background preloader

Economie et muséologie

Economie et muséologie

http://economuseo.blogspot.com/

Related:  Action culturelle

Voyage à Nantes : cette manifestation culturelle est-elle assez bien vendue ? "Le Voyage à Nantes ? Jamais entendu parler… " Si les touristes ont été nombreux à arpenter les rues de Nantes cet été, un rapide sondage permet de dresser un constat sans appel : qu’ils viennent de Rennes, Bordeaux ou Paris, la plupart d’entre eux n’ont pas entendu parler du Voyage et sa quarantaine d’œuvres contemporaines disséminées dans des lieux emblématiques, avant de venir. Rémy et Koddou, un couple parisien féru d'art, a découvert cette exposition grâce à l’office de tourisme. "C’est une super idée", estiment-ils, même s’ils préfèrent visiter le château. Plus loin, une Nantaise qui accueille une famille d’amis en vacances ne leur en a même pas parlé : "Je préfèrais les œuvres de l'an dernier.

L'abbaye de Maubuisson à Saint-Ouen-l'Aumône SOURCES DE MAUBUISSON, 2010. Deux video projections, 1,30 min. et 2 min., en boucle. Bandes HDV transférées sur DVD. La salle des religieuses, vue de l'exposition Si proche de Marcel Dinahet à l'abbaye de Maubuisson, 2010. Photo Conseil général du Val-d'Oise / Catherine Brossais. Muséologie Master 1: septembre 2016 Code de déontologie de l’ICOM pour les musées Disponible sur Quels sont les principaux conflits potentiels dans le travail muséal ? Expliquez La définition du musée Organiser une animation Outre leur rôle traditionnel de prêt et de consultation des ouvrages, les bibliothèques, qu'elles soient grandes ou petites, sont devenues des lieux de diffusion et de créativité culturelle où le livre (ou tout autre support) parce qu'il est mis en valeur, peut séduire les lecteurs existants et attirer de nouveaux publics. Voici une sélection de guides très pratiques sur la mise en oeuvre d'animations (heure du conte, rencontres, etc.) en bibliothèques. Ressources : Guide pratique des animations culturelles en bibliothèque (Direction départementale du livre et de la lecture, 2006)

MUSÉE DU QUAI BRANLY, Paris Présenté comme l'institutionnalisation d'une forme d'art qui, jusqu'alors, n'existait que dans les vitrines des musées d'ethnologie ou au travers du marché de l'art, le projet de musée des Arts et Civilisations d'Afrique, d'Asie, d'Océanie et des Amériques, ou musée du quai Branly, implique le regroupement des deux plus importants musées ethnologiques français : le musée de l'Homme, partie intégrante du Muséum national d'histoire naturelle, et le musée des Arts africains et océaniens (M.A.A.O.). L'aspect vieillissant de ces deux institutions ainsi que l'engouement pour les arts dits primitifs poussèrent le chef de l'État, Jacques Chirac, conseillé sur ces questions par son ami le collectionneur Jacques Kerchache (1942-2001), à retenir, en 1996, ce grand projet culturel pour marquer sa présidence : la construction d'un musée novateur où les objets ethnographiques seraient enfin considérés comme des œuvres d'art à part entière.

L'exposition : une des plus ancienne et populaire des animations en bibliothèque - BloGrepauly L’exposition en bibliothèque n'est pas née dans l'après-guerre au moment où l'animation en bibliothèque se développait, mais est née bien avant. En effet elle investit les bibliothèques dès la fin du XIX° siècle grâce à la création des bibliothèques municipales classées (BMC) en 1897 qui accordent un statut particulier aux bibliothèques possédant des collections patrimoniales et qui ont pour mission de les mettre en valeur, s'inspirant des cabinets de curiosité et réservés aux usagers fréquentant la bibliothèque. L'après-guerre et la politique d'action culturelle change totalement cette pratique : la bibliothèque temple du savoir devient un lieu de vie sociale et culturelle dont l'intention est de transmettre et diffuser un savoir, l'exposition permet de remplir ces missions autrement qu'avec le prêt de livres. Permettant la diffusion des savoirs et de la culture, les expositions légitiment ainsi le rôle social et culturel de la bibliothèque.

MUSÉES PERSONNELS Certains artistes ont mis en œuvre une pratique qui tend à modifier nos conceptions de l'art, de la collection, de l'ordre. Cette pratique va, le plus souvent, vers un éloge du foisonnement, de l'accumulation, du bric-à-brac. Ces aventures individuelles valorisent les musées ethnologiques, les musées d'histoire naturelle, les anciens cabinets de curiosités car elles se méfient des musées d'art, hiérarchisés, aseptisés. Idées d'animations Bonjour,Alors voilà ! Comme promis je vous détaille quelques animations utilisées pour les classes et qui ont vraiment bien marché : "Que raconte ce livre" (tirée du livre 1001 activités autour du livre de Philippe Brasseur chez Casterman) :A partir d'un album on fait deviner aux enfants l'histoire grace à des indices, tels que la première de couverture (CE1), les illustrations une part une sans le texte (Rouge matou d'Eric Battut - CP), la première de couverture et le début de l'histoire (CE2 premier roman). Puis à la fin, on lit le livre pour qu'ils aient la vraie histoire. L'objectif est de faire marcher leur imagination et pour les CP et CE1 de leur montrer qu'on peut aussi lire un livre juste avec les images.

MUSÉE DE L'HOMME, Paris Héritier du musée d’Ethnographie du Trocadéro, le musée de l’Homme est inauguré en juin 1938 sur cette même colline de Chaillot à Paris. Dépendant du Muséum national d’histoire naturelle et mobilisant divers champs scientifiques (ethnologie, préhistoire, anthropologie, paléontologie humaine, etc.), ce musée-laboratoire se veut alors une œuvre de synthèse des connaissances sur l’espèce humaine, fossile et actuelle, dans une perspective biologique et culturelle. Après la Seconde Guerre mondiale, le musée de l’Homme réoriente sa muséographie – en écartant ses dimensions raciologique et coloniale alors très présentes –, mais il échoue à mettre en œuvre, dans les décennies 1980 et 1990, plusieurs projets de rénovation globale. Après avoir fermé ses portes en 2009, un musée de l’Homme totalement rénové est inauguré en octobre 2015 par le président de la République.

Le musée participatif (2/3) : quelques initiatives Après Le musée participatif : état des lieux, voici la suite de la note d’intention de mon projet de thèse, avec quelques exemples existants. Cette recherche a été effectuée plusieurs mois avant la conférence qu’Omer Pesquer et moi-même avons donnée lors de Spectaculaire – dont vous avez pu lire la synthèse ici même il y a quelques semaines – mais elle complète bien les six tendances que nous avions identifiées. Plusieurs initiatives ont été lancées depuis quelques années, mais surtout depuis un à deux ans. Il ne s’agit pas là d’en dresser une liste exhaustive, mais de citer quelques exemples pertinents et qui posent une série de questions, permettant de faire émerger des problématiques envisageables pour le présent projet de recherche. Elles feront l’objet d’une étude plus approfondie à l’occasion du développement et seront complétées par d’autres dispositifs non évoqués ici.

EXPOSITION Écrit par : André MAGNIN … je rentre, je le lis, j'écris des notes. J'apprends. Prémices d’une charte de l’action culturelle en bibliothèque musicale / Arsène Ott (Membre du CA de l’ACIM) > Prémices d’une charte de l’action culturelle en bibliothèque musicale / Arsène Ott (Membre du CA de l’ACIM) Prémices d’une charte de l’action culturelle en bibliothèque musicale / Arsène Ott (Membre du CA de l’ACIM) Nouer les fils de l’action culturelle Article de Arsène Ott publié le samedi 28 janvier 2012, vu par 2791 visiteurs

Related: