background preloader

La carte à 13 régions définitivement adoptée

La carte à 13 régions définitivement adoptée
Le Parlement a adopté définitivement mercredi 17 décembre, par un ultime vote de l'Assemblée, la nouvelle carte de France à 13 régions malgré la colère toujours véhémente des UMP alsaciens contre la fusion de leur région avec la Champagne-Ardenne et la Lorraine. Les députés ont adopté le texte par 95 voix pour, 56 contre et 11 abstentions. Le Front de gauche, les écologistes, les radicaux de gauche, l'UMP et l'UDI ont voté majoritairement contre, alors que les socialistes ont voté pour. Cette réforme, qui entrera en vigueur au début de 2016, a été voulue par François Hollande dans le but de redessiner la France pour plusieurs décennies avec des régions de « taille européenne » et moteurs du développement économique. La nouvelle carte fusionne l'Alsace avec la Lorraine et Champagne-Ardenne, le Nord-Pas-de-Calais avec la Picardie, et le Midi-Pyrénées avec le Languedoc-Roussillon, trois fusions contestées, surtout la première.

http://www.lemonde.fr/politique/article/2014/12/17/la-carte-a-13-regions-definitivement-adoptee_4542278_823448.html

Related:  Habiter la FranceECJS 1: RF > Ecrivez des articles pour un journal politiqueTerritoire de vie

Ecoquartier Camille-Claudel : perspectives Le projet d'écoquartier a débuté en 2008 dans le cadre d'un atelier d'urbanisme. Ses membres ont dressé les perspectives du quartier. Voici en détails les préconisations de l'atelier et ce qu'il en résulte. L'Assemblée nationale adopte une carte à 13 régions L'Assemblée Nationale a adopté le 25 novembre 2014, en seconde lecture, la nouvelle carte à 13 régions, qui comprend notamment la fusion des régions Poitou-Charentes, Limousin et Aquitaine, ainsi que celle du Nord-Pas-de-Calais et de la Picardie. Cette nouvelle carte fait passer le nombre de régions en métropole de 22 à 13. Bernard Cazeneuve : "Il n'existe pas de carte idéale mais nous avons eu l'audace de faire (une carte) tout en étant ouverts à ce qu'on la modifie." Cette nouvelle carte acte le rattachement des régions :

Les grands chantiers en cours Le rôle d'administration interministérielle et de mission de la DATAR lui impose de mener de front la réflexion prospective, la préparation de la prise de décisions gouvernementales, la mise en place des actions qui en découlent et, dans certains cas, leur évaluation. Appui à un « aménagement numérique » des territoires par le déploiement de l'Internet haut et très haut débit, de la téléphonie mobile, de la télévision numérique terrestre prenant notamment en compte les zones de faible densité : préparation de mesures législatives ou réglementaires ;coordination des acteurs impliqués en ce domaine (opérateurs, collectivités territoriales, services de l'Etat) ;participation à des appels à projets pour accompagner les initiatives des collectivités territoriales. La DATAR conduit une politique d'appui au développement économique des territoires.

Massy-Ville - Situation et accès Grâce à sa localisation à l’intersection des axes de communication du sud parisien, à son offre de transport exceptionnelle et à la richesse de ses opportunités foncières et immobilières, la ville de Massy occupe une position géostratégique en Ile-de-France. Première ville économique du département de l'Essonne, au cœur de l'Opération d'Intérêt National (OIN) Massy-Palaiseau-Saclay-Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines et des deux pôles de compétitivité System@tic et Médicen, Massy renforce continuellement ses atouts existants par un programme d'aménagement ambitieux et un encouragement à l'implantation et au développement des entreprises et des commerces. Éducation, sports, culture, proximité et solidarité – grâce notamment à la richesse du tissu associatif – font de Massy une ville dynamique et résolument attachée à la qualité de vie pour ses habitants.

La décentralisation L’effort centralisateur de la monarchie française Depuis le Moyen-âge, la monarchie française s’était efforcée d’affirmer son autorité sur « un agrégat inconstitué de peuples désunis » selon l’expression de Mirabeau. Elle avait ainsi tenté de rogner sur les innombrables franchises, privilèges, libertés auxquels elle avait dû consentir lors de l’entrée dans le royaume des nouvelles entités. Pourtant, à la fin du XVIIIème siècle, le Contrôleur général des Finances, Calonne, constate avec dépit : « On ne peut pas faire un pas dans ce vaste royaume sans y trouver des lois différentes, des usages contraires, des privilèges, des droits et des prétentions de toute espèce ». Malgré tous les efforts de la monarchie absolue, en particulier au XVIIème siècle où se dessine clairement un projet centralisateur – notamment mis en oeuvre par Colbert – la centralisation reste assez largement un horizon à la veille de la Révolution française.

Les lagunes et étangs saumâtres Les lagunes et les étangs saumâtres sont des étendues d’eau séparées de la mer par un cordon sableux littoral appelé « lido », qui est cependant en communication avec la mer via un « grau ». Elles se caractérisent également par la présence d'une étroite bande de marais riverains. Ces milieux sont principalement situés sur la côte méditerranéenne : étangs saumâtres du Roussillon et du Languedoc, étangs de Berre, de Biguglia et d’Urbino... Lieux de pêche et de productions aquacoles, ils sont depuis 20 ans l’enjeu d’aménagements touristiques importants.

Définitions et méthodes - Ville Les villes et agglomérations urbaines, désignées aussi sous le terme unique d'unité urbaine, dont la délimitation est fondée sur le seul critère de continuité de l'habitat, peuvent être constituées : - de deux ou plusieurs communes, c'est-à-dire d'une ville-centre et de sa banlieue (exceptionnellement de plusieurs villes-centres), sur le territoire desquelles une zone agglomérée contient plus de 2 000 habitants ; une telle unité urbaine porte alors le nom d'agglomération multicommunale ; - d'une seule commune, dont la population agglomérée compte au moins 2 000 habitants ; une telle commune est dite ville isolée ou plus communément ville. Une première délimitation des villes et agglomérations urbaines a été réalisée à l'occasion du recensement de 1954. De nouvelles unités urbaines ont été constituées lors des recensements de 1962, 1968, 1975, 1982, 1990 et 1999.

Des lois Defferre à la réforme territoriale,.  La décentralisation. Politiques publiques Si elle concerne au premier chef les collectivités locales, la politique de décentralisationDécentralisationProcessus consistant pour l’Etat à transférer au profit des collectivités territoriales certaines compétences et les ressources correspondantes. peut aussi s’analyser comme une politique publique impulsée et conduite par le sommet de l’Etat : "en matière de décentralisation, le pouvoir politique gouverne de façon centralisée" (Jean-Claude Thoenig, 1992). Les deux grands moments de la décentralisation se sont concrétisés par l’adoption de lois élaborées par le gouvernementGouvernementOrgane collégial composé du Premier ministre, des ministres et des secrétaires d’Etat chargé de l’exécution des lois et de la direction de la politique nationale. : ce sont les lois Defferre en 1982-1983, puis la réforme constitutionnelle en 2003. La loi du 16 décembre 2010 de réforme territoriale ouvre une nouvelle séquence dans la politique de décentralisation.

Related: