background preloader

Le SWOT : outil de stratégie et usage commercial - Journal des Professionnels Journal des Professionnels - Les points de presse de l'entreprise

Le SWOT : outil de stratégie et usage commercial - Journal des Professionnels Journal des Professionnels - Les points de presse de l'entreprise
Le SWOT, what is it ? La matrice SWOT (Strengths-Weaknesses-Opportunities-Threats) ou AFOM (Atouts-Faiblesses-Opportunités-Menaces) est un outil d’analyse qui croise l’étude des forces et des faiblesses d’une entreprise avec celle des opportunités et des menaces de son environnement. Par la confrontation de ces quatre volets, classiquement représentés sous forme de tableau à quatre entrées, on peut établir un diagnostic prospectif qui peut/doit déboucher successivement sur des décisions stratégiques, un plan d’action marketing et la fixation d’objectifs pertinents. . Les Atouts sont les aspects positifs internes de l’entreprise qu’elle est en mesure de contrôler et sur lesquels elle peut préparer le futur. . Conseil : L’étude de ces forces et faiblesses nécessite de la lucidité et doit dépasser le seul jugement subjectif. . . Le SWOT, why ? Check-lists pour réussir son SWOT Le champ de l’analyse est-il clairement défini en amont ? Les avantages et les limites de SWOT . . . . Related:  question 2 influence ou réponse

[Tribune] Un marketeur doit-il se mettre au Big Data? Il y a des choix dans la vie qu'on n'aimerait pas être amenés à faire, surtout si l'on a investi depuis quelques années sur des outils, une méthodologie, des logiciels et un certain savoir-faire. Pourtant, quand tout le monde se met à changer de paradigme et à invoquer de nouveaux usages et de nouvelles possibilités, n'est-il pas du devoir du marketeur d'aller à la découverte de l'eldorado invoqué par ses pairs ? Devrons-nous donc abandonner la BI (Business Intelligence) pour nous vautrer dans le Big Data ? C'est ce à quoi je vous propose de réfléchir dans cet article. Quand apparut la data... Mais pour commencer, effectuons un petit retour en arrière, si vous le voulez bien. A cette époque, les moyens de procéder à de telles analyses de données sont encore limités. Des possibilités infinies Avec le temps, cependant, ces solutions se démocratisent, et franchissent le bureau des directeurs commerciaux ou des directeurs marketing. Lire la suite page 2

Les fabuleux FabLabs Un FabLab, c’est quoi ? Concept à la mode chez les geeks, hackers, artistes et bricoleurs du XXIe siècle, ces « LABoratoires de FABrication » mettent à disposition de tout un chacun, dans des « ateliers collaboratifs 2.0 », des outils de production d'objets en tous genres, du vélo au prototype industriel. Soit une tendance de fond, explorée dans le dernier hors série en kiosque de MCD (Musiques et Cultures digitales) dont le collectif est partenaire : « L’Europe des Média Labs ». Ou comment passer du virtuel au réel, c’est-à-dire de l’idée à l’objet, à moindre coût et dans une ambiance « open ». Des plates-formes de création d’objets physiques Dans ces « ateliers de fabrication 2.0 » que sont les FabLabs, chacun, quel que soit son niveau de connaissance, expérimente, apprend ou fabrique lui-même meubles, machines à laver, robots, vêtements, œuvres d’art multimédia, gadgets techniques, prototypes d’une nouvelle machine, etc. La réappropriation de l’objet du quotidien Liens :

En Australie, McDonald's propose des burgers "à la carte" McDonald's, qui connait une baisse de ses ventes (-3,3% au troisième trimestre) aux Etats-Unis, ainsi que la concurrence grandissante d'enseignes très prisées des 15-20 ans comme Chipotle, Five Guys ou Potbelly, a décidé de ne pas s'en laisser compter. Sur le marché américain, prenant exemple sur la stratégie adoptée sur la France (un marché-test pour l'enseigne de restauration rapide), McDonald's a choisi de "régionaliser" ses gammes de sandwichs, en partant du principe pour des références comme le McRib's ou le Taro Pie, que le goût du consommateur n'était pas le même selon qu'il réside dans le Midwest, en Californie ou à Hawaï. Autre volet de cette nouvelle stratégie, un nouveau système de commande, baptisé "Create Your Taste", qui a été dans un premier temps testé avec succès en Californie du Sud, avant d'être exporté depuis quelques semaines en... Australie.

Innovation Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Sur les autres projets Wikimedia : innovation, sur le Wiktionnaire la mise sur le marché mondial de nouveautés, de produits et de services nouveaux ou significativement améliorés ;l'adoption en leur sein des changements et des mesures internes améliorant[2] leur efficacité et leur efficience. Comprendre le concept d'innovation implique que l'on distingue bien le résultat concret (produit, service, procédé, etc.) de l'action d'innover, du processus abstrait qui permet de les réaliser. Concrètement, une innovation[5],[6] — c'est quelque chose qui, produit ou reproduit en grand nombre et commercialisé ou déployé pour la première fois avec succès, a amélioré, changé, modifié, transformé ou révolutionné un secteur d'activité, une pratique sociale ou la vie d'un grand nombre d'individus, ceci le plus souvent de façon inattendue et inconsciente. Histoire et étymologies du concept et du terme d'innovation[modifier | modifier le code] Henri Bergson.

Google Barometer analyse le comportement d'achat en ligne des consommateurs dans 46 pays Des graphiques clairs, ludiques, très lisibles, aux couleurs chatoyantes, et mis gratuitement à la disposition des sites de commerce, tel est le concept du Google Barometer (disponible uniquement en anglais), dont la quatrième édition est sortie récemment. Ce service reprend les données chiffrées de plusieurs études (en l'espèce le "Global Connected Consumer Study 2014", et le "Consumer Barometer Study 2014") réalisées par TNS dans 46 pays et collectées auprès de 150 000 participants. Des travaux qui reposent sur trois grands axes: les usages multi-écrans (smartphones, tablettes, ordinateurs portables ou de bureau), les comportements d'achat en ligne dans six domaines (l'habillement et les chaussures, les hôtels les vols, l'épicerie, les produits cosmétiques et les appareils ménagers), et (last but not least) les nouvelles tendances de consommation de vidéos en ligne. Comment les internautes effectuent-ils leurs recherches en ligne?

Udemy ou le supermarché du e-learning "Never stop learning". Le slogan de Udemy sert également de code d'accès au wifi du vaste open space de la start-up au cœur de San Francisco (États-Unis). L'entreprise de la Silicon Valley a grossi comme un champignon. Elle propose aujourd'hui plus de 20.000 cours en ligne qui rassemblent 4 millions d'étudiants dans près de 200 pays. "Meilleure vente", "promotions", "historique d'achat"... Udemy a pris tout le vocabulaire du e-commerce pour devenir un Amazon de l'éducation. Approche business et formations très concrètes À cette approche business se conjugue une vision très opérationnelle de la formation. "72% des étudiants pensent qu'ils sont prêts à travailler une fois leur diplôme en poche, mais quand on interroge les recruteurs, ce chiffre tombe à 42%", explique Shannon Hughes, directrice du marketing de Udemy. Des enseignants millionnaires ? Si "tout le monde a quelque chose à apprendre", tout le monde a aussi un cours à donner. La répartition des bénéfices est bien rodée.

Infographie | Voyage dans l'histoire du programmatique. Et demain ? L'infographie Big Data Bang réalisée par Sociomantic retrace l'histoire du programmatique, de la naissance d'Internet à aujourd'hui. De la première bannière à la publicité TV ciblée en passant par la première publicité basée sur un mot-clé, l'infographie met en évidence les principales évolutions du display, des réseaux sociaux, du mobile de la vidéo et de la publicité search. A l'origine C'est en 1994 que la première bannière publicitaire voit le jour par HotWired. Yahoo, Google, You Tube et Facebook sont les acteurs qui dans les années 90 et 2000 tirent le marché et font émerger les fondamentaux de la publicité digitale : en 1995, Yahoo crée la première annonce basée sur un mot-clé. Un domaine dont Google fera un système économique à part entière avec le lancement du programme Google Adwords. 2009-2014 : la révolution programmatique Et demain : une croissance annoncée

La méthodologie de la note de synthèse La note de synthèse, qui consiste à analyser un dossier et à en présenter de manière synthétique le contenu, est une épreuve de concours qui fait une sélection importante parmi les candidats. L'épreuve de la note de synthèse nécessite du candidat des qualités de rigueur. Il doit en effet respecter scrupuleusement des contraintes de forme très strictes et faire preuve d'une grande objectivité dans la restitution des idées du dossier. Le candidat doit dans un premier temps décortiquer le dossier (I) et, dans un second temps, établir un plan et rédiger une note de synthèse très structurée (II). I. Ce décorticage consiste d'abord à étudier le dossier (A) et ensuite à en réaliser le relevé d'idées (B). A. Elle débute par l'analyse du sujet. Vient ensuite le survol du dossier où il faut seulement prendre en compte les titres, sous-titres, résumés d'articles (ou chapeaux), ainsi que les passages mis en relief (qu'ils soient encadrés, en gras, en italique ou soulignés). B. II. A. B.

[Saga] Datawords, le marketing digital en mode multiculturel Il aura fallu près de quinze ans pour mettre un nom sur l'activité de l'agence Datawords : l'e-multiculturalisme ! Derrière ce mot difficile à prononcer se cache une démarche essentielle pour toute marque tournée vers le monde extérieur, celle d'adapter ses contenus digitaux aux spécificités culturelles et techniques des marchés étrangers. L'idée semble évidente mais elle fut à l'origine tellement novatrice que l'action précéda le nom. Rapide retour en arrière : nous sommes à Paris, à la fin des années 1990. Qui mieux que ce Français d'origine russe, roumaine et polonaise, amoureux de la Chine, dont il maîtrise le langage, et marié à une Française venue de Kinshasa, pouvait porter ce concept? Le futur confirmera le bien fondé du principe, mais les débuts furent laborieux. En 2002, la coupe du monde de football braque les projecteurs sur l'Asie. De quatre associés en 2000, Datawords est passé à plus de 300 salariés de 40 nationalités différentes répartis dans le monde (voir encadré).

Interview (e-learning) - Jérôme Bruet , Directeur Général de e-doceo, répond à nos questions sur ses logiciels bsoco : Comment définir la société e-doceo ? Quel est votre secret de réussite ? Jérôme Bruet : e-doceo est un éditeur de logiciels dédiés au blended learning, c’est-à-dire la formation e-learning et la formation présentielle. bsoco : Quel regard portez-vous sur le e-learning, les pratiques utilisées sont-elles en train d’évoluer ? Jérôme Bruet : Le e-learning est actuellement entrain de largement se généraliser, tout du moins dans les esprits. bsoco : Votre solution est disponible en SaaS, quels sont les bénéfices pour vos clients ? Jérôme Bruet : Les avantages sont nombreux mais j’en citerai 3 principaux. Tout d’abord, nos clients ne payent qu’en fonction de leur utilisation. Le second bénéfice se situe sur le plan de la sécurité et la fiabilité informatique. Enfin, la dernière garantie est l’obligation de résultat pour un éditeur dans le cadre d’une offre SaaS. bsoco : Quel est le développement prévu pour e-doceo dans les années qui viennent ? bsoco : Merci!

[Tribune] C'était comment, les enquêtes, il y a 20 ans ? (et comment ce sera dans 20 ans ?) En 1995, la plupart des enquêtes marketing étaient réalisées en postal ou en face à face, le téléphone commençait à se développer et internet n'existait pas. Des enquêtes postales ? Oui, je sais, en 2015 cela vous fait sourire, mais je vous parle d'un temps que les moins de 20 ans ne peuvent pas connaître .... En face à face, le recrutement se faisait dans la rue, à domicile, en porte à porte. La gestion des quotas en face à face était un exercice délicat et il fallait toute la conscience professionnelle des enquêteurs pour trouver les derniers répondants les plus difficiles à recruter (un étudiant et un retraité - et ça ne peut pas être le même !) On parlait peu d'enquêtes "clients" et beaucoup plus d'enquêtes produits, packaging, innovation, potentiel de zone de chalandise. Un client insatisfait qui nous avait quittés était remplacé par 5 nouveaux clients, séduits par le discours de M.

Clicks & Bricks – Collaboration ou rivalité ? La nouvelle économie numérique, où l’utilisation de l’information actualisée a un rôle fondamental pour la prise de bonnes décisions et où dans beaucoup de cas nous voyons des processus décentralisés, mais interconnectés, a occasionné et il occasionnera des changements dans les structures organisationnelles, en les obligeant à s’adapter le plus vite possible pour pouvoir soutenir sa présence dans le marché. En ce moment, on peut différencier 3 types d’organisations de commerce électronique : dans un côté, les Bricks & Mortar qui sont des magasins qui n’ont qu’une présence physique; dans l’autre côté, les Pure Player qui sont des organisations purement virtuelles comme Google, Yahoo, Amazon.com ;et au le milieu, le mix des deux, appelées les Click & Brick comme Futurshop, Bestbuy, etc.. Bricks and Clicks Mais quelle conséquence organisationnelle au niveau de ventes peut-il y avoir à l’intérieur d’une organisation Click & Brick ? Paul J. References: 2.- Paul J.

Infographie | L'analyse des données, booster de la performance de l'entreprise Amélioration de la performance de l'entreprise, meilleure expérience client, meilleure évaluation des risques financiers et opérationnels... Tel est le triptyque gagnant énoncé par les dirigeants interrogés sur les bénéfices du data analytics. En outre, dans les trois prochaines années, 55% des dirigeants interrogés espèrent développer de nouvelles sources de revenus grâce au data analytics, 48% considèrent qu'ils pourront trouver une meilleure efficacité professionnelle et 37% estiment qu'ils pourront développer une meilleure connaissance client. Reste à lever certains freins. Les entreprises ayant déjà lancé des initiatives en matière d'analyse des data relèvent ainsi deux obstacles majeurs : - Le grand nombre d'initiatives et le manque de coordination (47%) - Le manque de soutien de la direction (38%) - Le manque d'accessibilité des données (34%)

E-Learning Actu | L'actualité de la formation à distance

Related: