background preloader

Les devoirs entretiennent-ils les inégalités en matière d'éducation ?

Les devoirs entretiennent-ils les inégalités en matière d'éducation ?
Related:  Inegalités scolaires: carte scolaire...Divers pédagogiesabrrrina

Les devoirs et les inégalités scolaires Les devoirs donnés à la maison sont bien un facteur d'accroissement des inégalités sociales de réussite scolaire, souligne l'OCDE dans un Pisa à la loupe. " Les devoirs représentent une possibilité supplémentaire d’apprentissage ; toutefois, ils sont susceptibles de creuser les inégalités socio-économiques dans les résultats des élèves. Les établissements d’enseignement et les enseignants devraient trouver les moyens d’encourager les élèves en difficulté et défavorisés à faire leurs devoirs. Ils pourraient, par exemple, proposer d’aider les parents à motiver leurs enfants pour qu’ils fassent leurs devoirs et offrir aux élèves défavorisés la possibilité de faire leurs devoirs dans un endroit calme lorsqu’ils n’y ont pas accès à la maison", déclare l'OCDE. Toujours est-il que les devoirs constituent bien un des outils avec lesquels l'Ecole contribue à la fabrication des inégalités sociales. Pisa à la loupe

A propos de la classe inversée : quelques réflexions sur la nature de l’inversion. Par Jacques Rodet La classe inversée fait de plus en plus parler d’elle. L’audience de Marcel Lebrun, qui en présente les principes dans ses conférences et qui la pratique, notamment au sein d’elearn2, est réelle et touche des cercles de plus en plus larges d’acteurs de l’éducation et de la formation. Je ne ferai donc pas une présentation détaillée de la classe inversée (cf. le billet de Marcel Lebun « Classes inversées, Flipped Classrooms … Ca flippe quoi au juste ? ») mais formulerai quelques réflexions tant il est toujours nécessaire, en particulier dans le domaine de la formation, de questionner les formules pédagogiques qui apparaissent, à un instant t, comme la solution à toutes les insuffisances des dispositifs de formation. Hybridation plutôt qu’inversion ? Le principe cardinal de la classe inversée est de confronter les apprenants à l’enseignement, au discours du formateur, aux aspects conceptuels ou notionnels en situation distancielle, à partir de ressources.

N’aidez pas vos enfants à faire leurs devoirs ! L’implication des parents dans les études de leur enfant n’a pas d’incidence sur sa réussite, rapporte The Atlantic. Au contraire, révèle une méta-étude américaine menée par les professeurs de sociologie Keith Robinson et Angel Harris et publiée dans un livre intitulé « La boussole cassée ». La plupart des formes mesurables de la participation des parents (aider les enfants à faire leur devoir, parler avec eux, faire du bénévolat à l’école…) ne semble pas apporter les résultats escomptés. Pire, à partir du collège, l’aide apportée aux enfants semble tirer les résultats scolaires des enfants vers le bas, et ce quelle que soit la classe sociale, l’origine ethnique ou le niveau d’éducation des parents. Les ingérences des parents ont surtout pour résultat de rendre les enfants plus anxieux qu’enthousiastes à propos de l’école. Certaines habitudes font néanmoins une différence : la lecture à voix haute aux jeunes enfants et la discussion sur la planification de son travail au collège.

Circulaire du 29 décembre 1956 : Suppression des devoirs à la maison Suppression des devoirs à la maison Circulaire du 29 décembre 1956 Abrogée par la circulaire n° 94-226 du 6 septembre 1994. Objet : Application de l’arrêté du 23 novembre 1956 relatif à la modification des horaires dans les cours élémentaire, moyen et supérieur des Écoles primaires élémentaires.B.O.E.N. n° 1 du 7 janvier 1956Aux Recteurs (pour information) ; aux Inspecteurs d’Académie (pour exécution) L’arrêté du 23 novembre 1956 (B.O. n° 42 du 29-11-56, p. 3005 ; 100-Pr-& II a, p. 9) aménage les horaires des cours élémentaires et moyens des écoles primaires de façon à dégager cinq heures par semaine pour la rédaction des devoirs. Principes Des études récentes sur les problèmes relatifs à l’efficacité du travail scolaire dans ses rapports avec la santé des enfants ont mis en évidence l’excès du travail écrit généralement exigé des élèves. En conséquence, aucun devoir écrit, soit obligatoire, soit facultatif, ne sera demandé aux élèves hors de la classe. Cahier de devoirs A. Note Daniel Calin

Classes sans notes Peut-on déjà tirer des enseignements d'une évaluation plus bienveillante ? Au collège Montgolfier qui s'engage dans la classe sans notes, Frédéric Jovi le tente. Pour lui, " l’attitude des élèves a changé". Il reste à changer les pratiques des enseignants et les attentes des parents. Dans l’article précédent, la rentrée de deux classes de 6ème se faisait avec l’annonce que les élèves n’auront pas de notes cette année. Pas de notes oui, mais quel sera alors leur bulletin ? Lors de formations effectuées en cours d’année précédente, le nouveau “futur bulletin” avait été évoqué. Du point de vue de l’élève Quel est l’impact direct d’une absence de notes sur les élèves ? L’évaluation par compétences permet de se tester dans différentes situations. De mon point de vue d’enseignant L’enseignant doit remettre en cause tout son système d’évaluation. Les parents ? Les contenus devront être adaptés, les objectifs clairs et simples, lisibles par tous. Frédéric Jovi Le collège Montgolfier Frédéric Jovi

Philippe Meirieu : Pour une Ecole de l’égalité réelle La Refondation ? Trop de questions sont restées sans réponse, trop de réponses restent insatisfaisantes. Moment fort, l'intervention de Philippe Meirieu en clôture de l’Université d’Automne 2015 du Snuipp a été fortement appréciée des enseignants en mal de reconnaissance. Professeur en sciences de l'éducation, vice-président de la région Rhône-Alpes en charge de la formation, Philippe Meirieu a captivé les enseignants en leur parlant de la transformation de l'Ecole, celle qu''ils attendaient avec l'alternance de 2012. Car la Refondation de l’Ecole s’imposait, et sur le papier, il y a bien des choses qui vont dans le bons sens comme l’idée du « plus de maîtres que de classes » ou l’accès à la scolarité des moins de trois ans. Pourtant, sur le terrain, les enseignants ont le sentiment que la Refondation a été usurpée. La démocratisation de l’école ne s’est pas transformée en démocratisation de la réussite dans l’école. Ainsi, quelles solutions proposer pour porter ce projet ?

L'Agence nationale des Usages des TICE - La classe inversée : que peut-elle apporter aux enseignants ? par Isabelle Nizet * et Florian Meyer * La classe inversée exerce un attrait indéniable sur les enseignants qui souhaitent diversifier leurs approches pédagogiques et tenter de nouvelles expériences avec leurs élèves. Il semble cependant nécessaire de bien comprendre en quoi cette approche offre des bénéfices réels, alors que peu de recherches scientifiques ont démontré son efficacité à l’aide de données probantes, comme le soulignent Steve Bissonnette, professeur à la TÉLUQ, et Clermont Gauthier, professeur à l’Université Laval au Québec. Une définition souple La classe inversée est souvent perçue comme la simple inversion d’activités typiques d’un enseignement traditionnel : au lieu d’écouter l’enseignant en classe et de faire ses devoirs seul à la maison, l’élève réalise des apprentissages de manière autonome à l’aide de matériel numérique à la maison et fait des exercices en classe avec l’enseignant. Aux origines de la classe inversée Au carrefour de plusieurs tendances Pour conclure

Primaire : Les devoirs à la maison sont-ils réellement interdits ? Mis sous le boisseau depuis 2008, le rapport de l'Inspection générale sur "le travail des élèves en dehors de la classe" à l'école primaire refait surface. Ce rapport piloté par Viviane Bouysse, avec C Saint-Marc, H-G. Richon et P. C'est bien parce que l'interdiction est renouvelée régulièrement par l'Education nationale que l'interdiction des devoirs à la maison à l'école primaire pose problème. Malgré tous ces rappels, ce qui est plus nouveau dans le rapport c'est que les inspecteurs ne sont pas certains qu'ils soient réellement interdits ! La circulaire de 2008 « relative à la mise en place de l’accompagnement éducatif à compter de la rentrée 2008 dans les écoles élémentaires de l’éducation prioritaire » prévoit qu’il est possible d’apporter aux élèves « une aide au travail scolaire » qui leur permet « d’apprendre leurs leçons ou d’approfondir le travail de la classe ». Si elle les encourage, est-elle capable de contrôler ce qui se fait ? François Jarraud Le rapport Le rapport Glasman

Les devoirs en 10 leçons photo : Istock 1. Établissez une routine Alors, ce sera au retour de l’école, après le souper, en soirée? Voyez avec votre enfant quel moment convient le mieux à tous. 2. Des devoirs qui s’éternisent durant deux heures, au primaire, c’est trop. 3. Cultivez le lien avec l’école dès la maternelle et ayez l’oeil sur les travaux même au secondaire (les ados allergiques au contrôle ont aussi besoin d’encouragement). Que les devoirs soient faits à l’école n’exclut pas de consacrer du temps à leur vérification. 4. Mettez l’énergie au bon endroit: le rôle des parents est d’encadrer, de guider et d’encourager, pas d’enseigner. 5. Trop d’aide est aussi nuisible que trop peu. 6. Pourquoi insister pour que l’enfant remette un devoir parfait? 7. Soyez un guide. 8. En 1re année, vous devez assurer une supervision directe, vous asseoir avec l’enfant. 9. La meilleure formule d’aide aux devoirs dépend de la personnalité de l’enfant. 10.

Marie Beretti : L'autorité ne se décrète pas, elle se construit L’autorité n'est pas à restaurer, ni à évacuer, pas plus qu'elle n'est à réinventer : elle est à assumer, simplement… Les temps ne sont plus à reléguer l’autorité au rang de piètre erreur pédagogique. Elle a acquis aux yeux des nouveaux enseignants un statut de compétence professionnelle. En l’occurrence, Marie Beretti consacre sa thèse à la construction de cette autorité assumée… Marie Beretti a d'abord été professeure des écoles, avant de se tourner vers la recherche en éducation. Elle enseigne actuellement à l'Université Jean Monnet à Saint-Etienne, où elle termine sa thèse de sciences de l'éducation, sur la question de la relation d'autorité à l'école. Une idée très répandue veut que l’autorité soit naturelle… Vos recherches bousculent ce lieu commun… C'est une problématique fondamentale pour les nouveaux enseignants. Et d'autres non ! L'autorité ne compromet-elle pas une bonne relation aux élèves ? Tout dépend de ce que l'on met derrière le terme "autorité"...

Carte scolaire: des collégiens affectés en fonction de leur catégorie sociale? Après avoir lancé le chantier de la réforme du collège, remis en question les notes chiffrées et le redoublement, et refondu tous les programmes scolaires du CP à la troisième, Najat Vallaud-Belkacem a décidé d'ouvrir un nouveau front particulièrement sensible, celui de la mixité scolaire au collège. Comme L'Express le révélait dès le mois de janvier, la ministre de l'Education nationale s'est mis en tête d'en finir avec les collèges "ghettos", ces établissements parfois difficiles qui accueillent majoritairement des jeunes issus de milieux défavorisés. Des collèges sans aucune mixité sociale, soigneusement contournés par les parents "bien informés" des classes plus favorisées socialement. >> Lire aussi: "La mixité sociale forcée, c'est pas gagné" "Élargir la base de recrutement des établissements" En janvier dernier, le ministère de l'Education nationale avait envoyé une circulaire aux recteurs pour les inviter à se rapprocher des conseils généraux, qui financent les collèges.

Les 10 innovations pédagogiques qui vont (peut-être) faire 2016 Pour la 4ème année consécutive, l’université en ligne britannique The Open University publie son étude prospective « Innovating pedagogy », qui présente les innovations dont on parlera cette année dans le domaine de l’éducation. Certaines sont déjà à l’œuvre ici ou là, d’autres sont encore quasi-théoriques, chacune tente à sa façon de faire en sorte que l’élève apprenne mieux, dans de meilleures conditions, de manière plus efficace, plus adaptée au monde moderne, aux technologies et à l’état actuel des sciences. La plupart de ces pistes sont issues de recherches universitaires et destinées à leurs étudiants, mais elles sont appelées à irriguer diversement les réflexions et les pratiques éducatives quel que soit le niveau d’apprentissage. 1L’apprentissage hybride (Crossover learning) Il s’agit, à l’instar de la classe inversée, de transcender les lieux, les différents temps, supports et cadres sociaux de l’apprentissage. 3L’apprentissage fortuit (Incidental learning)

Related: