background preloader

PNB ou le livre numérique inabordable pour les bibliothèques

PNB ou le livre numérique inabordable pour les bibliothèques
SavoirsCom1 s’est associé à Actualitté pour vous proposer une infographie sur les coûts du programme Prêt Numérique en Bibliothèque qui est présenté comme la principale offre de livres numériques aux bibliothèques des collectivités territoriales. Notre collectif a déjà dénoncé ce projet qui impose des DRM aux lecteurs sous forme de fichier chronodégradables. Avec Actualitté, nous avons souhaité nous pencher sur la viabilité du modèle économique proposé, à l’heure où les collectivités voient leur budgets se réduire. Les résultats parlent d’eux-mêmes, vous trouverez l’infographie ci-dessous. La signature par le Ministère de la Culture et de la Communication et des représentants des bibliothèques et des collectivités territoriales d’une série de recommandations autour du livre numérique en bibliothèques nous semble être le moment de mettre en avant une faille majeure du styème proposé : son coût prohibitif. Nous nous associons à Lionel Maurel, membre fondateur de notre collectif :

http://www.savoirscom1.info/2014/12/pnb-ou-le-livre-numerique-inabordable-pour-les-bibliotheques/

Related:  Les liseuses en bibliothèqueemelinegaspardPNBnausicaa44

Signature des Recommandations pour une diffusion du livre numérique par les bibliothèques publiques Durant un an les représentants des bibliothèques, des auteurs, des libraires et le SNE se sont réunis sous l’égide du Ministère de la Culture et de la Communication pour réfléchir aux modalités de mise en place, dans le cadre de la voie contractuelle, de la consultation et du prêt de livres numériques en bibliothèque. Rassemblés dans la volonté de promouvoir le livre numérique de façon pérenne, les acteurs ont posé les bases essentielles à une diffusion du livre numérique en bibliothèque publique au double bénéfice des lecteurs et des créateurs. Les douze recommandations issues de cette réflexion s’adressent à l’ensemble de la chaîne du livre. Elles visent à favoriser la diffusion du livre numérique en bibliothèque, tout en préservant la viabilité d’une économie source de création et de diversité culturelle.

Pratiques d’emprunt de livres numériques en bibliothèques : la plateforme grenobloise Bibook - épisode 1 Une étude quantitative sur le « lectorat numérique » en bibliothèque ? Après 6 mois d’activité, il a paru pertinent et nécessaire à la Bibliothèque municipale de Grenoble (BMG) de chercher à caractériser les degrés d’appropriation de sa plateforme de prêt de livres numériques, Bibook, et de tester la pertinence envisagée du dispositif dans ses différentes composantes. C’est dans ce cadre précis que la bibliothèque municipale de Grenoble (réseau de 13 bibliothèques réparties sur la ville, ainsi que 8 autres bibliothèques d'institutions culturelles locales) et l’enssib ont envisagé une étude visant à qualifier le lectorat numérique dans son écosystème d'usages à travers une analyse statistique des données de Bibook. La demande formulée par la Bibliothèque municipale de Grenoble portait alors sur l’exploitation des fichiers d’emprunt de Bibook. Pour autant, nous pouvons supposer, sans pouvoir le vérifier, que les ebooks empruntés sont peu ou prou effectivement lus.

Prêt Numérique en Bibliothèque : SavoirsCom1 répond aux arguments du Ministère de la Culture Images Money, CC BY 2.0 SavoirsCom1 et Actualitté ont publié conjointement une étude prospective à propos de Prêt Numérique en Bibliothèque. Cette étude montre que le modèle de vente à l’acte de fichiers chronodégradables est insoutenable pour les finances publiques des collectivités. Notre collectif se mobilise contre cette offre non seulement parce qu’elle est inabordable, mais aussi parce qu’elle est incompatible avec le point 9 de notre Manifeste qui affirme que les politiques publiques qui vont dans le sens des communs doivent tendre à monétiser des services et non pas à enclore la connaissance. Le journal L’Express a publié un article qui reprend nos chiffres et rend compte de la réaction du Ministère de la Culture et de la Communication.

En novembre 2016, où en est PNB ? (photo d'illustration, ActuaLitté, CC BY SA 2.0) Un réseau qui commence à exister Il y a deux ans, PNB regroupait moins de 10 bibliothèques. Bibliothèques et numérique Les bibliothèques représentent 4% des achats de livres en France et ont une mission fondamentale de médiation pour l’élargissement du lectorat. Elles constituent des espaces privilégiés pour l’exposition du livre, soutiennent la formation des grands lecteurs et le développement de pratiques nouvelles d’accès aux biens culturels, dont celle de la lecture numérique. À travers leur rôle d’éducation des citoyens, les bibliothèques participent à l’économie du marché du livre en tant que formatrices des lecteurs, mais également en tant que clientes des libraires et des éditeurs. Depuis 2015, des études, des expérimentations et des échanges se sont intensifiés pour faire en sorte que le prêt numérique en bibliothèque puisse prendre son essor sans pour autant cannibaliser le marché émergent du livre numérique. En Europe (informations datant de 2015) En France

L'avenir du livre numérique est sur smartphone, pas sur tablette Plus de la moitié des acheteurs de livres numériques utilisent parfois leurs smartphones pour lire. Aux États-Unis, un nombre croissant de lecteurs de livres numériques lisent non plus sur tablette mais sur smartphone, souvent par petits bouts, un peu dans le métro, entre deux réunions ou à la pause déjeuner. Selon un sondage Nielsen portant sur 2.000 personnes, environ 54% des acheteurs d'ebooks utilisent parfois leurs smartphones pour lire des livres, alors qu'ils n'étaient que 24% à le faire en 2012, rapporte le Wall Street Journal. Le nombre de personnes qui lisent essentiellement sur leurs téléphones est passé de 9% en 2012 à 14% en 2015. En même temps, la part de ceux qui lisent surtout sur tablette est tombée de 50% à 32%.

Première approche de PNB pour les bibliothécaires français Le Syndicat national de l'édition (SNE) et le ministère de la Culture se font fort de le rappeler et de le souligner : la France n'est pas en retard sur le prêt de livres numériques en bibliothèque. Le programme-pilote de PNB (Prêt Numérique en Bibliothèque), lui, est assurément en retard : prévu de février à juin 2014, il vient « seulement de commencer », nous expliquent les bibliothécaires responsables du service. Fiche du livre Les Lisières, par Olivier Adam, dans le catalogue des bibliothèques d'Aulnay-sous-Bois Prêt numérique en bibliothèque: à peine acté, déjà critiqué Faut-il déjà enterrer le Prêt numérique en bibliothèque (PNB)? C'est en tout cas ce que laissent penser le site spécialisé Actualitté et le collectif SavoirCom1, qui publient une enquête sur le projet de prêt de livres numériques dans les bibliothèques publiques en France. Le gouvernement, par la voix de la ministre de la Culture Fleur Pellerin, avait pourtant annoncé en fanfare la signature du projet avec l'ensemble des professionnels. "C'est un accord remarquable pour l'avenir du livre numérique et des services publics culturels", lançait-elle le 8 décembre dernier. Déjà, le projet avait été fraîchement accueilli et signé du bout des doigts par l'Association des bibliothécaires de France (ABF).

Quelle offre de livres numériques en bibliothèque voulons-nous ? La question du livre numérique en bibliothèque agite le monde du livre. Elle implique plusieurs acteurs qui ont des intérêts différents. Le DReaM des éditeurs L’offre de livres numériques se repartit en deux catégories : les offres d’éditeurs avec DRM et les offres d’éditeurs sans DRM. Appel à projets FabLabs solidaires 2015 par la Fondation Orange La Fondation Orange lance l’appel à projets FabLabs solidaires 2015 pour les lieux de fabrication numérique associatifs en France ayant la volonté d’aider des jeunes en situation difficile ; un appel à projet avec une dotation totale de 300 000 EUR. Le but de l’appel à projets FabLabs solidaires 2015 est de proposer à ces jeunes des parcours adaptés à leur profil. Ils enrichiront leurs compétences numériques grâce à une pédagogie innovante tournée vers la confiance, la conduite de projet, les pratiques collaboratives et l’apprentissage entre pairs. Pour déposer votre projet Le dépôt des dossiers en ligne est ouvert jusqu’au 30 novembre 2015 : déposez ici votre dossier en ligne. Saisissez les informations principales en complétant le questionnaire en ligne.

Prêt Numérique en Bibliothèque : critique constructive d’un modèle inadapté - C’est aujourd’hui de la Ville de Paris sort sa bibliothèque de prêt numérique… n’hésitez pas à l’utiliser et à la tester elle va probablement être rapidement inutilisable avec le merveilleux système de jetons que PNB propose. Comme les bibliothèques sont facturées au nombre d’emprunt de livres numériques et qu’elles ont des budgets limités, plus le public consulte les fichiers de PNB et moins la bibliothèque peut les proposer! Plus on fait notre métier de médiateurs sur ces contenus et moins on a de livres numériques à recommander, n’est-ce pas formidable ? Allez n’hésitez pas à tester le service et le dire sur twitter! Pour ceux qui l’ignorent, PNB en deux mots c’est une offre de livre numériques chronodégradables pour les bibliothèques, les usagers accèdent à des livres sous droits avec des DRM Mission impossible : le livre s’autodétruit au bout d’une durée de prêt.

Le blog de Bouquineo Parmi les grand chantiers en cours, dans cette entrée timide mais progressive de la lecture numérique dans les mœurs, celui du prêt de livres numériques a fait parler de lui ces derniers temps. Voici un petit état des lieux en ce printemps 2012. Comment prête t-on un livre numérique à l’heure actuelle ? Via des bibliothèques ou des plateformes spécifiques de prêt de livres numériques Pour faire simple, les bibliothèques achètent l’accès à un catalogue d’ouvrages qu’elles mettent à disposition de leurs utilisateurs. Les modalités techniques et économiques peuvent varier (voir plus bas).

Related: