background preloader

Un coup de pouce pour les filles ? Les biais de genre dans les notes des enseignants et leur effet sur le progrès des élèves

Un coup de pouce pour les filles ? Les biais de genre dans les notes des enseignants et leur effet sur le progrès des élèves
Note IPP n°14 Décembre 2014 Auteur : Camille Terrier Un coup de pouce pour les filles ? Les biais de genre dans les notes des enseignants et leur effet sur le progrès des élèves To download the English version, follow this link Résumé: À l’entrée au collège, les résultats des filles sont meilleurs que ceux des garçons en français, mais moins bons en mathématiques. À l’aide de notes attribuées de façon anonyme et non-anonyme à des élèves de sixième de l’académie de Créteil, l’analyse fait apparaître une discrimination positive envers les filles en mathématiques et une absence de biais en français : à niveau (mesuré anonymement) identique, une fille reçoit de meilleures notes de son enseignant de mathématiques qu’un garçon. Points clés: Dans notre échantillon, les notes des enseignants de mathématiques font apparaître un biais en faveur des filles, qui obtiennent en moyenne des notes 6 % plus élevées que celles des garçons présentant des caractéristiques similaires en 6e. Related:  AnalysesévaluationInégalité Hommes / Femmes

Faut-il en finir avec les notes Prévue pour la fin de l’année 2014, la Conférence nationale sur l’évaluation des élèves a « pour mission d’élaborer des recommandations sur l’évolution du système d’évaluation des élèves ». Depuis plus d’un demi-siècle, des chercheurs de différentes disciplines ont mené des centaines de recherches utiles aux réflexions sur les pratiques d’évaluation des élèves. Cette contribution présentera d’abord un certain nombre de conclusions scientifiques avérées et proposera des changements souhaitables, eu égard aux résultats de la recherche. Les recherches sur la notation, menées depuis plusieurs dizaines d’années, aboutissent à au moins cinq résultats consensuels dans la communauté scientifique : 1 - Les notes ne mesurent pas de façon précise les compétences des élèves. 2 - Les recherches sur la notation ont également montré l’existence de biais sociaux de notation. 5 - Enfin, un dernier discours affirme que la notation permet d’apprendre. 1 - Préserver l’anonymat social et scolaire de l’élève

Évaluation des élèves dans la classe « CNESCO À l’occasion de la Conférence nationale sur l’évaluation des élèves (les 11 et 12 décembre 2014), le Cnesco rend public un rapport sur : « L’évaluation des élèves par les enseignants dans la classe et les établissements : réglementation et pratiques. Une comparaison internationale dans les pays de l’OCDE. » Comment les élèves sont-ils notés à l’étranger ? Existe-t-il des pays sans notes ? Les enseignants doivent-ils harmoniser leurs évaluations dans les établissements ? Voir l’étude À l’occasion de la Conférence nationale sur l’évaluation des élèves lancée par le Ministère de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, le Conseil national d’évaluation du système scolaire (Cnesco) a été sollicité, dans le cadre de ses missions, par le Comité organisateur de la Conférence, pour rédiger un rapport présentant une comparaison internationale des évaluations des élèves dans la classe. Certains pays ont supprimé les notes, notamment au primaire.

Les filles sont meilleures que les garçons à l'école. Depuis 100 ans et dans toutes les matières Depuis quelques années, de nombreuses études montrent que les filles ont de meilleurs résultats à l'école que les garçons, à tel point qu'aux Etats-Unis, les discussions tournent aujourd'hui autour de ce «nouveau» déséquilibre éducatif et des moyens d'aider les garçons à combler leur retard. Le constat est aussi une des raisons pour lesquelles Hanna Rosin, contributrice de Slate.com, annonçait récemment le déclin masculin et l'arrivée d'une ère dans laquelle les femmes accèdent enfin au pouvoir dans son livre The End of Men (voici venu le temps des femmes). Mais la «crise» des performances des garçons à l'école part de l'idée que les garçons étaient meilleurs à l'école avant que les filles n'arrivent à refaire leur retard et à les dépasser. Les Voyer ont lu plus de 6.000 articles depuis 2011 pour constituer au final un échantillon de 308 études rassemblant des données sur plus d'un million d'écoliers et étudiants dans une trentaine de pays. Grégoire Fleurot Partagez cet article

A l'école, des notes qui sonnent faux. P.-P. Bugnard « L’échec de l’école réside dans un système de notation figé à l’âge classique », analyse Pierre-Philippe Bugnard, historien de l'éducation, (Université de Fribourg, Suisse) dans un hommage à l'infatigable pédagogue Philippe Meirieu, qui prend sa retraite de l'université. Le 10 janvier 2015, Philippe Meirieu recevra l’hommage de son université, Lumière-Lyon 2, pour son départ à la retraite. Occasion rare de revenir sur un demi-siècle d’évolution pédagogique durant lequel l’auteur de Frankenstein pédagogue (2007) résista au philosophisme fin de siècle : l’imputation aux mœurs post-soixanthuitardes de l’échec de l’école. Les passéistes de toutes générations décrètent l’école en échec et prient pour un retour à sa tradition présumée. Or, face à la massification du secondaire, l’école savait d’expérience, après l’alphabétisation généralisée, que seule la différenciation pédagogique, donc l’évaluation, peut rendre autonome un élève dans l’hétérogénéité du cadre classe hérité.

Classes sans notes au collège Montgolfier, épisode 2 Peut-on déjà tirer des enseignements d'une évaluation plus bienveillante ? Au collège Montgolfier qui s'engage dans la classe sans notes, Frédéric Jovi le tente. Pour lui, " l’attitude des élèves a changé". Dans l’article précédent, la rentrée de deux classes de 6ème se faisait avec l’annonce que les élèves n’auront pas de notes cette année. Pas de notes oui, mais quel sera alors leur bulletin ? Lors de formations effectuées en cours d’année précédente, le nouveau “futur bulletin” avait été évoqué. Du point de vue de l’élève Quel est l’impact direct d’une absence de notes sur les élèves ? L’évaluation par compétences permet de se tester dans différentes situations. De mon point de vue d’enseignant L’enseignant doit remettre en cause tout son système d’évaluation. Les parents ? Les contenus devront être adaptés, les objectifs clairs et simples, lisibles par tous. Une chose est sûre, ce dispositif invite à la plus grande remise en question de l’enseignant dans sa carrière. Frédéric Jovi

Être une fille dans une classe de garçons Comment les jeunes filles qui ont choisi des filières masculines vivent-elles leur scolarité ? La sociologue Julie Thomas a étudié le cas de jeunes filles en BEP électronique, CAP métiers de l’automobile, première scientifique… Elle relève chez elles trois stratégies différentes pour vivre ce moment particulier de leur existence. À coups de poing - Il y a d’abord celles qui réussissent à « s’imposer » avec une apparence masculine acquise durant l’enfance. Au sein de leur établissement scolaire, elles se font leur place à coups de poing, si besoin. Se faire invisible - Ces adolescentes s’intéressent d’abord au contenu des filières qu’elles ont choisies (bac général scientifique, bac sciences et technologies industrielles…) et réalisent après coup qu’elles seront principalement entourées de garçons. Affirmer sa féminité - Dans leur enfance, elles préféraient traîner avec les garçons. Julie Thomas, « Le corps des filles à l’épreuve des filières scolaires masculines.

GFEN - avec ou sans note ... l'évaluation Quel que soit le lieu d'exercice, quel que soit le métier, l'évaluation joue un rôle social de régulation tout comme elle permet au professionnel de rendre compte de son activité dans le domaine qui lui est propre. Dans une société où le savoir se marchandise, on assiste à une inflation de dispositifs visant à : - vérifier la présence d'attendus plus ou moins explicites mais toujours portés par une échelle de valeurs,- situer les individus ou leurs productions par rapport à un niveau- juger chacun de « la compétence à... ». Dans notre système éducatif, l'évaluation cristallise toutes les tensions entre les différents acteurs tant l'importance qui est faite d'une sélection par la note, est prégnante dans les représentations des usagers et des professionnels. Comment peut-il en être autrement lorsqu'un même outil de mesure traverse l'évaluation formative, l'évaluation sommative et l'orientation scolaire : la notation chiffrée ? Jacqueline BONNARD Documents ministériels Tous capables !

Évaluation : La révolution sans crise de nerfs ? « La question de la note ne doit pas cannibaliser les débats sur l'évaluation », prévient Benoît Hamon. Dans sa présentation de la Conférence nationale sur l'évaluation des élèves, le Ministre a insisté sur l'importance de ne pas focaliser les passions sur la notation, qui n'est qu'un élément parmi d'autres de l'évaluation scolaire. Ni sans notes, ni toute en notes, l'évaluation doit évoluer pour éviter de renforcer les effets d'inégalité au sein de l'école, liés à une stigmatisation des faibles résultats chiffrés. La conférence lancée le 24 juin, sous la présidence d’Étienne Klein assisté de Michel Quéré et de Florence Robine, recueillera les avis de tous les protagonistes avant de rendre, en décembre, les conclusions qui permettront au Ministre de statuer. Benoît Hamon, qui a prévenu qu'il « serait là » au moment des choix et des décisions, a expliqué son recours à des personnalités ouvertes au dialogue et à la coopération, pour obtenir un réel consensus. Jeanne-Claire Fumet

On ne naît pas homme, on le devient. Évaluation scolaire, le règne de l'incertitude "J'hésitais à vous mettre 5 ou 14 / 20. Finalement, je vous ai mis 5". Cette phrase a été adressée par un enseignant dans une très fameuse classe préparatoire française à l'une de ses élèves à qui il rendait un devoir. L'évaluation notée, une absurdité à la peau dure Voici près d'un siècle que l'on connaît l'extrême subjectivté de la notation. Cet état de fait a des conséquences importantes, notamment lorsque les notes obtenues conditionnent l'entrée dans une école ou une université, ou la réussite à un concours ouvrant sur un emploi pérenne. Le QCM, objectif mais limité On comprend alors aisément la tentation, très marquée dans le monde anglo-saxon, de l'usage quasi-exclusif des QCM pour évaluer les élèves et les étudiants. Entre le QCM bêta et la dissertation ou essai personnel, il existe toute une gamme de supports et d'épreuves d'évaluation, très bien décrites par le professeur André Quinton dans un document de cours consacré à la docimologie disponible en ligne. Références :

Related: