background preloader

Les énergies renouvelables

Les énergies renouvelables
Related:  P3C6 Sources, transferts et formes d'énergie

Les unités de mesure de l'énergie : tep, kWh, BTU, Joule… L’unité de mesure de l’énergie légalement en vigueur en France ainsi que dans la quasi-totalité des pays du monde est le joule (J). Celui-ci s’inscrit dans un système global appelé Système international d’unités (SI). Le joule est défini comme le travail d’une force d’un Newton dont le point d’application se déplace d’un mètre dans la direction de la force. Il représente une quantité d’énergie perçue comme petite dans l’activité courante d’un être humain, ce qui handicape son usage dans certaines circonstances. Aussi est-il parfois utilisé au travers de ses multiples en milliers : kilojoule (1 kJ soit 103 J), mégajoule (1 MJ = 106 J), gigajoule (1 GJ = 109 J), etc. Le joule se définit en référence à d’autres unités de masse, de longueur et de temps du Système international, il est une unité dite dérivée (kg.m2.s-2).

Le vent tourne en faveur de l'éolien | Site de Roannais Agglomération et de la Ville de Roanne Après deux ans d’études, deux zones ont été retenues : le Bois Goutte Chevalier aux Noës et le Bois de Lafey à Urbise. En avril 2017, une société d’économie mixte a été créée. Roannais Agglomération en est l’actionnaire principal aux côtés du fonds d’investissement régional Oser. Les communes concernées et riveraines y sont aussi représentées. « Le portage public de ce projet - une première en France ! - nous garantit la maîtrise du développement éolien sur notre territoire, en accord avec les élus locaux, assure Bernard Thivend, vice-président à l’Énergie et au Développement durable. Afin d’associer habitants et riverains, un important dispositif d’information et de concertation a été mis en place : lettre d’info, porte-à-porte, ateliers...

Les énergies renouvelables en France Pour se prémunir contre le réchauffement climatique, lutter contre les effets catastrophiques de la pollution et sortir des dangers insupportables du nucléaire, la France doit promouvoir les énergies renouvelables. D’ici à 2020, la France devra avoir au moins doublé la part des énergies renouvelables dans sa consommation d’énergie pour répondre aux exigences du « paquet Énergie-Climat » adopté par l’Union européenne en 2008. Ce texte prévoit que d’ici à 2020, au moins 20 % de l’énergie consommée par les pays de l’UE devra avoir été produite par les énergies renouvelables. C’est écologiquement indispensable, techniquement possible et économiquement rentable. Les énergies renouvelables : écologiquement indispensables Les changements climatiques en cours le prouvent : notre planète n’est plus en capacité d’absorber les émissions de gaz à effet de serre (GES) liées à l’activité humaine. L’éolien, le solaire et l’hydraulique émettent peu de GES.

LE BOIS, ENERGIE RENOUVELABLE Bien que produisant une énergie de combustion comme le charbon, qui a, lui aussi une origine végétale, le bois est considéré comme un combustible écologique. Comment est-ce possible ? L’un des atouts de la biomasse végétale est d’être renouvelable : il n’y a pas de risque de pénurie à plus ou moins long terme, comme c’est le cas pour les énergies fossiles (charbon, pétrole, gaz) L’accroissement biologique du bois, par exemple, est actuellement de 81 millions de m3 par an en Europe ! Disponible partout dans notre pays, quasiment produit « sur place » et stockable pendant une longue durée sans menace pour l’environnement, son bilan écologique est extrêmement favorable. En poussant grâce à la photosynthèse, toutes les essences végétales de la planète absorbent du gaz carbonique (CO2), principal gaz à effet de serre, puis fixent le carbone et rejettent l’oxygène. La combustion de la biomasse à la place des énergies fossiles permet de limiter l’effet de serre.

Les unités de puissance Les unités d'énergie et de puissance Les unités de puissance Le Watt (W) C'est l'unité officielle du SI. 1W correspond à une énergie de 1J développée en 1 seconde. Le cheval-vapeur (cv, hp en anglais) Cette unité est surtout de rigueur dans le monde de l'automobile. 1cv=736W 120cv=88.3kW (voiture courante) A ne surtout pas confondre avec les chevaux fiscaux (ch), qui n'ont aucune légitimité scientifique. La puissance étant « simplement » l'expression d'une énergie par unité de temps, il est aisé de crée pléthore de sous unités : calorie par seconde ou par heure, BTU par heure, etc...). Les unités d'énergie Les unités de puissance énergie renouvelables : le bois L’un des atouts de la biomasse végétale est d’être renouvelable : il n’y a pas de risque de pénurie à plus ou moins long terme, comme c’est le cas pour les énergies fossiles (charbon, pétrole, gaz) L’accroissement biologique du bois, par exemple, est actuellement de 81 millions de m3 par an en Europe ! Disponible partout dans notre pays, quasiment produit « sur place » et stockable pendant une longue durée sans menace pour l’environnement, son bilan écologique est extrêmement favorable, ce qui en fait une énergie renouvelable à privilégier. En poussant grâce à la photosynthèse, toutes les essences végétales de la planète absorbent du gaz carbonique (CO2), principal gaz à effet de serre, puis fixent le carbone et rejettent l’oxygène. Chaque tonne de bois produite équivaut ainsi à 0,5 tonne de CO2 fixé ! Dans la mesure du possible, il est conseillé de faire appel à des exploitants locaux afin de réduire l’impact carbone lié au transport.

avantages et inconvenients | energies-renouvelables.fr Outre l’enjeu environnemental, le développement des énergies renouvelables répond aussi à un besoin de diversification des différentes sources d’énergie. Même si les énergies renouvelables sont théoriquement inépuisables, leurs potentiels varient en fonction des facteurs climatiques, de la localisation géographique et des possibilités de stockage. Voici les avantages et les inconvénients des différentes énergies renouvelables. L’énergie solaire Le solaire est une source d’énergie relativement chère et qui, de ce fait, reste encore peu développée, bien qu’elle commence à prendre son essor avec l’augmentation croissante des prix des énergies fossiles. Bien qu’elle ne puisse pas à elle seule remplacer les énergies fossiles, elle a l’avantage de permettre la réalisation d’importantes économies d’énergie, mais c’est aussi une énergie propre qui ne produit pas de déchets toxiques et qui ne dégage pas de gaz à effet de serre. La biomasse L’énergie éolienne L’énergie géothermique

Les sources d'énergie La nature fournit de nombreuses sources d'énergie issues du Soleil (à l'origine du cycle de l'eau, des marées, du vent et de la croissance des végétaux) et de la Terre. On peut classer les énergies primaires en 2 grandes catégories : ▪ Les énergies renouvelables Ce sont des flux d'énergie sous différentes formes (chimique, mécanique...) disponibles partout dans des proportions variables. Elles sont presque inépuisables et représentent des quantités d'énergie considérables, mais elles sont plus difficiles à appréhender car beaucoup sont intermittentes. l’énergie hydraulique, l’énergie solaire, l’énergie éolienne, la biomasse (combustion du bois ou de déchets végétaux), l’énergie géothermique provenant de la chaleur de la terre, les énergies marines. ▪ Les énergies non-renouvelablesCe sont des stocks d'énergie sous forme chimique, issus de la décomposition de micro-organismes et qui se sont formés pendant de très longues périodes géologiques, en grande profondeur.

Les énergies renouvelables Le monde, s’est lancé dans une gigantesque fuite en avant « verte ». C’est le nouveau business, très prometteur, de la transition écologique, vers un monde dit « décarboné » : + de voitures électriques (et hybrides)+ de panneaux solaires et d’éoliennes+ de nouvelles technologies, hydrogène et autres avancées majeures,+ d’énergies renouvelables,…. Pour parvenir à ce "toujours plus" vert, le résultat bien connu, parfois évoqué, mais vite oublié, c’est et ce sera : + d’extraction de tous les métaux, cuivre, aluminium, fer ….+ d’extraction de terres rares,+ d’énergie fossile nécessaire pour toute ces extractions, et pour toute la transformation de ces métaux, rares ou traditionnels, en forte croissance. En se lançant dans ce monde nouveau, en transition vers le « zéro carbone », nous voulons nous convaincre que nous éviterons le réchauffement climatique. Au final nous aurons sacrifié un peu plus la vie … et nous n’aurons réduit ni les émissions, ni le réchauffement qui avance et s’accélère.

Lien de l'activité 2 Energies renouvelables et non renouvelables.

Related: