background preloader

La valeur perçue par le client devient stratégique

La valeur perçue par le client devient stratégique
Pour se développer durablement, les entreprises doivent optimiser en priorité leurs processus les plus efficients pour assurer le maximum de "valeur pour le client" et donc de "valeur pour l'entreprise". Le terme de valeur est à la mode. C'est presque devenu un mot valise que chacun utilise pour emporter avec lui toutes sortes de sens à l'abri d'un contenant élégant et prestigieux… Pour ma part, la définition la plus générale de ce concept me semble être la suivante : "Propriété qui caractérise ce qui est important pour quelqu'un, ce pour quoi il a de l'estime, ce qui a du sens pour lui". Que ce soit la théorie de la valeur ajoutée, celle de l'analyse de la valeur ou bien celle de la valorisation d'une entreprise, toutes ont finalement retenu une unité de mesure unique : un montant financier. Ainsi est née la confusion souvent observée entre valeur, coût et prix.

http://www.journaldunet.com/management/0606/0606141-tribune-soulodre.shtml

Related:  Crétaion de valeur chez Yves RochercelprofValeur perçuethème 3Définitions problématique

Comment la gestion d'une organisation contribue-t-elle à la création de différentes formes de valeur ? - Réviser le cours - Sciences de gestion - Première STMG Les processus de gestion concourent à la création de différentes formes de valeur : valeur fondée sur le revenu (approche en termes de flux), valeur fondée sur un patrimoine (approche en termes de stocks), valeur perçue, valeur sociale. 1. La valeur sociale La valeur sociale cherche à améliorer les salaires, les conditions de travail et la satisfaction au travail. Elle peut générer également des avantages destinés non plus aux seuls salariés mais à la société dans son ensemble ; on parlera alors de rôle sociétal (par exemple, la prise en compte de l'environnement).

Darty prend des parts de marché grâce à internet L'enseigne a pu endiguer la chute de ses ventes, grâce au fort développement de darty.com, qui représente déjà 12 % de son chiffre d'affaires. Darty semble avoir trouvé la parade. En France, l'enseigne a «de nouveau enregistré une performance commerciale supérieure au marché», explique sa maison-mère britannique Kesa.

Media Webtv ! Qu’est ce que la valeur perçue d’un produit ? Qu’est ce que la valeur perçue d’un produit ? Publie le 03 juin 2013 par admin Il ne vous a pas échappé que tout produit ou tout service a une valeur intrinsèque liée à son coût de fabrication et la marge souhaitée par l’entreprise. Mais est ce que ce sont ces seuls paramètres qui déterminent la valeur d’un produit ou d’un service ? Comment créer plus de valeur dans votre entreprise ? Toute stratégie qui permet d’augmenter la richesse de l’entreprise crée de la valeur. D’après Michael Porter*, « la valeur est la qualité reconnue à un bien ou un service par ceux qui l’utilisent ou le possèdent ». Toujours d’après lui, la valeur d’un bien peut être « d’usage » (quelle est sa capacité à satisfaire un besoin ?), « d’échange » (quelle est la quantité de biens que l’on peut obtenir en échange de ceux que l’on possède), liée à son « utilité » (quelle est la rareté de ce bien ?), liée au « travail » (quelle est la quantité de travail nécessaire à la production de ce bien ?), et enfin, elle peut être « symbolique ».

Yves Rocher cherche à raviver son image « Vieillot », « has been », « ringard », voire, insulte suprême, « marque de mamies »... Yves Rocher a l'habitude de ce genre d'attaques. « " Une bonne idée il y a quarante ans, avec les cosmétiques naturels et, depuis, plus rien ? " Je sais, c'est l'image traditionnelle de la marque » : Stéphane Bianchi, 43 ans, directeur général du groupe Yves Rocher et, depuis début 2007, en charge de la direction opérationnelle de la marque Yves Rocher, est bien conscient de ce problème d'image. Il en sourirait presque si ce n'était pas préjudiciable à la marque. « Lors de tests à l'aveugle, nos produits sont toujours bien placés, se défend-il. Mais, dès que l'on sait qu'il s'agit d'Yves Rocher, les a priori reprennent le dessus, et les critiques pleuvent. » 30 millions de contacts clients

CONTRAT DE TRAVAIL - Axa France décide de pérenniser le télétravail L’ensemble des partenaires sociaux d’Axa France ont conclu, le 19 février dernier, un accord triennal relatif au télétravail pour la période 2013-2015. Cet accord prévoit une organisation du télétravail deux jours par semaine en principe et, à titre expérimental, quatre jours par mois pour les cadres en forfaits jours. L’accord relatif au télétravail chez Axa France, signé le 19 février entre la direction et l’ensemble des organisations syndicales, est l’aboutissement de deux phases d’expérimentation, l’une menée en 2008 et 2009 et concernant 25 salariés, l’autre menée entre 2010 et 2012 sur la base d’un élargissement à 200 salariés. Conditions du passage au télétravail

Des "petits" services qui peuvent faire la différence C'est en particulier vrai pour les entreprises qui jugent qu'il est très difficile, très coûteux, voire impossible de se différencier grâce aux fonctionnalités ou aux qualités propres de leurs produits (c'est typiquement ce que l'on rencontre sur des marchés comme les matières premières, ou des produits ou services qui n'ont pas évolué depuis longtemps). Il existe pourtant d'autres solutions, et heureusement, que celle de vouloir attirer l'attention uniquement grâce à des prix plus bas. Il convient pour cela de savoir pourquoi un client achète.

Optimiser la valeur perçue par le client Actimel, produit laitier de Danone, est perçu comme bienfaisant pour l'organisme. C'est pourquoi le consommateur est prêt à payer le prix fort : plus de 5 euros le litre ! L'étude de la perception de la valeur du produit réserve parfois des surprises. Un fabricant de litière pour chat dont les ventes stagnaient voulait baisser ses prix de 20 %. Les spécialistes de modélisation des prix et des ventes chez Ipsos Novaction & Vantis lui ont déconseillé. "Même en baissant les prix de 20 %, il n'aurait pas déclenché de ventes supplémentaires, car les non-clients percevaient la marque comme encore trop chère, explique Jérôme Simulin.

Related: