flipped classroom) dans le contexte de l'enseignement supérieur et de comparer leurs expériences respectives. Les constats Faible participation active en regard des attentesPeu de travail personnel d’apprentissageAcquisition de connaissances faibleFaible rentabilité des séances en présentiel Les objectifs

Dyslexie : l'importance de la mise en page Par La rédaction d'Allodocteurs.fr Rédigé le Dyslexie : l'importance de la mise en page Zoom sur les capsules vidéo Les capsules vidéo s’imposent actuellement comme un véritable phénomène de mode, notamment dans le domaine éducatif. D’une part, l’évolution des pratiques pédagogiques en font un support d’apprentissage idéal. D’autre part, aujourd’hui, de nombreux outils et services permettent la réalisation rapide et la mise en ligne facile de courtes vidéos originales. Capsule, vous avez dit capsule ? La classe inversée c’est du Freinet 2.0 Le 1er Congrès National sur la classe inversée a eu lieu les 3 et 4 juillet 2015 au lycée Montaigne à Paris. Les enseignants sont venus, très nombreux, de tous les coins de France et même de l'étranger au point que les organisateurs ont été obligés de limiter l'accès à cet évènement faute de place. L'association Inversons la classe créée en 2014, organisatrice de ce Congrès se donne pour objectifs de « diffuser le travail des pionniers, pour que la classe inversée fasse partie de la boîte à outils de chaque enseignant, qu'il souhaite l'utiliser ou non. »Le succès de ce premier congrès ne surprend pas Héloise DUFOUR qui préside l'association.

La classe inversée à l’université,… une pédagogie innovante à benchmarker ! Peut-on « benchmarker » en innovation pédagogique ? Et si oui… où cela ? Existe-t-il des lieux en la matière ? Comment trouver quelques communautés de « hackers pédagogiques » prêtes à vous accueillir et échanger avec vous sur leurs pratiques ? Où trouver de nouvelles idées pour faire progresser vos propres enseignements ? Quelles nouvelles postures adopter pour innover en pédagogie et interagir ainsi différemment avec ses étudiants ?

Related: